La passion musicale dans les Cieux Célestes

27-29 Janvier 2003
Santa Cruz, Californie
Reçu par F.A.B.

C’est moi, Beethoven.

Je viens ce soir pour transmettre un message concernant l’expérience musicale dans les Cieux Célestes. Comme je l’ai mentionné à la fin de mon message précédent, il y a certains esprits Célestes qui sont assez consumés par la musique, et j’en fais partie. Ces esprits participent à la musique d’une manière différente. C’est-à-dire qu’elle semble avoir plus de sens, même si pour tous les Esprits Célestes la musique est profondément satisfaisante. Je ne porte aucun jugement de valeur – il n’y a pas de « meilleur », puisque tous sont égaux. Mais on remarque que l’effet de la musique est en quelque sorte plus profond, plus complet avec ces esprits particuliers.

Les esprits Célestes ont en commun avec les mortels la diversité des dons. Certains d’entre eux ont des dons d’organisation et d’administration. D’autres assument naturellement des rôles de direction importants parce que c’est dans leur nature. Ainsi, de la même manière, certains esprits Célestes font preuve d’une passion pour la musique qui n’est pas commune, même ici.

Je sais qu’il m’est difficile de communiquer des façons d’être qui sont essentiellement étrangères aux mortels, mais il devrait être facile de comprendre cette passion musicale, puisque certains mortels font preuve de ce don. Nos façons d’être sont différentes des vôtres, puisque nous ne sommes plus soumis aux lois matérielles de la vie mortelle. Pourtant, le point commun réside dans le développement de l’âme, c’est-à-dire la perception que l’âme peut comprendre la vie mieux que le mental. Lorsqu’un mortel comprend que la musique provient de l’âme, et que lorsque la musique émeut quelqu’un, c’est l’élévation de l’âme qui est ressentie, alors ce mortel comprendra plus facilement le sujet de mon message de ce soir. Ce sujet est difficile à traiter dans votre langage terrestre.

Laissez-moi utiliser une analogie. C’est la différence entre voir une personne devant soi, et connaître et aimer cette même personne. Il y a du vrai dans les deux perceptions. Mais le second exemple va beaucoup plus loin, car il fait appel à une autre dimension, celle de l’amour. Et lorsque cet amour est réellement dans la condition d’âme de la Nouvelle Naissance, les dimensions changent de façon astronomique.

(29 Janvier 2003) Je vais terminer mon message d’il y a deux jours. Comme je le disais, ici dans les Cieux Célestes, nous honorons toujours toute expression musicale qui nous parvient. Nous avons le sentiment que nos vies sont de la musique, car nous sommes capables d’intégrer les thèmes et les idées musicales de telle manière que nous vivons une expérience de félicité. Et cette expérience s’attache définitivement à notre âme – en d’autres termes, elle nous éclaire et nous aide à grandir.

Bien que vous soyez parfaitement conscients des limites de ma capacité à transmettre aux mortels ce qui se passe dans les Cieux Célestes, nous avons estimé qu’une tentative devait être faite. Au fur et à mesure que votre âme grandira dans l’Amour, il deviendra de plus en plus facile de recevoir et de saisir ce que je peux tenter de dire. Mais pour l’instant, nous sommes heureux que vous essayiez au moins, et que vous reconnaissiez votre responsabilité.

Permettez-moi de conclure ici. Passez une soirée paisible et épanouissante.

Amitiés, Beethoven.

Lien vers le message spirituel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-2003/musical-passion-in-the-celestial-heavens-fab-27-29-jan-2003/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s