Nourriture pour l’âme

Esprit : Jésus
23 Avril 1987
Reçu par D.L.

Je suis maintenant ici pour écrire, mon cher frère en Christ, et je viens à toi aujourd’hui pour t’apporter une fois de plus mes pensées et mon amour pour le bénéfice des autres qui n’ont pas encore entendu parler des Promesses du Père à Ses enfants. Je suis le Jésus de la Bible et le Maître des Cieux Célestes.

Aujourd’hui, je souhaite vous parler d’un sujet d’une certaine importance qui concerne les vérités du Père et qui a trait au développement et au progrès de l’homme sur terre. Comme vous le savez, l’homme n’a qu’un court temps sur terre, comparativement parlant, et sa tâche dans ce court laps de temps est d’apprendre les choses qui rendront son temps sur terre non seulement heureux et productif mais qui le prépareront aussi pour la vie spirituelle qui l’attend.

Si un homme veut bien réfléchir et, en réfléchissant, comprendre que sa vie ici-bas n’est que de courte durée, il se rendra compte qu’il doit tirer le meilleur parti du temps qu’il passe. Il ne peut pas se contenter de vivre comme s’il n’y avait pas de lendemain, et comme s’il n’y avait pas de comptes à rendre sur la façon dont il mène sa vie sur terre.

Chaque pensée et chaque acte de l’homme a un rapport avec son développement et sa progression future dans le monde des esprits. En conséquence, ces pensées et ces actions doivent être de nature à assurer une bonne progression et des résultats positifs en termes de développement spirituel. L’homme est avant tout un être spirituel, comme je l’ai déjà dit, et il ne faut pas qu’il néglige cette nature essentielle de son être en ne s’occupant que des choses matérielles qui sont censées rendre sa vie plus confortable et plus facile. Au-delà de ces dispositions matérielles et de ces conforts nécessaires, il existe d’autres dispositions qui sont beaucoup plus importantes pour le bien-être de tous les enfants de Dieu.

La prière peut sembler être une petite chose par rapport à ce que les gens considèrent habituellement comme une nécessité pour vivre, mais c’est l’une des pratiques les plus vitales qu’une personne puisse entreprendre. La prière met l’âme de l’homme à l’unisson avec l’âme du Père, et de cette union découlent toutes les bénédictions du Père.

L’homme a le choix de faire cavalier seul, mais à quoi sert à un homme de gagner le monde entier en faisant cela, et de perdre son âme dans le processus ? Vous avez lu et entendu parler de ce qu’est une âme perdue – c’est une âme qui n’a pas l’Amour Divin du Père qui y réside. Et cela est aussi vrai aujourd’hui que cela l’a toujours été. L’homme n’est pas une créature différente aujourd’hui, dans les éléments essentiels de sa constitution, de ce qu’il était à mon époque ou dans les jours passés. Il a toujours une âme, un corps physique et un corps spirituel. Et la partie la plus importante de son être est et sera toujours son âme. Mais un homme doit d’abord reconnaître cette vérité avant de pouvoir nourrir cette meilleure partie de lui-même. Et quand je dis « nourrir », je veux dire fournir ce qui nourrira son âme. Car vous devez savoir que toutes les parties de l’homme ont besoin d’être nourries. Le problème de l’humanité, dans bien des cas, c’est qu’elle ne pense pas que l’âme invisible qui est en elle a besoin d’une nourriture, d’une attention ou de soins particuliers. Mais, oh, comme ils se trompent lorsqu’ils ne reconnaissent pas l’importance de nourrir cette partie la plus vitale de leur être complet !

Sur terre, j’ai essayé d’encourager tous mes frères à écouter la « petite voix calme » en eux, et à reconnaître qu’elle parlait de leurs besoins en tant qu’êtres spirituels. L’âme est une chose merveilleuse, la plus haute création de Dieu ; et pourtant, combien de personnes croient encore qu’elle n’a pas d’importance particulière ! Mais s’ils pensaient correctement, ils reconnaîtraient que l’âme est l’homme lui-même, l’ego, et cette partie de lui qui requiert non pas le moins mais le plus d’attention et de soins.

