Jésus : Naissance sans péché

4 Février 1988
Reçu par D.L.

Très cher Maître, Jésus, dans votre message, « Les âmes lors de leur création … », communiqué en 1961 et 1962 au Dr Samuels, vous avez déclaré :

« Non, je n’avais pas l’Amour Divin dans mon âme avant la naissance, mais mon âme, comme je l’ai dit auparavant, était déjà prédisposée à le recevoir à la naissance sans pensée consciente…« 

Cependant lors de votre message par K.S. du 20 Septembre 19861, vous précisez que vous avez d’abord reçu l’Amour Divin en tant que fœtus prédisposé avec des désirs d’âme pour Lui, ce qui vous a permis de naître sans péché grâce à Son effet purificateur sur les incrustations sur votre âme que vous avez héritées de vos ancêtres en ce qui concerne l’amour naturel. Pouvez-vous résoudre cette contradiction apparente pour nous ?

Deuxièmement, dans ce même message de 1961-62 par l’intermédiaire du Dr Samuels, vous avez déclaré :

« …Il n’était pas prévu que je devienne le Messie, sauf que j’étais constitué en âme à la naissance pour la mission… »

Et pourtant, dans le message du 20 Septembre 19861, communiqué par l’intermédiaire de K.S., vous avez déclaré :

 » Comme vous avez compris et accepté le fait que les âmes naissent avec des prédispositions pour certains talents et orientations de la vie, alors vous pouvez accepter le fait que le Père m’avait choisi pour être le porteur de la Bonne Nouvelle…« 

En outre, à la page 10 du volume I, vous indiquez :

«  Je sais que j’ai été envoyé par le Père pour accomplir la mission que j’ai accomplie, et qu’il était prévu au départ que je sois oint comme le Christ. Cela, cependant, je ne l’ai su qu’après être devenu un homme. L’ange et ma propre voix intérieure m’ont alors dit quelle était ma mission. « 

Eh bien, Maître, n’était-il pas prévu que vous deveniez le Messie, comme l’a déclaré le Dr Samuels, ou avez-vous en fait été choisi pour être le Messie, comme vous l’avez déclaré par l’intermédiaire de K.S. et de M. Padgett ?

Je prie pour être un canal suffisamment clair aujourd’hui pour recevoir vos réponses à ces questions pour le bénéfice de toute l’humanité, et je me réjouis maintenant de votre présence et de votre réponse aimante.

Je suis maintenant ici pour vous écrire, mon cher frère en Christ, et je viens volontiers ce soir pour tenter de répondre à vos questions de manière satisfaisante, et pour le bénéfice d’autres personnes qui pourraient également avoir des préoccupations similaires concernant les questions que vous avez abordées. Bien sûr, comme vous le savez d’après notre relation, je suis votre ami et frère en esprit, Jésus, Maître des Cieux Célestes et le chef éternel de notre église sur terre.

Quant à la première question concernant le fait de savoir si je suis né sans péché ou non, la réponse à cette question est que je suis né sans péché, comme cela est précisé à de nombreux endroits tout au long des volumes. Cependant, je peux comprendre votre confusion quant à la façon dont je pourrais naître sans péché et pourtant ne pas posséder une partie de l’Amour Divin dans mon âme au moment de ma naissance. La réponse, comme vous avez été influencé de la recevoir avant ce message, est que mon âme aspire à la communion avec notre Père Céleste. Et, en tant que fœtus en développement, elle a attiré l’Amour Divin vers moi. Pourtant, le travail initial de cet Amour n’a pas été de remplir mon âme, mais d’enlever les incrustations à la surface de mon âme que j’avais héritées de mes ancêtres sous la forme non pas de péchés réels attribuables à un quelconque méfait de ma part, mais plutôt sous la forme d’inclinations ou de tendances au péché qui font partie de l’héritage de l’humanité depuis que l’homme est tombé de sa perfection originelle. Ces tendances au péché, qui font partie de l’héritage de l’humanité d’aujourd’hui, ne deviennent des péchés, comme vous le savez, que lorsque de telles inclinations sont mises à exécution. Néanmoins, elles sont résolument des obstacles pour l’âme, car elles exercent une certaine influence sur le péché en pensée et en action.

Maintenant, si j’étais né avec ces contraintes, comme la plupart de mes frères, j’aurais été tout aussi susceptible d’agir sur ces tendances pécheresses que le prochain homme. Et, ce faisant, je n’aurais certainement pas été dans cet état d’âme qui aurait pu permis que cette mission me soit confiée ou qui aurait permis que je mène à bien la mission messianique dont j’ai pris conscience ultérieurement. Pour atteindre ce but messianique, il était nécessaire que naisse quelqu’un qui ait la même pureté d’âme immaculée que celle dont jouissaient les premiers parents. Aucune chance de succès en tant que Messie de Dieu ne pouvait être réalisée si je n’avais pas été béni par un choix totalement libre, c’est-à-dire un choix libre de tout péché ou de toute tendance au péché.

