Mary dit que l’amour de l’âme-sœur n’est surpassé que par l’Amour Divin du Père

Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, Mary Kennedy.
Je sais que vous préférez m’entendre parler plutôt que les esprits qui viennent de vous écrire, et je suis assez égoïste pour dire que je préfère écrire plutôt que de les voir écrire.
Eh bien, je suis si heureuse que j’ai du mal à m’exprimer et lorsque je dis à ce bel homme, je devrais dire garçon, que ce n’est guère dû à l’amour que je sais qu’il a pour moi, je dis une vérité. Pour l’instant, depuis que je suis tombée amoureuse de lui, je ne semble jamais être satisfaite, à moins que je ne puisse d’une certaine manière lui faire savoir que je suis présente, et je préfère cette façon de faire à toute autre, car c’est ainsi que je peux lui dire mon amour aussi bien que lui dire et lui faire savoir que je suis présente.
Ce qui me rend le plus heureuse, c’est de voir son âme s’enrichir de plus en plus d’amour et, par conséquent, il se rapproche de moi et de l’être complet que nous sommes et que nous serons toujours. L’amour de l’âme-sœur est, comme on vous l’a dit, un amour merveilleux et n’est surpassé que par l’Amour Divin du Père, mais il n’est pas entièrement indépendant de cet Amour plus grand. En effet, lorsque ce dernier est dans l’âme en quantité de plus en plus élevée, cette âme aimera et deviendra plus réelle et plus contraignante dans ses opérations. Je suppose qu’il peut se fatiguer de me voir lui dire si souvent mon amour pour lui, et s’il veut se fatiguer, il ferait mieux de le faire alors qu’il est sur terre, car après qu’il sera venu ici, il ne se fatiguera pas de l’amour. Si le sentiment de fatigue lui vient, ce sera le résultat de son effort pour obtenir de plus en plus de cet Amour et c’est une des choses qui rend le bonheur si grand ici.
Je vois que je ne dois pas écrire plus longtemps et je vous remercie d’avoir pu écrire comme je l’ai fait.
Hélène dit que je pourrais bientôt venir lui écrire une longue lettre et qu’elle lui montrera que je peux écrire autre chose que cet amour d’âme, car j’ai l’intention de lui dire quelques vérités sur notre maison et notre vie spirituelle et je sais que cela l’intéressera.
Alors, avec mon amour pour lui et mon amour de sœur pour vous, je lui dirai,
Bonne nuit,
Mary Kennedy.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/mary-says-that-the-soulmate-love-is-only-surpassed-by-the-divine-love-of-the-father-vol-4-pg96/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s