Byerly, un ami écolier écrit sur ses expériences sur terre et dans le monde des esprits

29 Octobre 1915
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Je suis Peter D. Buerly.123
Je suis l’esprit de ton ancien temps d’écolier, Peter D. Buerly. J’ai été présent plusieurs fois lorsque tu écrivais, et j’ai été très intéressé par ce que j’ai vu et entendu, et lorsque Cousine Sally est venue hier soir, a écrit et a rappelé le passé, j’ai senti que je voulais aussi écrire, donc j’essaie.
Comme tu l’as peut-être entendu, pendant les longues années qui ont suivi notre départ de l’école, je suis devenu un homme assez dissipé, j’ai succombé à la boisson et à d’autres réalités que je n’ai pas besoin de mentionner, et j’ai continué ces habitudes jusqu’au jour de ma mort. J’ai causé beaucoup de malheur à Nannie, et, en fait, je lui ai presque brisé le cœur, car c’était une fille douce et aimante, et le traitement que je lui ai infligé était tel qu’il lui a donné de nombreuses heures d’angoisse, de fatigue et de souffrance. Oh, comme je me suis repenti pour cela depuis que je suis venu dans le monde des esprits, et comme j’ai souffert et subi de nombreuses, nombreuses années d’obscurité. Mais le repentir était sincère, et je commence à voir la lumière. De plus, depuis qu’elle est venue, elle est avec moi et m’a pardonné toutes mes paroles dures, ma négligence et mes mauvais traitements à son égard. Tu vois donc qu’il n’y a rien au monde qui ressemble à l’amour pur et indulgent d’une femme noble et sympathique – et elle l’était.
Nous ne vivons pas ensemble car elle est un esprit beaucoup plus pur et élevé que moi, mais elle vient à moi et essaie de m’encourager et de me réconforter avec son amour et ses belles paroles de promesse.
Elle est, dit-elle, dans la troisième sphère, où, me dit-elle, se trouve une grande partie du bonheur ; alors que je suis encore dans le plan terrestre, mais dans un état beaucoup plus lumineux que lorsque je suis arrivé.
Cependant, je tiens à exprimer ma surprise de voir que tu peux recevoir des communications des esprits comme tu le fais. Je ne comprends pas bien. Lorsque j’étais sur terre, je n’ai jamais rien su de ces phénomènes, et ce n’est que récemment que j’ai entendu parler de ta disponibilité et de ta facilité à communiquer avec nous.
J’aimerais pouvoir être avec ma Nannie, car je sais que je serais très heureux. Certains de ces esprits disent que tu peux aider les esprits dans ces plans inférieurs, et si c’est le cas, j’aimerais que tu m’aides.
Eh bien, j’ai regardé, et je vois un certain nombre de très beaux esprits, mais je n’en connais aucun, et je me demande qui ils sont. Je l’ai fait, et, que je sois damné, s’il n’y a pas de professeur Salyards. Pourquoi, qu’est-ce que cela signifie ? Il est venu me serrer la main et me dit qu’il est très heureux de me voir et qu’il veut que je l’accompagne. Il m’a présenté un bel esprit, qui, dit-il, est ta femme. Quelle beauté et quel amour ! Tu dois être heureux d’avoir une telle épouse.
Je lui ai parlé, et elle m’a dit qu’elle était très heureuse de me rencontrer, et qu’elle veut que je l’accompagne après que le professeur aura terminé sa conversation. Mais, dis-moi, qu’est-ce que tout cela signifie ? Je ne peux pas comprendre.
Je dois m’arrêter – bonne nuit,
Peter D. Buerly.
________________
123 Son nom de famille est probablement plutôt Byerly, comme l’ont confirmé différentes recherches.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/buerly-writes-about-his-experiences-on-earth-and-in-the-spirit-world-vol-4-pg313/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s