Hélène a assisté à un service religieux avec M. Padgett et raconte les divers parents qui ont essayé de le contacter bien qu’il ne les ait jamais connus.

Le 7 Novembre 1915
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, Hélène.
Cher vieux Ned, bien sûr, quand tu m’appelles, je dois venir. Je vois que tu es fatigué et que je n’écrirai pas beaucoup.
J’étais avec toi à l’église et le médium a vu les esprits qu’elle a décrits, car ils étaient présents. La Sarah était la cousine Sally, comme tu l’appelles, et elle a montré au médium ses funérailles dans la petite ville où elle vivait.
L’enfant était un étranger, mais semblait attiré par toi et voulait te parler et te dire quelque chose. Elle était très jeune et très belle. Elle s’appelait Rosebud, et elle était un bourgeon, parce que lors de son arrivée dans le monde des esprits, elle n’avait que quelques jours. Nous l’avons tous caressée et aimée depuis qu’elle est venue vers toi, et je m’attends à ce qu’elle soit souvent avec toi car elle semble être attirée par toi.
Le Jacques était un esprit que je n’ai jamais connu, mais il dit qu’il était ton oncle, le frère de ton père, et qu’il était impatient de te faire connaître sa présence. Il n’est pas un esprit très brillant mais plutôt très sombre.
Eh bien, tu dois te rappeler que le lien d’attraction entre ton père et lui est mort, car ils sont dans des sphères complètement différentes, et, comme je te l’ai déjà dit, le fait que les esprits étaient liés sur terre ne les lie pas ensemble dans le monde spirituel. Lorsqu’un esprit arrive pour la première fois dans le monde des esprits, les parents, à moins qu’ils ne vivent dans une très haute sphère, le rencontrent généralement, mais après un certain temps, cette attirance cesse et ils se rencontrent rarement et c’est ainsi que je n’ai jamais rencontré ton oncle. Bien sûr, ton père connaît beaucoup d’esprits ici que je ne connais pas. Tu vois, le monde des esprits dans ce cas particulier n’est pas très différent du monde de la terre. Tu as des cousins que tu n’as jamais rencontrés et dont tu ne connais pas l’existence, et c’est pourquoi nous, les esprits ici, nous avons beaucoup de parents que nous ne voyons jamais ni ne connaissons. Je sais que cela peut paraître étrange, mais c’est un fait.
J’écrirai bientôt une longue lettre, mais je dois arrêter maintenant. Tu es fatigué. Donc avec tout mon amour, je suis
Ta vraie et bien-aimée,
Hélène.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/helen-attended-a-church-service-with-mr-padgett-vol-3-pg336/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s