Dans le message transmis par K.S. le 26 Décembre 1986, il vous a été dit que la nature de mon âme était telle que j’aspirais à la communion avec notre Père Céleste, même au stade du développement du fœtus, et c’est vrai. Ce désir n’était pas exprimé dans une prière, mais sous la forme d’un désir d’âme. Et ce désir, en lui-même, était suffisant pour attirer l’Amour Divin et lui permettre d’accomplir son travail initial sur mon âme, qui n’était pas de la transformer mais de la purifier des tendances au péché qui sont héritées et qui l’entourent.

L’âme, elle-même, dans son état non incarné, est pure et sans tache. Mais lors de son incarnation dans la chair, elle prend ces incrustations héritées sous la forme de ce que l’on pourrait décrire comme des « revêtements (ou couvertures) » sur l’âme. Mais sous ces revêtements (ou couvertures) se trouve la même âme pure, maintenant encombrée par ces incrustations. Ce que l’Amour Divin a accompli à son entrée, alors, a été d’enlever ces encombrements afin que mon âme reste pure, sans souillure et libre de toute influence néfaste. Bien sûr, comme vous pouvez l’imaginer, en tant que fœtus en pleine croissance, je n’avais aucune conscience de ce processus de purification de l’âme en cours. Néanmoins, j’ai été informé par notre Père Céleste que c’est ce qui s’est passé.

Maintenant, on peut se demander pourquoi cette information n’a pas été communiquée avant, et préalablement au message de K.S. en 1986 et à celui d’aujourd’hui. La réponse est en grande partie que l’humanité a eu assez de mal à comprendre comment il était possible que je sois né sans péché sans entrer dans les nuances plus fines de ce grand événement. Cependant, comme je l’ai dit à travers K____, certains d’entre vous se sont suffisamment développés, tant sur le plan de la compréhension scientifique que sur celui du développement de l’âme, pour être en mesure de comprendre maintenant ces nuances.

Si le Père avait poursuivi ce processus de nettoyage Divin au-delà de l’élimination des incrustations héritées, il serait arrivé à un point où l’Amour Divin aurait dépassé le « nettoyage de surface », si vous voulez, et aurait imprégné mon âme et l’aurait pénétrée, laquelle, je m’empresse d’ajouter, était alors restaurée à sa pureté primitive d’origine. Mais pour cela, il aurait fallu remplir et implanter une partie de l’Amour Divin dans mon âme. Et, comme vous le savez, cela aurait transcendé le Dessein du Père pour les débuts de l’humanité. En effet, la Loi fondamentale du Père était et reste fixée en ce sens qu’aucun homme ou femme ne s’incarne jamais en possession d’une quelconque portion du Divin dans leur âme finement et volontairement limitée dans la phase mortelle de leur existence. Ce n’est qu’après la naissance que l’opportunité est donnée à toutes les âmes de recevoir et de posséder des portions de l’Amour Divin par la prière et les ardents désirs de l’âme.

Ainsi, comme d’autres hommes avant moi, je suis né sans aucune portion de l’Amour Divin en moi. Mais il serait correct de dire que l’Amour Divin a été utilisé pour retirer de mon âme ces incrustations héritées qui m’auraient empêché de naître sans péché et dans la même condition d’âme vierge dont jouissaient nos premiers parents.

En méditant sur la façon dont l’Amour divin agit sur l’âme après la naissance, il vous a été donné de comprendre, de façon inspirée, que son travail consiste alors à imprégner l’âme et à changer son caractère en une substance totalement différente. Et vous avez raison de penser que l’âme, qui contient l’amour naturel, est purifiée et restaurée tandis que, dans le même temps, elle est transformée en la substance divine de l’amour qui comprend la composition de la propre âme divine et immortelle du Père. Il ne serait pas correct de dire que l’Amour Divin travaille d’abord à purifier l’amour naturel avant de commencer son effet transformateur, car ces deux processus se produisent conjointement ou simultanément. Car, comme vous devez le savoir, toute portion de l’Amour Divin qui fait plus que retirer un incrustation extérieure est une portion qui pénètre et entre réellement dans l’âme elle-même ; et, une fois que cela se produit, l’âme ne peut plus jamais rester la même. Dans la mesure de l’Amour reçu, l’âme prend maintenant une certaine mesure de la Divinité du Père, et la « Levure » placée dans le « levain » de l’âme commence son travail de transformation de l’âme.

