Un jour, M. Padgett a appelé un vieil ami « un homme à l’esprit lourd » ; il est revenu pour lui parler de l’aide merveilleuse qu’il a reçue de sa bande d’aides spirituels.

23 Août 1915
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Je suis, comme tu l’appelais, l’homme qui avait l’esprit maladroit.
Depuis la dernière fois que je t ai écrit, j’ai vécu une expérience formidable et le résultat est que je vois à quel point j’ai dû vous apparaître à tous, à l’époque, comme un fou. J’ai écrit, et à cause de la façon dont j’ai écrit, je vois maintenant que j’étais vraiment un homme ignorant, et que j’ai seulement été enseigné sur ce que je ne savais pas. En effet, dans ma grande vanité, je pensais que ce que je ne savais pas ne valait pas la peine d’être appris. Mais, depuis ce temps, mes yeux se sont vraiment ouverts et mes pouvoirs mentaux se sont éveillés au fait que j’étais juste sur le point d’apprendre ce que j’avais à apprendre.
J’ai eu l’avantage de m’associer avec les membres de ta bande et avec beaucoup d’autres esprits intelligents, et j’ai appris qu’il y a plusieurs sphères supérieures à celle dans laquelle je vis, et qu’elles ne peuvent être obtenues que par le progrès des connaissances et l’acquisition mentale.
Certains de ces esprits m’ont montré des vérités sur la vie spirituelle que je n’avais jamais imaginées et m’ont enseigné des lois régissant ce monde spirituel dont je n’avais jamais entendu parler.
J’ai dû être très stupide et je ne m’étonne pas que vous m’ayez tous traité, dans une sorte de dérision, d’homme à l’esprit maladroit.
Je suis maintenant dans la seconde sphère et j’étudie les lois de l’univers et d’autres choses nécessaires sous la supervision d’enseignants compétents et instruits, et j’ai aussi étudié ce qui est de nature à m’éclairer sur les choses spirituelles. Tes amis, qui m’ont d’abord pris en main, m’ont beaucoup aidé, surtout ta grand-mère qui non seulement semble tellement belle mais est également si pleine de connaissances. Elle est un esprit merveilleux, et ses enseignements m’ont aidé au-delà de toute compréhension.
Je n’ai pas encore pu totalement croire ce qu’elle me dit sur la Nouvelle Naissance et l’Amour Divin du Père, bien que, lorsque je rencontre ces esprits qui prétendent avoir reçu cette Nouvelle Naissance, je dois bien penser qu’il y a quelque chose en elle, car ils sont tous tellement plus beaux et lumineux que nous qui ne l’avons pas cru.
Je cherche cependant la lumière, et, ce qui me montrera qu’il y a une réalité dans cette doctrine, je n’hésiterai pas à le chercher davantage et à l’accepter pour mon propre salut.
Je suis venu ce soir simplement pour te dire que je ne suis plus, dans ma propre vanité, l’homme à l’esprit lourd, et que je suis un très humble étudiant des nombreuses choses dont je n’avais ni connaissance ni expérience.
Je n’écrirai plus ce soir, et je te souhaiterai une bonne nuit,
Ton ami.
________________
140 Il s’agit probablement de Samuel R. Smith. Son dernier contact est publié dans le tome IV (2e éd.), page 368, mais son premier contact, en date du 5 Avril 1915, ne semble pas avoir été publié. Cependant, il est difficile de savoir s’il n’y a qu’un seul homme avec un esprit lourd, ou bien deux ou même trois. Que deux noms soient suggérés dans le journal au sujet de la même entrée (John H. Collins & Charles W. Everett) indique qu’il y a probablement eu quelques révisions, après que James Padgett ait enregistré l’entrée. (G.J.C.)

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/a-man-with-a-ponderous-mind-came-back-vol-3-pg292/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s