Le juge O’Neil, un ami personnel de M. Padgett, raconte ses expériences dans le monde des esprits et décrit son travail au nom du Royaume

7 Mars 1916
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Je suis Louis I. O’Neil.
Oui, celui qui était appelé le Juge. Je veux simplement dire un mot car je n’ai pas eu l’occasion de vous écrire depuis longtemps.
Je suis maintenant dans un meilleur état que je ne l’étais, je suis plus léger et je souffre moins grâce aux beaux esprits avec lesquels vous m’avez mis en contact. Je constate qu’en me débarrassant de certaines de mes anciennes croyances, je me sens mieux, je progresse davantage et je suis moins entouré de ténèbres.
Votre femme m’a beaucoup aidé et c’est un esprit merveilleusement beau et rempli d’amour et de gentillesse.
Je vois un certain nombre de mes vieux amis, mais je suis désolé de dire que beaucoup d’entre eux sont dans l’obscurité et la souffrance. Lyscomb est dans une très mauvaise condition et n’a pas progressé jusqu’à présent, bien que j’aie essayé de l’aider un peu, mais comme vous le savez, il avait un tempérament dogmatique et omniscient sur terre, donc il a les mêmes qualités ici, et il est difficile de lui faire voir les réalités différemment de ce qu’il pense qu’elles sont ou devraient être.
Vous savez peut-être qu’il se rend fréquemment dans ses anciens lieux de prédilection dans le quartier où il a passé tant d’heures à boire et qu’il continue à boire comme il le pense et semble tirer une sorte de satisfaction de la tromperie et qu’il ne semble pas enclin à tourner ses pensées vers quelque chose de plus élevé.*
Je vous dis que que pour ces esprits qui rejoignent ce monde insatisfaits ou qui ne se sont pas libérés, les appétits de la terre sont intenses et il est si triste qu’il les ait autant que lorsqu’il est passé. Mais un jour, j’espère qu’il s’éveillera à la véritable condition de son existence et à la nécessité d’éloigner ses pensées de ces réalités et de rechercher les choses qui lui permettront de sortir de son horrible obscurité.
Maintenant, vous ne devez pas penser que je suis un esprit très développé car je ne le suis pas, mais tout comme les esprits supérieurs ont un travail à faire, moi aussi et mon travail, bien sûr, ne peut être qu’avec ceux qui sont dans un état pire que le mien et, aussi étrange que cela puisse vous paraître, chaque fois que j’aide un de ces esprits inférieurs, je me rends compte que je m’aide moi-même. Quelle merveilleuse disposition de Dieu, et si seulement les hommes s’en rendaient compte, ils vivraient davantage en accord avec la Règle d’or.
Oui, j’ai vu Maurice Smith et John Clark et bien d’autres que nous connaissons tous les deux, ainsi que Perry. Il est également dans une mauvaise condition et ne semble pas très enclin à écouter les conseils de certains esprits qui viennent à lui. Votre grand-mère semble s’efforcer de l’aider et il semble avoir plus confiance en elle qu’en tout autre esprit. Parfois, il semble qu’elle l’aide et je n’ai aucun doute qu’elle le fait, mais alors il retombe dans son ancienne condition et se plaint de l’acte horrible qu’il a commis. Comme vous le savez, c’était un homme de conviction profonde et il semble avoir maintenant une certaine conviction qui le maintient dans ses conditions de souffrance et d’obscurité.
Oh, si seulement nous connaissions, pendant notre séjour sur terre, des vérités de ce monde des esprits.
Vous êtes certainement merveilleusement fier que toutes ces réalités vous aient été révélées et il paraît que les esprits des Sphères Célestes viennent à vous et vous donnent leurs messages de vérité. Je confirme que cela n’est pas responsable et vous devez aussi vous poser des questions, car lorsque j’étais sur terre, je ne savais pas que vous aviez une quelconque idée des réalités qui vous viennent maintenant. Je sais que ce n’était pas le cas et que mes croyances n’étaient que celles qui devaient s’appuyer sur les enseignements de la Bible tels que je les concevais. Ces enseignements n’avaient aucune réalité pour moi et le seul effet était de créer en moi des croyances que je vois maintenant dans de nombreux détails comme étant toutes fausses. Au moins, elles ont maintenant été comprises et on me dit qu’elles ne le seront pas et pourtant elles s’accrochent à moi d’une manière qui me maintient dans ma condition actuelle. J’aurais aimé, lorsque j’étais sur terre, savoir ce que vous savez maintenant, car si je l’avais fait, je serais, j’en suis certain, dans un meilleur état de lumière et de bonheur.
Eh bien, j’ai écrit longuement et je me sens mieux de l’avoir fait et je vous remercie pour cette opportunité. Je vous adresse donc mes salutations distinguées et j’espère que je pourrai venir vous voir un jour et vous écrire à nouveau.
Votre ami et bon samaritain,
Louis I. O’Neil.
________________
Note :  Ceci est typique des esprits qui se trouvent dans les plans astral, aussi appelé le plan de la Terre. On les appelle souvent les « liés à la terre (earth-bounds, dans le texte originel) ».

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/judge-oneil-a-personal-friend-of-mr-padgetts-vol-4-pg315/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s