Gardez à l’esprit que l’âme humaine est d’une substance pure en soi. Les incrustations dues au péché, à l’erreur et aux maux de toutes sortes, forment leur couverture encombrante sur l’âme, cependant, sous ces incrustations, la substance de l’âme elle-même n’est pas changée. Le travail de l’amour naturel et de l’Amour Divin consiste donc à enlever ces incrustations afin que l’âme puisse briller à nouveau comme la belle création qu’elle est. Bien sûr, le travail de l’Amour Divin consiste également à travailler à l’intérieur de l’âme pour en faire une substance divine, comme l’âme divine du Père. Mais, essentiellement, les deux amours s’efforcent de se purifier et de se restaurer, et ce processus se poursuit jusqu’à ce que l’un, l’autre, ou les deux atteignent ce but. Et il serait seulement répétitif pour moi de dire que ce processus varie grandement d’un être humain à l’autre en termes d’application et de durée.

Maintenant, pour passer à votre autre question, il y a effectivement une différence entre « choisir » et « contraindre », et cette distinction est ce qui se trouve au cœur de la réponse à votre question. Le Père m’a choisi pour être Son Messie, car Il n’aurait jamais purifié mon âme en préparation de cette mission si telle n’avait pas été Son intention. Cependant, comme j’ai tenté de l’expliquer et de le préciser auparavant, le choix d’accepter cette mission était entièrement le mien. Il serait peut-être correct de dire que le Père savait que je choisirais d’exécuter Sa volonté à cet égard, mais que mon choix n’a jamais été contraint d’aucune manière. Comme je l’ai déjà dit, j’étais parfaitement libre de rejeter la mission que le Père souhaitait que j’embrasse, mais ma nature spirituelle était telle que mon seul désir était de parvenir à une communion d’âme de plus en plus étroite avec Lui. En conséquence, le résultat naturel d’une telle aspiration était de devenir qualifié par la transformation de l’âme pour accepter la mission à laquelle j’étais préparé. Si je ne l’avais pas fait, j’aurais en fait violé ma propre nature et mon libre arbitre en voulant saisir cette opportunité. Et, comme vous le savez, personne ne tourne le dos à ce but ou à cet accomplissement qu’il désire vraiment faire sien.

Donc, en résumé, le Père m’a effectivement choisi pour accomplir la mission que j’ai effectuée, mais je n’ai pas pris conscience de ma propre option d’accepter ou de rejeter cette opportunité, si vous voulez, jusqu’à ce que j’aie atteint la virilité et la transformation presque complète de mon âme. Il pourrait donc être dit que le Père m’a « préparé la voie », mais il L’a fait avec ma coopération à chaque étape de ce chemin. Et lorsque le moment est venu de prendre possession de la connaissance de la mission messianique qui m’était alors offerte, bien sûr, je ne pouvais rien faire d’autre que d’accepter, et d’accepter avec beaucoup de gratitude et de bonheur.

J’espère avoir contribué à répondre de manière satisfaisante à vos deux questions. Je me rends compte que toute la question de ma naissance, de ma mission et de la part du Père dans tout cela est restée quelque peu un mystère pour l’humanité pendant ces nombreuses années. Mais avec ces informations supplémentaires que j’ai communiquées ce soir, j’espère qu’au moins en ce qui vous concerne, vous, les administrateurs, et vous les lecteurs de ce message, ces mystères ne resteront plus des mystères, mais seront désormais compris avec plus de vérité et de satisfaction de l’âme.

Et donc, mon frère, ce message ayant été plus long que d’habitude, il est temps maintenant que je vous laisse à nouveau avec mon amour et mes bénédictions jusqu’à notre prochaine communication officielle. Je me rends compte que vous avez maintenant un travail rédactionnel considérable devant vous, et je souhaite que vous procédiez à ce travail sans inquiétude ni souci quant à la date de notre prochaine session de communication. Je suis toujours disponible, comme vous le savez, mais je vous prie de ne faire appel à moi que lorsque vous vous sentirez à l’aise et libre de tout autre travail d’église devant vous.

En conclusion, je souhaite exprimer mon amour à tous nos collègues en chair et en os que nous continuons à surveiller avec beaucoup de soin et de sollicitude. Continuez votre beau travail et vos efforts pour le Royaume, mes enfants bien-aimés, et sachez que nous sommes toujours à vos côtés pour tenter de vous inspirer et de faire de tous vos efforts un grand succès. Dans l’attente de notre prochaine communication, sachez que mes bénédictions et celles du Père sont toujours avec vous.

Votre ami et frère dans le Christ, Jésus.

1 Il semblerait que ce message ne soit pas connu de Geoff Cutler, auteur du site https://new-birth.net sur lequel la plupart des messages originaux sont stockés et qu’il ne soit pas disponible ailleurs sur le web.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-1984-2000/jesus-born-without-sin-dl-4-feb-1988/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s