Mills, un frère avocat, aurait souhaité être plus religieux lorsqu’il était sur terre, mais il apprend maintenant les lois spirituelles à respecter

9 Décembre 1915
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Je suis votre vieil ami et frère avocat, Samuel C. Mills.
J’attends depuis un certain temps d’avoir l’occasion de vous écrire, comme j’ai si souvent attendu et vu d’autres esprits écrire leurs messages. Oui, votre bande, ou plutôt votre belle femme, a dit au Guide indien que je devais écrire, et il a consenti. Il semble s’intéresser beaucoup à vous et vous protège des esprits nuisibles.
Eh bien, je suis dans ce qu’on appelle le plan terrestre et je ne suis pas très heureux, car j’ai le souvenir de tant de choses que j’ai faites sur terre et qui étaient contraires aux lois de Dieu, et pour lesquelles je souffre un peu maintenant. Mais j’ai eu la chance de bénéficier de l’aide de quelques esprits très aimants et très beaux, qui semblent s’intéresser beaucoup à moi et me montrer la voie pour sortir de mes ténèbres et de mes souffrances.
Bien que je n’étais pas très religieux sur terre, j’ai toujours vénéré Dieu et les réalités de la religion, et je croyais que ceux qui étaient vraiment bons étaient destinés à vivre dans un meilleur endroit.
Bien sûr, depuis le peu de temps que je suis ici, j’ai appris un certain nombre de vérités, et comme je suis très anxieux de sortir de ma condition de ténèbres, j’ai fait un grand effort pour croire ce que ces bons esprits m’ont dit, et pour apprendre tout ce que je pouvais sur ces vérités.
Je crois maintenant que Jésus est le sauveur de nous tous par ses enseignements et son amour et par la grande influence qu’il a sur le Père.
Vous êtes certainement un homme favorisé pour pouvoir recevoir toutes ces communications des esprits élevés qui viennent à vous. Lorsque j’étais sur terre, je n’ai jamais cru au spiritualisme, et je n’aurais certainement pas cru que Jésus et ses apôtres vous écriraient, comme je les vois maintenant le faire. Mais à quel point notre connaissance de ces réalités qui concernent l’esprit, ou, comme certains le disent, le monde invisible, est-elle limitée. Les possibilités d’apprendre les vérités sont tellement plus grandes ici que sur terre, si l’esprit désire et fait réellement l’effort d’apprendre.
Je vous remercie beaucoup de m’avoir permis d’écrire et de renouveler ma connaissance. C’est une réalité glorieuse de pouvoir faire cela, et de savoir, comme je le sais, que seul un mince voile de chair sépare les mortels de leurs proches. Je ne vais pas m’imposer plus longtemps ce soir, mais je dirai avec mon meilleur amour,
Je suis votre vieil ami et votre frère,
Samuel C. Mills.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/mills-wishes-that-he-was-more-religious-when-on-earth-vol-4-pg314/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s