Jésus : Assistance dans le monde des esprits parmi les esprits

27 Juillet 1987
Reçu par D.L.

Je suis ici pour vous écrire, mon cher frère dans le Christ, et je viens aujourd’hui comme d’habitude pour transmettre mes pensées et mes paroles à l’humanité afin de l’aider à croître et à se développer, grâce à une meilleure appréciation des exigences de l’âme nécessaires pour atteindre son aspiration au progrès. Je suis votre frère et ami en esprit, Jésus, qui est le Maître des Cieux Célestes et le chef éternel de notre église sur terre.

Aujourd’hui, je souhaite aborder un sujet relatif à la phase de croissance et de développement dont j’ai parlé dans mon dernier message. Comme vous vous en souviendrez, j’ai parlé du changement et de la croissance initiés par les aspirations de l’âme à obtenir une telle croissance, en commentant la manière dont l’aide et l’assistance peuvent être obtenues par la prière au Père, par l’association avec nous et par l’aide que les mortels peuvent se donner les uns aux autres.

Je voudrais aller plus loin en expliquant comment l’aide est accordée ou fournie dans le monde des esprits parmi les esprits. Comme vous le savez, lorsqu’un nouvel esprit arrive, il est généralement accueilli par des amis et des parents dans un lieu attrayant, et on lui fait sentir qu’il est le bienvenu. Avec le temps, il est donné à un esprit d’expliquer au nouvel arrivant où sa nouvelle résidence doit se trouver en fonction de sa véritable condition d’âme – ce lieu correspondant à cette condition d’âme. Et, généralement, si le lieu doit être plus bas, dans l’un des enfers, il est expliqué au nouvel esprit que sa condition d’âme et son environnement malheureux ne sont pas fixes mais peuvent être améliorés en suivant les conseils et la direction d’esprits plus élevés qui sont toujours prêts à donner un coup de main à ceux qui sont sincères dans leurs désirs de progresser et d’atteindre un plus grand bonheur et une plus grande lumière. Bien sûr, la prière à notre Père Céleste est également recommandée comme l’approche la plus importante et la plus efficace pour permettre à un esprit de s’améliorer.

Cependant, bien qu’une certaine instruction soit offerte, vous avez également entendu dire qu’une fois que l’esprit arrive dans sa morne condition d’obscurité et de désagrément, parmi des esprits similaires qui ont le même manque de développement de l’âme, cette instruction est le plus souvent oubliée par ce nouvel esprit qui, au début, est simplement plus préoccupé par l’adaptation à son nouveau lieu que par une possible sortie de ces circonstances de vie désagréables. Et il ne faut pas s’en étonner, car il arrive que le nouvel arrivant se trouve dans des circonstances si pauvres et parmi des compagnons si mal adaptés, qu’il pense avoir tout à faire pour tenter de s’acclimater simplement aux circonstances choquantes de ses conditions de vie déplorables. La pensée du progrès, de la croissance et du développement ne lui vient tout simplement pas à l’esprit face à des conditions aussi misérables. Il fait tout ce qu’il peut pour tenter de « survivre », si vous voulez, dans l’enfer de sa propre création, même s’il ne se rend pas compte au début qu’il est là où il est précisément parce que ses conditions environnementales et ses mauvaises associations avec des esprits de même disposition ont été déterminées par la nature et la condition de sa propre âme à ce moment-là, que cette situation est le résultat d’un manque abyssal de véritable développement de l’âme qu’il aurait pu obtenir, mais qu’il a perdu par négligence pendant ses jours sur terre.

Vous voyez donc qu’il peut y avoir une très longue période d’adaptation qui suit la prise de conscience par ce participant de ses nouvelles et choquantes circonstances de vie. Et, souvent, en raison de l’effet désespérant que ces circonstances ont tendance à avoir, le nouvel arrivant devient plus ou moins convaincu que ses conditions de vie sont en réalité permanentes, et que toute information antérieure qui lui a été donnée sur une éventuelle évasion de ces circonstances a dû être communiquée à tort, et peut-être même comme un autre moyen d’accroître sa souffrance en lui donnant de l’espoir là où il n’y en a pas vraiment. Et si l’on ajoute à cela la fausse croyance sur la permanence de l’enfer, que les enseignements orthodoxes lui ont fait croire, cela le convainc encore plus que ses circonstances sont sans espoir et au-delà de toute rédemption.

Bien sûr, comme vous le savez, aucun enfant du Père n’est jamais condamné à une éternité en enfer, et tous finiront par progresser vers des plans supérieurs de lumière et de bonheur, même si une telle transition peut prendre des siècles dans certains cas. Mais il n’en reste pas moins que la croissance et le développement de certains des esprits les plus vils et les plus chargés de péchés sont considérablement retardés, et une grande partie de ce retard est due non seulement à l’expiation des péchés conformément aux dispositions de la loi de compensation, mais aussi aux effets retardants des fausses croyances et au manque de connaissance de ces pratiques qui permettraient le développement et l’avancement de l’âme.

