Sur le suicide

Jésus
16 Janvier 2000
Aptos, Californie
Reçu par Amada Reza

Je suis ici avec toi maintenant, ma chère sœur en Christ, et je suis ton frère et ton ami, Jésus de la Bible et celui que beaucoup considèrent comme le Maître, mais je ne suis maître que dans la mesure où j’ai fait de l’Amour du Père une partie de mon âme, et que cet Amour a transformé mon être en une ressemblance avec le Père, et de cette façon seulement je peux prétendre être un exemple de vie que d’autres peuvent suivre.

Ce dont je souhaite parler ce matin, c’est du suicide et expliquer pourquoi c’est un péché contre la Loi de l’Amour, la plus haute loi de Dieu.

Toutes les choses créées dans l’univers l’ont été dans un but tel qu’il a été conçu par l’Esprit de Dieu, et ce but était bon et en harmonie avec toutes les autres formes de vie qui composent le monde tel que vous le connaissez. Dans chaque organisme vivant, il y a ce que vous connaissez sous le nom de « principe de vie », qui est l’énergie essentielle de la vie créée, son but et son schéma directeur, une partie présente et active de la synergie de toute vie.

Au sein de chaque chose, le sentiment d’être dynamise la création par l’activité de son but, et c’est ce qui fait que toutes les espèces du règne animal et végétal survivent et, dans de nombreux cas, prospèrent même dans les conditions les plus difficiles. Ainsi, l’homme, en tant que plus grande création de Dieu, faite à l’image de sa propre âme, a reçu un but à atteindre, et il a été doté d’un don du libre arbitre qui l’a élevé à une position parmi toutes les créations comme celui qui pouvait non seulement survivre dans son environnement, mais devenir le maître de cet environnement en comprenant le fonctionnement des lois et en observant la relation de toutes les créatures vivantes. Chaque organisme vivant existe de manière compatible dans son environnement et serait décrit comme symbiotique, créant un sentiment d’harmonie et de synergie, mais seul l’homme a, par l’utilisation de son libre arbitre, été capable de perturber cet équilibre.

L’instinct de survie est primordial pour maintenir la force vitale et assurer la finalité d’une créature ou d’une chose. Si quelqu’un arrivait à cette condition de pensée et de sentiment, et désirait non seulement ignorer cet instinct commun et fondamental, mais aussi concevoir dans son raisonnement qu’il devrait mettre fin à sa vie, cela le déconnecterait essentiellement du but pour lequel il a été créé. La vie s’adapte aux défis de son environnement, comme l’exige le principe de vie. Il y a de la valeur et de l’honneur à reconnaître le rôle que chacun de nous a dans ce monde et à nous permettre de remplir ce rôle. L’amour naturel a également été donné à l’homme lors de sa création, et cet amour est capable de l’amener à l’harmonie pacifique et relativement parfaite que Dieu a donné à ses enfants. Mais le libre arbitre est un outil si puissant qui peut être utilisé pour détruire la chose même qui a été si amoureusement née dans la réalité par l’Esprit de Dieu.

Qu’est-ce qui pouvait transparaître dans l’esprit de celui qui croyait que sa vie était mieux terminée par sa propre volonté, que son but dans l’ordre des choses n’était plus ? Cette même pensée contre l’instinct de survie est également contre le véritable but de sa création en tant qu’enfant de Dieu – aimer et être aimé, exalter la création la plus élevée en vivant dans le respect de la Loi de l’Amour, et retourner à la Source de toute vie, en devenant un avec son Créateur. Quel plus grand honneur y a-t-il pour l’homme ? Mais quand on détourne les yeux de son potentiel et de l’amour de son âme véritable, et qu’on se plonge dans un tourment de désespoir auto-installé qui se dispute avec son désir même de vivre et de respirer, hélas, son âme méritante et honorable souffrira de sa propre main. Et jusqu’à ce qu’il retourne à l’amour et aux pensées d’harmonie, non seulement en lui-même mais avec toute la création, il restera dans son obscurité.>

Si j’écris de cette façon, c’est pour montrer que toutes les choses ont un but, et qu’il est important d’embrasser ce but avec ferveur et énergie, en reconnaissant que notre relation avec toutes les autres choses de notre environnement est une relation d’harmonie et de vérité.

La vérité est une qualité et une substance qui amènera l’âme et l’esprit à comprendre son but, que tant de gens veulent connaître. Elle amènera l’humanité à réaliser que le libre arbitre doit être utilisé dans le cadre de la Loi de l’Amour – et lorsque l’amour deviendra de plus en plus une partie active de sa pensée et de ses sentiments, et sera le principal motivateur de ses actions, la vérité sur la façon dont ce monde peut être un véritable paradis deviendra réalité, non seulement pour lui mais pour tous les autres.

Je suis votre frère et votre ami,

Jésus de la Bible
et
Maître des cieux célestes

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-1984-2000/jesus-on-suicide-ar-16-jan-2000/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s