Quand je dis « attention et soins », qu’est-ce que je veux dire ? Je veux dire que le soin de l’âme s’accomplit dans un double effort. L’homme prend soin de son âme lorsqu’il reconnaît d’abord qu’il a une âme et qu’elle a besoin de sa propre forme de nourriture. Ensuite, il prend soin de son âme lorsqu’il apprend que cette nourriture dépend de sa relation avec son Créateur, le Père Céleste. Et c’est la prière qui est le moyen pour le Père de fournir la nourriture dont l’âme de l’homme a besoin.

Sans la prière, l’homme ne vit que pour lui-même. Et bien qu’il puisse survivre de cette manière, il s’affame dans le domaine même de l’épanouissement qui pourrait être si facilement le sien, s’il se tournait simplement vers le Père pour obtenir Son Amour nourrissant. L’amour du Père a toujours été destiné à nourrir les âmes de ses enfants ; c’est la « nourriture » qui existe pour qu’ils y prennent part. Et pourtant, tout au long des siècles, l’homme a négligé de rechercher cette « Nourriture » qui lui appartient pour la simple demande. Et lorsqu’il néglige ainsi de demander, conscient ou non, il se prive du Ravitaillement même qui non seulement lui fournira la nourriture voulue par Dieu, mais fera de lui une nouvelle créature, faite non plus à l’image mais dans la Substance de l’Essence même de l’Être du Père. Comment l’homme peut-il donc négliger de rechercher cette grande disposition pour son bien-être ?

L’homme a évolué sous certains aspects, mais tant qu’il n’aura pas évolué jusqu’au point où il reconnaîtra sa dépendance totale de Dieu pour son bien-être et sa grandeur en tant que créature que Dieu veut qu’il soit, il restera un simple homme, l’enfant créé du Père, mais pas la création véritable et accomplie de l’ange Divin.

Le Père cherche toujours à ce que tous ses enfants reconnaissent le grand destin qui les attend dans la recherche de son amour transformateur à travers quelque chose de difficile à comprendre ou à accomplir, mais dont tous les hommes sont capables : la prière sincère et le désir de l’âme de recevoir le don de son amour. Si l’homme veut bien chercher cela, il aura tout ce qu’il faut pour devenir une nouvelle créature et un être totalement accompli qui ne pourra plus jamais perdre le statut angélique qu’il aura acquis.

Je sais que j’ai déjà dit des choses similaires à l’humanité, mais parfois un message aussi important que celui-ci a besoin d’être répété, et d’être dit de plusieurs manières différentes. J’espère et je prie pour que l’un de mes messages, si ce n’est un autre, touche le cœur et l’âme d’un autre mortel qui s’est efforcé de connaître et de poursuivre le mode de vie qui lui apportera le plus de bonheur et d’épanouissement. Et le message d’aujourd’hui, je l’espère, fera appel à certains de ceux qui n’ont peut-être pas répondu à un message précédent, mais qui trouveront dans celui-ci un encouragement à poursuivre ce qui est et a été recommandé dans tous mes messages traitant de l’amour du Père : « Cherchez et vous trouverez ; Demandez et il vous sera donné« .

Une fois qu’un homme suit cette voie spirituelle de la prière au Père, sa nourriture spirituelle actuelle et son progrès futur sont assurés. Que chaque homme cherche cette voie pour son amélioration et toute l’humanité sera comme les anges de Dieu. Mais, hélas, beaucoup sont appelés, mais peu sont choisis ; et cela, non pas parce que le Père lui-même choisit, mais parce que l’homme lui-même ne choisit pas le chemin de la félicité angélique et Céleste qui lui est offert gratuitement, et qui lui est toujours ouvert.

Eh bien, comme vous êtes maintenant fatigués, je vais conclure pour l’instant avec l’espoir que, en lisant ce message, beaucoup d’autres mortels prendront courage et reconnaîtront que le destin de l’homme peut être parfait dans le sens d’un accomplissement complet de l’âme, s’ils veulent bien prier le Père pour Son Grand Don et Sa Possession, Son Amour Divin.

Je vous remercie de m’avoir permis une fois de plus de parler à travers vous, et je vous félicite pour le travail bien fait en recevant mon message,

je reste à votre disposition dans l’Amour fraternel,

Jésus.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-1984-2000/jesus-nourishment-for-the-soul-dl-23-apr-1987/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s