Un esprit qui a égaré les jeunes filles

13 Septembre 1916
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Écoutez mon récit de malheur.
Car le malheur est moi dans mes ténèbres et mes tourments. J’étais une femme qui essayait d’amener les jeunes filles à abandonner leur vertu pour des vêtements et la promesse d’une vie facile et j’ai fait en sorte que beaucoup d’entre elles passent de la vérité et de la vertu à une vie de honte.
Je m’appelais Virginia C. Compton. J’ai vécu à Harrisburg et je suis décédée en 1896.
Je vais suivre vos conseils et essayer de croire ce qu’ils me disent. Bonne nuit.

Ce message n’est pas dans les volumes publiés. Il a été transcrit et présenté à l’occasion du 100e anniversaire de Septembre 2014 par Paul King. Cet esprit a été l’un de ceux qui ont écrit le mercredi, et il est inclus ici comme exemple.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/unpublished-messages-of-james-padgett/a-spirit-who-led-young-girls-astray-unpublished/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s