Une discussion sur la médiumnité et la guerre

Esprit : Thomas Paine
Le 16 Mars 2007
Santa Cruz, Californie
Reçu par FAB

Je suis Thomas Paine.

Votre médiumnité s’est certainement améliorée ; vos prières ont été exaucées. Vous serez éventuellement capable de canaliser des dates, des noms et d’autres informations spécifiques. Ainsi, le monde des esprits se servira de vous pour éclaircir certains mystères concernant la vie de certaines personnes célèbres, car ces individus se présenteront et vous donneront leurs pensées. Nous sommes tous si reconnaissants pour cette porte ouverte sur la Terre.

Et il y aura certaines démonstrations de l’authenticité de votre médiumnité qui donneront du crédit et de l’autorité à votre travail. Une fois ce respect général établi, le monde aura plus facilement confiance que ce qui sort est notre pensée et non la vôtre. Bien sûr, certains Chrétiens orthodoxes continueront à s’accrocher à leurs préjugés contre la médiumnité, mais au fil du temps, ils seront généralement perçus comme désuets et de l’ordre ancien qui se meurt. En effet, il existe déjà un vif intérêt pour la canalisation.

Vous vous demandez pourquoi j’ai été choisi d’écrire à travers vous ce soir. Eh bien, tout d’abord, j’ai été attiré par le fait que vous avez lu mes propres travaux lorsque j’étais un mortel. J’ai également été attiré par votre patriotisme passionné et votre amour pour l’Amérique, que je partageais aussi, bien sûr.

Permettez-moi d’aborder une confusion de longue date dans votre esprit. Bien que vous soyez totalement anti-guerre et pour la paix, vous réalisez que notre pays est né de la guerre. Vous savez que les Tories, les sympathisants de l’Angleterre, étaient goudronnés et emplumés, et autrement persécutés.

Dans mon cœur, je désirais la justice et la libération. Je voyais le roi et le gouvernement anglais comme une force oppressive qui affectait injustement les colons. Pour moi, il s’agissait de profiter de mes compatriotes d’adoption.

Comme vous l’avez récemment canalisé, d’autres instigateurs de la guerre ont pensé différemment. Je pense à Oliver Cromwell, qui considérait les Irlandais comme une véritable vermine à exterminer. Il n’avait aucune valeur attachée à ses actions, seulement le désir de tuer.

Dans ma vision du monde, je voulais aussi libérer mes compatriotes anglais. Je voyais donc mon activité comme la promotion d’une révolution qui apporterait la paix et l’harmonie.

Il vous est difficile de comprendre ce genre de choses car vous avez toujours été contre la violence, dans votre vie personnelle et par principe. Vous êtes par nature une personne non violente, aussi l’idée de prendre les armes et de lutter pour la liberté vous est étrangère – vous ne pourriez pas le faire même si vous essayiez.

Eh bien, tout ce que je peux dire, c’est que d’autres comme moi étaient faits d’un tissu différent. Et votre père l’était aussi. Il est juste à côté de moi, et il dit qu’il a radicalement changé d’attitude et de comportement depuis qu’il est devenu un esprit.

Je sais que, ce qui vous troublé, c’est que je prônais littéralement la violence, et que vous avez appris que le militarisme est une erreur. Mais si c’est le cas, dites-vous, alors la naissance de l’Amérique est fallacieuse, et on peut y ajouter la France et Israël. Alors où est la vérité ?

Vous avez lu que l’oppression ne cède pas sans lutte. Alors comment la justice pourrait-elle venir si le militarisme n’est pas une option viable ?

Eh bien, le fait historique est que l’Amérique a gagné la guerre révolutionnaire et est ainsi devenue une nation souveraine avec son propre gouvernement. Le fait que tant de personnes impliquées avaient des idées nobles et élevées a ajouté à l’équilibre moral.

Certains aspects de la Révolution américaine étaient-ils injustes ? Oui, bien sûr. Il y a eu des cas où des colons ont fait du mal aux Britanniques et à leurs sympathisants, et il y a eu aussi des exemples où les Britanniques ont fait des choses nobles. Je ne dis pas que la Révolution américaine était entièrement bonne, car elle ne l’était pas.

Il est difficile pour vous d’être objectif sur tout cela. D’un côté, vous aimez ce que l’Amérique représente, et de l’autre, vous vous rendez compte que cela s’est fait par la violence. Et c’est exactement la même chose pour Israël.

Voici ce que je souhaite dire. Ces choses sont arrivées. Nous sommes maintenant à une époque différente. Malgré ce que disent les gros titres des journaux, la guerre elle-même est de plus en plus remise en question. La folie totale de l’attaque proposée par le président Bush contre l’Iran n’a fait que le souligner.

L’humanité ne dégénère donc pas ; une partie de l’humanité recule, tandis que le reste de l’humanité va toujours de l’avant. Oui, il y a beaucoup de « rednecks » en Amérique qui refusent de voir la lumière. Ces personnes ne peuvent pas séparer leurs frustrations et animosités personnelles de leur vision du monde, et mettent en pratique leurs échecs intérieurs par des attitudes et des comportements militaristes.

Mais nous ne sommes pas en 1776, nous sommes en 2007. Ce fait change considérablement les choses. Certains diront que l’humanité n’a pas changé et ne changera jamais, alors que le fait est que l’humanité a déjà changé, même si certains ne l’ont pas fait. Il y a le bon grain et l’ivraie, et ceux qui prônent la violence et la guerre sont temporairement aux commandes. Mais ils sont en fait une minorité, même parmi les Américains. En ce moment, l’Américain typique et moyen n’est pas si belliqueux. Alors qu’est-ce qui se passe ici ?

Ce qui se passe, c’est que de nombreux Américains qui dorment et sont à cheval sur la barrière doivent se réveiller. Et donc, alors que le gouvernement s’enfonce dans une folie de plus en plus grande, la gravité de la situation devient de plus en plus évidente.

Vous pensez maintenant que ces gens ne seront pas motivés tant qu’une bombe ne leur aura pas arraché le bras ! Mais ce n’est pas le cas. Beaucoup d’entre eux sont fondamentalement bons et non mauvais. Ils sont simplement lents et ignorants, comme le sont les gens partout dans le monde. C’est l’humanité. C’est la race humaine.

Mais la masse critique gagne en force, et un jour, ces personnes plus fortes et plus sages prendront l’ascendant, et les partisans de la violence perdront leur pouvoir de nuisance.

Donc, pour conclure, il y a de bonnes raisons d’être optimiste, même maintenant. Accrochez-vous à vos idéaux et à vos rêves, car Dieu vous donnera l’occasion de les réaliser au moment opportun.

Thomas Paine (Thetford, Angleterre, 29 Janvier 1737 – 8 Juin 1809, New York City, USA) était un pamphlétaire, révolutionnaire, intellectuel radical et déiste. Né en Grande-Bretagne, il a vécu en Amérique, ayant émigré dans les colonies américaines juste à temps pour prendre part à la Révolution américaine, principalement en tant qu’auteur du puissant pamphlet, Common Sense, largement diffusé, prônant l’indépendance des colonies américaines vis-à-vis de la Grande-Bretagne. Paine a eu une grande influence sur la Révolution française. Il a écrit les Droits de l’homme comme un guide des idées des Lumières. Il est devenu célèbre avec son livre, L’âge de raison, qui prône le déisme et s’oppose aux doctrines chrétiennes. Dans La justice agraire, il a introduit des concepts similaires au socialisme. (Source : Wikipedia)

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-2007/a-discussion-of-the-medium-and-war-fab-16-mar-2007/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s