La souffrance d’un révolutionnaire

Esprit : Che Guevara
Date : 20 Septembre 2007
Lieu : Santa Cruz, Californie
Médium : FAB

Je suis Che Guevara.

Je sais que vous vous êtes intéressé à ma vie. Je vois maintenant la folie de ce que j’ai fait. Vous dites, mais la révolution castriste a réussi ! Oui, mais à quel prix ! Non, du point de vue de ce monde des esprits, ma carrière a été un échec lamentable. J’étais éduqué et cultivé ; de mon point de vue actuel, j’aurais dû être mieux informé. Mais je croyais au marxisme et je pensais que la violence que j’ai exercée était justifiée.

Elle ne l’était pas. Et c’est parce que les conséquences ont été très mauvaises. Mon activité révolutionnaire sur terre n’a pas contribué d’un iota à mon bonheur. En fait, elle ne m’a apporté que de la misère.
Maintenant, vous vous demandez pourquoi mes grands idéaux ne sont pas revenus pour me bénir. Vous avez canalisé d’autres révolutionnaires avec des expériences apparemment différentes.

La vérité, c’est que malgré mes grands idéaux, j’aimais l’idée de tuer des gens. Vous avez lu que je me mettais délibérément en danger. Eh bien, j’ai savouré l’excitation et le fait de tuer au combat. Cela me procurait du plaisir. Mais ce facteur a complètement annulé toutes ces heures que j’ai passées dans ma jeunesse à réfléchir.

Ma vie aurait pu être tellement différente. J’aurais pu être une bénédiction pour l’humanité. Au lieu de cela, j’ai été une malédiction.

Je sais qu’il y a une certaine mystique de culte autour de moi, mais tout cela est un mensonge. Je n’étais pas un héros révolutionnaire, j’étais un tueur qui aimait vraiment la violence. Et pour quelqu’un comme moi, le monde des esprits est une malédiction.

Ernesto « Che » Guevara (14 Juin 1928 – 9 Octobre 1967), communément appelé el Che ou simplement Che, était un révolutionnaire marxiste argentin, médecin, auteur, chef de guérilla, diplomate et théoricien militaire. Figure majeure de la révolution cubaine, son visage stylisé est devenu un symbole de rébellion omniprésent dans la contre-culture et un insigne mondial dans la culture populaire. En tant que jeune étudiant en médecine, Guevara a voyagé dans toute l’Amérique du Sud et a été radicalisé par la pauvreté, la faim et la maladie dont il a été témoin.
Son désir naissant de contribuer à renverser ce qu’il considérait comme l’exploitation capitaliste de l’Amérique latine par les États-Unis l’a poussé à s’impliquer dans les réformes sociales du Guatemala sous la présidence de Jacobo Árbenz, dont l’éventuel renversement assisté par la CIA sur ordre de la United Fruit Company a consolidé l’idéologie politique de Guevara. Plus tard, à Mexico, il rencontre Raú et Fidel Castro, rejoint leur Mouvement du 26 juillet et s’embarque pour Cuba à bord du yacht Granma, avec l’intention de renverser le dictateur cubain Fulgencio Batista, soutenu par les États-Unis. Guevara a rapidement acquis une grande notoriété parmi les insurgés, a été promu commandant en second et a joué un rôle central dans la campagne de guérilla victorieuse de deux ans qui a déposé le régime de Batista. (Source : Wikipedia.)

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-2007/a-revolutionarys-suffering-fab-20-sept-2007/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s