La mère d’Eugène Morgan écrit

La mère d’Eugène Morgan écrit

Novembre 1915
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Laissez-moi écrire une ligne à mon garçon, car je suis si impatiente de lui faire sentir que sa mère est là avec tout son amour et ses désirs. J’ai attendu si longtemps d’avoir l’occasion de lui écrire, ou de communiquer d’une manière ou d’une autre. Et maintenant que j’ai cette opportunité, toute à moi, je suis si émue que je sais à peine quoi dire. Mais ce que je sais, c’est que je l’aime de toute mon âme et de tout mon être. Alors dites-lui que sa mère ne peut que dire cela, qu’elle l’aime et qu’elle veut lui faire savoir qu’elle est avec lui et qu’il doit penser à elle avec toutes les pensées aimantes de sa nature.
Je suis dans une sphère où le bonheur est très grand et où les esprits qui y vivent ont l’Amour Divin du Père à un grand degré. J’espère tellement que son père sera prochainement avec moi, car c’est un homme bon et bienveillant comme il l’était sur Terre. Et cela compte pour beaucoup pour la progression spirituelle. Je suis maintenant très proche de son père et il sait qu’il est à moi et que je suis à lui, et c’est pourquoi nous n’avons aucun doute dans nos cœurs quant à celui qui sera notre seul véritable compagnon pour l’éternité.
J’aimerais envoyer un message ce soir à la fille de mon ami et compagnon qui est dans une telle détresse, mais je ne suis pas assez forte. Et je la décevrais à ce moment-là, mais bientôt j’écrirai un tel message. Mais je dois dire que nous nous occupons tous les deux d’elle, et que nous sommes avec elle dans une large mesure, en l’influençant de nos amours et de nos pouvoirs spirituels. Qu’il lui dise qu’elle doit prier le Père et demander la foi, et que la foi viendra aussi au fur et à mesure que l’amour du Père lui viendra. Et qu’avec cette foi viendra une paix qu’elle n’a jamais connue, et qui restera avec elle comme rien d’autre ne peut le faire.
Comme j’aimerais pouvoir me montrer à mon garçon alors qu’il est assis ici, et j’espère qu’un jour je pourrai le faire. Car je veux lui dire qu’il a potentiellement les pouvoirs de clairvoyance et ils peuvent être développés. Un jour, j’essaierai de lui dire comment il peut développer ce pouvoir, et s’il suit mes conseils, il réussira.
Son père lui envoie de l’amour et des bénédictions, et je lui envoie le mien, sans limite. Je dois lui dire bonne nuit.

Ce message n’est pas dans les volumes publiés. Il a été publié par la F.C.N.B. dans le numéro de mars de la lettre d’information « 2017 Divine Love Newsletter ».

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/unpublished-messages-of-james-padgett/eugene-morgans-mother-writes-nov-1915/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s