Tout n’est jamais perdu

Le 2 Octobre 2003
Reçu par PJR
Ville de New York

Cher Papa,

Merci pour ton amour, ton soutien et ta patience. J’aime PJR.


Je sais que tu es fatigué et réticent à écrire, et je te remercie de faire l’effort de le faire quand même.

Lorsque nous assumons la responsabilité de veiller sur un mortel, il nous est appris – ou nous devons apprendre – la patience et la persévérance. Nous finissons par nous rendre compte que tout n’est jamais perdu, en réalité, si l’on considère que le Père, dans Son amour et Sa sagesse infinie, fournit à chacun, à la fin (ou ce que vous considérez comme la fin), une habitation et un environnement en harmonie avec l’individu lui-même. Et cet environnement – ces alentours – sont si compatibles que le progrès de l’individu est assuré – finalement. Ainsi, peu importe ce que quelqu’un traverse ou fait traverser aux autres dans l’existence mortelle, la prochaine vie de chacun est appropriée – compte tenu de sa vie antérieure.

Et, oui, cette vie antérieure peut être, oh, si courte, ou elle peut être très longue, très dure, très décourageante et marquante. Toutes ces choses, ces variations sur le thème de la vie sur terre – et n’oubliez pas que la vie de certains mortels est tout à fait édifiante aussi ; regarde la tienne, vraiment – ne sont que le mélange du hasard de la nature physique combiné au libre arbitre sans entrave que Dieu a donné à l’homme, lâché sur la Terre et sur ses semblables, hommes, femmes et enfants. Et si quelque chose te à ce sujet, regarde derrière l’événement et tu verras verrez très probablement des échos – faibles, peut-être, mais perceptibles – des échos du moment où nous en tant qu’humanité, ou nous en tant que Sa création, avons choisi, comme Il l’a permis, de nous détourner de la route qu’Il offrait, et avons choisi de faire notre propre route.

Et lorsque tu regardes les archives de la police1 et ces autres vidéos policières réelles – en particulier les documentaires les plus horribles et graphiques que la police ne montre qu’à la police2 – sache que par leurs actions, tu peux voir leurs résultats : ce que les gens font aux autres, à eux-mêmes et aux leurs. Leurs ancêtres ont eu un ou plusieurs choix, et les résultats que tu vois sont le fruit de leurs propres choix ou du fait qu’ils ont été piégés par des choix faits par d’autres il y a longtemps.

Comme il te l’a été dit – à chaque pas que vous faites, à chaque action, le Père place devant vous un chemin vers Lui – un chemin de Sa volonté – bien que vous ayez toujours le libre arbitre de faire votre propre chemin. Mais quel que soit le chemin que vous prenez, soyez assurés que lorsque vos jours sur terre – longs ou courts – seront terminés, votre vraie vie commencera. Et après vous être pleinement acclimaté – suffisamment pour savoir où vous êtes et comment vous pouvez fonctionner – ce début commence dans un lieu qui reflète de manière totalement harmonieuse l’essence même de votre être, votre âme.

Si vous étiez un saint ou un monstre ou n’importe quoi entre les deux, si vous avez vécu jusqu’à cent ans ou si vous étiez à peine à moitié né lorsque vous êtes décédé, ces facteurs et circonstances n’ont d’importance que dans la mesure où ils influencent votre propre harmonie, car c’est à votre harmonie qu’est adapté votre environnement dans la vie spirituelle. Vous trouverez votre maison qui vous est adaptée après avoir achevé votre arrivée ici. Ne vous sentez donc pas lésés par les monstres qui détruisent les autres. Ils se retrouveront dans une maison adaptée à leur obscurité – dans laquelle ils resteront jusqu’à ce qu’ils choisissent d’aller vers plus de lumière. Et leurs victimes aussi seront, et sont, logées de la même manière – le mal dans l’obscurité, le bien dans le bonheur et la lumière.

Tous les dommages directs et collatéraux sont pris en compte par la mise en place de chacun dans le décompte « final ». Ne sous-estimez pas la capacité du Père à les placer là où ils doivent être – là où ils n’auront qu’à s’épanouir et à grandir pour commencer la route de l’accomplissement. Comme tu es humain – ou plutôt humain – ton cœur saignera pour les victimes qui souffrent aux mains des autres – que ce soit par cause ou par négligence. Mais avant de perdre la foi et ta bonne humeur, rappelle-toi le plan du Père, qui se réalise avec une perfection que Lui seul pouvait atteindre. Et si tu veux être constructif, fais-Lui part de ta préoccupation pour les autres qui souffrent.

Oui, je vois tu es vraiment fatigué maintenant. Alors détends-toi un peu et sache que je t’aime comme Lui, et aussi à ma façon.

Je t’aime, papa

1 en référence aux émissions de télévision qui montrent de vrais policiers dans des situations de rue.

2 se référant spécifiquement aux cassettes vidéo de bébés victimes de meurtre imbibés de sang et ainsi de suite, qu’il m’a été montrées lorsque je faisais partie de la police de New York.

Ce message fait partie d’une série. Ils seront liés, pour faciliter la lecture dans l’ordre. Voici le message suivant, et voici le premier.

Lien vers le message spirituel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-2003/all-is-never-lost-pjr-2-oct-2003/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s