Tolkien a remarqué que je lisais son livre

Esprit : Tolkien
Date : 17 Janvier 2002
Lieu : New York City.
Médium : PJR

Papa, je peux écrire pendant un moment si tu veux. Je t’aime PJR.

Cela me ferait plaisir.

Tu t’assieds moins pour ces messages en raison de toutes les autres choses qui se passent dans ta vie. Je peux certainement comprendre cela, et puisque nous n’avons pas d’horaire pour écrire (je veux dire, puisque nous n’essayons pas de donner au monde la connaissance par votre main, votre crayon et votre bloc-notes), si vous êtes autrement occupé, alors c’est comme ça. Le but premier de cette activité est, toujours, de maintenir notre amitié, et elle le fait très bien pour moi. Tout ce qui dépasse ce but est facultatif, comme la cerise sur le gâteau.

Tu attends que je te dise que ton projet Amour Divin actuel est vraiment très chaud et que tu devrais consacrer tous tes efforts à son achèvement. Mais tu es assis là et tu attends, tu peux voir que je ne dirai pas cela. Je suis plus intéressé par toi en tant qu’individu, par ta croissance et ton développement, que par un projet particulier. Tout ce que tu fais – ou t’engages à faire – pour favoriser ton développement, c’est ce que je serai heureux de voir.

Je sais qu’une fois le développement suffisamment avancé, les autres choses découleront de vous tout naturellement. Alors pourquoi mettre l’accent sur un seul projet maintenant ?

Oh oui, je sais que tu te sens sous pression, avec des contraintes de temps ; ta situation au travail ou à la maison peut changer et rendre les progrès encore plus difficiles. Mais ne sais-tu pas ? Tout aussi facilement : Tu pourrais te retrouver (après un changement quelconque dans ta vie) avec, disons, plus de temps ou un temps plus facile, avec les choses que tu veux faire.

Et puis il y a la maison, la famille, l’école…

Donc tu comprends ? Je comprends pourquoi ta médiumnité n’est pas une activité pour laquelle il faut s’enthousiasmer – si tu ne t’y adonnes pas très souvent. Tu as aussi le droit d’avoir tes moments de plaisir ! Et pourquoi pas se remettre à lire le Seigneur des Anneaux. D’autant que les terres elfiques ressemblent tellement aux parties les plus agréables des sphères spirituelles.

Tolkien aimerait écrire, d’accord ?


Mon cher P___,

Je suis très heureux que vous aimiez mes œuvres. Eh bien, je comprends pour celui-là.1 Il n’a jamais vraiment été conçu pour être une histoire.

Je suis un peu perdu en essayant de faire ça. Ton mental est très actif.

Prends ton temps et nous verrons comment progresser.

J’ai beaucoup de désirs que je ne me suis pas avoué à moi-même, et l’un d’eux est, vraiment, d’entrer en contact avec mon fils Christopher. Il m’a rendu un si grand service en publiant une grande partie du matériel que j’ai laissé derrière moi – le travail de soutien pour le LOTR [Lord of the Rings] et d’autres contes de fées. Je lui en suis très reconnaissant.

Vous savez que j’ai été attiré vers vous, de là où je vis dans les sphères spirituelles, par le merveilleux amour que vous portez à mon histoire, et aussi par la luminosité qui brille en vous (du moins à mes yeux) aux moments où vous priez et même aux moments où vous lisez mon livre.

Je suppose que je suis surpris.

Je suppose que je le suis aussi. Que pensez-vous que cela puisse être ?

L’Amour du Père est d’une substance différente de tous les autres amours que vous trouverez. Le sien est de Sa Substance. Tous les autres ne sont qu’une image sans la Substance. Lorsque vous priez le Père d’être rempli de Son Amour, il commencera éventuellement à entrer dans le tissu même de votre être et vous serez transformé en un être, tout en restant vous, qui a l’apparence de la lumière. Peut-être pourriez-vous dire : comme la Lumière du Père. Regardez autour de vous maintenant et vous verrez un esprit très lumineux. Demande à aller avec lui et demandez-lui de vous parler de l’Amour Divin du Père, de Sa Substance, et de la façon dont il a commencé à me transformer – même si je suis encore un mortel et à peine parfait.

D’accord, je vais aller avec (je vois que vous avez du mal à le croire) A. G. Riddle, que vous aimez beaucoup, je le vois. Et je vais écouter ce qu’il dit.

Et n’oubliez pas l’action : la prière, la recherche de l’expiation, et la demande de Son Amour. Et bien que nous ne nous soyons jamais rencontrés de notre vivant, et que j’ai du mal à croire qu’il soit si proche de moi : Pourtant, à mon avis, AGR est l’un des meilleurs interlocuteurs.

Et c’est ce que vous dites.

Nous nous excusons maintenant et vous souhaitons une bonne journée, jusqu’à peut-être une autre fois.

Ce serait un plaisir pour moi.

Je signe,

J. R. R. TOLKIEN.2

Je vois que tu n’as plus de papier.

Eh bien, c’est un homme sympathique et parmi tous ses lecteurs, tu es celui qui l’as tellement impressionné qu’il a tenu à écrire et je lui souhaite bonne chance.

Bien joué,

Je t’aime Papa.

1 Le Silmarillion n’était pas facile à lire.
2 Oui, j’ai mal orthographié son nom de famille deux fois en écrivant ce message. Voir le message du 24 Mars 2003 pour en savoir plus. PJR

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-2002/tolkien-noticed-me-reading-his-book-pjr-17-jan-2002/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s