Premier message formel de la mère du Dr Leslie R. Stone

1er Janvier 1915
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, mère.
Je suis la mère de votre ami et je veux lui dire combien je suis heureuse de pouvoir être avec lui et lui faire connaître ma présence et le fait que, bien que sa mère soit un esprit, elle peut être avec lui et ressentir pour lui tout l’amour qu’elle avait pour son fils sur terre. Il ne doit pas douter que sa mère est ici, car elle est là, et elle était présente plusieurs fois lorsque vous écriviez et elle lui a envoyé quelques témoignages de son amour à travers son âme-soeur, Mary.
Leslie, elle, je veux dire ta Mary, était une petite Anglaise, et durant sa vie terrestre elle n’a pas habitée et vécu très éloignée de toi et, si cela avait été prévu, vous auriez pu facilement vous rencontrer tous les deux lorsque vous étiez très jeunes. Mais bien sûr, vous ne saviez peut-être pas que vous étiez des âmes sœurs.
Je veux te dire,  maintenant, que Mary est un esprit réellement existant qui fut autrefois une petite Anglaise, et qui est toute beauté et bonté, qui attend ici que tu viennes vers elle, que tu ne trouveras pas quelque chose de non substantiel, mais un véritable esprit vivant, beau, avec une forme et des traits parfaits et bien définis, pleine de vie et avec des roses roses sur ses joues, avec des cheveux foncés et brillants, avec des yeux bleus, une bouche comme Cupide, avec des dents qui, comme tu le dis, semblent de l’ivoire. Ce n’est pas non plus une petite fille très pudique, mais elle est pleine de vie, d’amour et de bonheur. Je te dis tout cela afin que tu puisses te faire une idée d’elle, et être capable de la voir, dans une certaine mesure, dans ton esprit, comme disent les mortels. Et plus que tout, elle est si pure et si bonne, et elle est aimée par chaque esprit avec lequel elle entre en contact.
Je n’écrirai pas beaucoup plus ce soir, mais j’ajouterai simplement que mes prières pour toi vont vers le Père, et ma foi, qu’il veillera sur toi et te préservera pour les meilleures choses, non seulement de la vie spirituelle, mais de la vie terrestre, est absolue.
Je ne dois pas écrire plus ce soir, mais en conclusion, je dois dire que tu as avec toi tout l’amour et les bénédictions d’une mère qui t’a tant aimé sur terre. Alors pense à moi parfois.
Ta chère et aimante mère,
Priscilla Stone.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/first-formal-message-from-the-mother-of-dr-leslie-r-stone-vol-4-pg31/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s