Paul, l’Apôtre des Chrétiens exhorte M. Padgett à porter, au spiritualiste, le message de Jésus sur « l’âme » ainsi que le présent message

20 Mai 1917
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, Paul.
Eh bien, mon cher frère, je n’ai pas écrit depuis longtemps, et je vais maintenant saisir l’occasion de dire quelques mots. Je n’ai pas l’intention d’écrire un message formel, bien que je le souhaite, cependant les conditions qui me permettraient d’écrire comme je le souhaite ne sont pas réunies.
J’ai été assez souvent présent lorsque vous receviez des messages des autres esprits et j’ai utilisé mon influence pour créer des conditions favorables à la réception de ces messages, et aussi pour vous faire sentir qu’il y avait autour de vous une atmosphère d’Amour et d’harmonie qui vous permettait d’apprécier non seulement les messages mais aussi les sentiments d’Amour et les influences bienveillantes qui vous venaient.
Alors que j’écoutais ce soir votre ami lire des extraits du livre (de M. Kate) et les commentaires que tous les deux vous en avez faits, il m’a été suggéré un texte sur lequel je vais écrire, à savoir l’esprit et le corps spirituel (corps d’esprit) quant à leur nature et leur création (Ce message planifié n’a jamais été délivré). Je sais que vous avez reçu des écrits traitant plus ou moins de ce sujet, mais je souhaite entrer plus en détail afin de montrer que l’auteur du livre se trompe complètement dans sa conception de ces choses.
Bien sûr, vous vous souvenez du message de Jésus sur « L’âme »,56 et il ne sera pas nécessaire que je dise quoi que ce soit sur l’âme ; mais vous pouvez lire mon message en rapport avec ce message. Comme Marc vient de vous l’écrire, il est très regrettable qu’un homme dans la position d’un enseignant du spiritualisme ne connaisse pas davantage la vérité afin de pouvoir la révéler à ceux qui peuvent l’écouter et avoir confiance en sa connaissance. Et il se peut qu’à un moment donné vous ayez l’occasion de lui lire les deux messages, et peut être alors qu’il cherchera la vérité de la manière qui lui sera indiquée. Lorsqu’il le fera avec sérieux, il la trouvera et fera que sa découverte soit une bénédiction pour beaucoup de personnes avec lesquelles il pourra entrer en contact.
Il est très regrettable qu’un dirigeant de cette grande vérité du spiritualisme – et c’est une vérité qui finira par supplanter les anciennes religions chaque fois qu’il entrera en contact ou s’associera avec des personnes qui pensent par elles-mêmes – ait si peu de connaissances de ce qu’une véritable compréhension de celle-ci lui permettrait d’enseigner. Nous, les esprits, nous nous sommes depuis longtemps efforcés d’éclairer ces dirigeants et avons parfois pu leur faire comprendre certaines des vérités essentielles. Cependant ces efforts n’ont pas été très fructueux jusqu’à présent, alors que nous délivrons nos messages par le biais de vos écrits. Mais cet effort va se développer et portera ses fruits à l’avenir, et beaucoup de ces personnes qui sont impatientes d’apprendre la vraie religion et qui n’attendent qu’une source faisant autorité apprendront, et parmi elles se trouveront de nombreux dirigeants de ce que l’on appelle aujourd’hui le spiritualisme.
Les résultats de ces efforts doivent se faire sentir dans le monde entier, car l’âme de chaque homme sur terre, où qu’il se trouve, est digne d’être sauvée. Comme vous le savez, si le début de la régénération peut être effectué sur terre, la progression dans le monde des esprits sera beaucoup plus rapide. Je sais que la diffusion de la vérité prendra beaucoup de temps, mais lorsque le départ sera pris, la progression sera plus rapide.
Je ne pense pas que je devrais écrire davantage ce soir, et j’ajouterai seulement que l’évangélisation doit commencer très bientôt, et que ceux qui travaillent à faire démarrer la vérité sur son chemin vers la connaissance des hommes doivent mettre toutes leurs énergies et leur amour dans ce travail. Vous savez que les personnes impliquées dans cette diffusion de la vérité sont pour l’instant peu nombreuses. Vous êtes seulement trois57 à avoir une quelconque conception de la vérité et du plan pour faire connaître ces vérités au monde. Pourtant, le Christianisme n’a commencé, en dehors du Maître, que par une seule personne : je veux dire Jean-Baptiste. Et lui, comme je dois vous le dire, n’avait pas la connaissance de la vérité comme vous trois l’avez aujourd’hui, et n’avait pas derrière lui la puissance des Cieux Célestes, comme vous l’avez. Sa mission a été accomplie, et le Christianisme aurait été un succès si ses vérités ne s’étaient pas perdues et n’avaient pas péri par les actes d’hommes qui n’avaient pas dans leur âme l’Amour qui vous a été donné. Les vérités ont péri, et les hommes ont péri, en ce qui concerne le salut de leurs âmes, dans une large mesure.
Mais maintenant, ces vérités ne périront pas parce qu’elles seront présentées de manière vivante. Aucune copie ou recopie ne sera nécessaire, aucun ajout ne sera fait, et rien ne sera retiré des écrits des esprits qui sont maintenant engagés dans la formulation de ces vérités. Cette fois-ci, ce ne sera pas un échec, et le chemin vers le Royaume de Dieu dans les Cieux Célestes sera rendu clair et aucun homme n’aura d’excuse pour ne pas y marcher. Et ceux qui ne le feront pas auront à payer une plus grande peine que celle qui fut exigée des Juifs et des païens qui vivaient au temps de Jésus, ou qui ont vécu depuis ce temps. En effet, avec l’augmentation des opportunités d’apprendre la vérité viendront des obligations accrues, et celui qui les négligeront aura perdu cette opportunité comme une partie de sa conscience, et cela pourra se produire même après qu’il soit devenu l’homme parfait. Je vous dis ici que la mémoire de l’homme persiste même lorsque la plus haute perfection est atteinte, quant aux choses qu’il n’est pas nécessaire qu’il perde pour devenir l’homme parfait.
Eh bien, vous êtes fatigué, et je n’écrirai pas plus. Alors, avec tout mon amour pour vous et votre ami, je vous souhaite une bonne nuit.
Votre frère dans le Christ,
Paul.58
________________
56 Se reporter au message de Jésus « Jésus : l’âme -ce qu’elle est et ce qu’elle n’est pas » délivré le 2 mars 1917 et publié dans le 1er volume des messages de James Padgett à la page 101
57 (Dr. Leslie R. Stone, Eugène Morgan et James E. Padgett)
58 Dans la première édition anglaise, ce message a été doublement publié. Sa seconde instance a été supprimée dans cette édition. (G.J.C.)

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/paul-urges-mr-padgett-to-bring-the-message-of-jesus-vol-4-pg153/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s