Sur terre, ces âmes, dont je parle, n’ont jamais exercé ces pensées et ces actes qui leur auraient permis d’acquérir l’expérience et la connaissance et la propriété éventuelles des moyens qui auraient amorcé leur progression sur terre. Si elles l’avaient fait, elles auraient non seulement évité les enfers, mais elles se seraient aussi trouvées en bonne voie pour accéder à des sphères supérieures de lumière et de bonheur. Ainsi, en raison de cette attrition, ou de l’absence de développement de l’âme sur terre, il leur devient infiniment plus difficile d’apprendre les réalités Célestes en enfer où ces conditions désespérées font que la perspective d’une quelconque croissance semble tout sauf futile.

Ainsi, vous comprendrez que le moment de commencer sa progression est définitivement sur terre en tant que mortel. Les conditions terrestres, bien qu’elles ne soient pas toujours idéales, sont bien plus positives et propices à encourager la croissance et le progrès que n’importe quel enfer. Et si un départ n’a pas été effectué dans des conditions de vie plus idéales ou plus favorables, vous pouvez peut-être imaginer combien il est vraiment difficile pour un esprit en enfer d’initier la croissance et l’avancement de son âme. Il peut en effet bénéficier des conseils d’esprits d’un état plus élevé que le sien, mais quel effet ou impact ces conseils auront-ils face à des conditions de vie déplorables, et à un manque total ou presque total de familiarité de sa part avec ces exercices de bonnes pensées et d’actions qui sont nécessaires pour que son progrès commence ? Sans avoir exercé les qualités d’âme pour un service utile sur terre parmi de nombreuses dispositions bonnes et bienveillantes, comment peut-on commencer à exercer de telles qualités de service parmi ceux dont les conditions d’âme sont tout aussi appauvries ; et, à la place de la bonté ou de la bienveillance, il n’existe chez ses associés que la haine, l’amertume et le désir de blesser ou de nuire aux autres avec lesquels ils sont en contact ?

Ainsi, alors que dans mon dernier message j’ai souligné la nature positive et les récompenses associées à l’aide apportée par les mortels à d’autres mortels, j’ai pensé que, dans mon message d’aujourd’hui, je soulignerais l’importance d’un service utile et de la croissance et du développement de l’âme afin d’éviter la nature négative et les punitions qui s’accumuleront par un exercice erroné de l’âme ou la négligence du développement de l’âme sur terre. Le temps de commencer à progresser est maintenant omniprésent. Et c’est particulièrement vrai et important pour les mortels, car la vie terrestre est la période de probation prévue où les compétences d’une vie correcte et l’avancement de l’âme sont censés débuter. Les mortels ne peuvent pas se reposer sur l’idée que leur destin est au-delà de leur propre volonté et qu’ils n’ont pas d’autre choix que d’attendre passivement pour voir ce qui les attend. Le destin de toutes les âmes est en grande partie de leur propre fait.

Ainsi, en résumé, le processus de croissance et de développement dépend à la fois de l’application positive des bonnes pensées et des bonnes actions et de l’évitement du péché et de l’erreur. Et, aussi, un tel développement dépend de la reconnaissance par l’humanité du fait qu’avec la vie que le Père lui a donnée vient la responsabilité d’utiliser les talents que Dieu lui a donnés pour vivre dans l’amour et l’harmonie les uns avec les autres, et pour développer leurs âmes de façon continue par le service afin que leurs destinées soient vraiment heureuses et accomplies, tant sur terre que dans l’existence spirituelle et la vie à venir. Et, bien sûr, au-delà de tout cela, il y a le Grand Amour du Père qui est toujours disponible pour Ses enfants aspirants qui cherchent à développer davantage la transformation de leur âme par une fervente prière. Avec une telle transformation vient le statut d’ange, comme vous le savez. Cependant, tous ne chercheront pas ce plus grand chemin vers l’Amour du Père et leur propre plus grand bonheur. Cependant, si ce n’est pas le cas, il y a toujours le but moindre mais important de la restauration et de la perfection de l’âme que tous doivent encore atteindre.

Et donc, je demande, ce destin de perfection et de bonheur restauré par la croissance et le développement de l’âme sera-t-il gagné minute par minute et jour après jour ; ou, suite à la violation de la loi ou la négligence du développement de l’âme sur terre, ce destin heureux sera-t-il différé pour peut-être aussi longtemps que les siècles à venir ? L’humanité n’a jamais eu à faire ce choix. Mais je voudrais les encourager à ne plus retarder leur heureux destin et à commencer à appliquer leurs bonnes pensées et leurs bonnes actions comme un exercice quotidien dans leur vie à partir de ce jour, afin d’éviter le triste sort de certains dont j’ai parlé précédemment et d’assurer leur avancement plus rapide et, par conséquent, un plus grand bonheur.

Je suis heureux de la manière dont vous avez reçu ce message et je vous laisse maintenant avec mon amour et mes bénédictions.

Votre ami et frère, Jésus.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-1984-2000/jesus-assistance-in-the-spirit-world-among-spirits-dl-27-july-1987/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s