George E. Luckett, un célibataire endurci décide qu’il va essayer de se mettre dans la condition qui lui permettra de rencontrer son âme-sœur.

19 Janvier 1917
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Permettez-moi de dire un mot – George E. Luckett.
Je suis un esprit qui a écouté votre dernière communication et j’ai été quelque peu intéressé par ce que l’esprit a dit à propos de son âme sœur et de son amour pour un esprit dont elle n’a jamais entendu parler avant d’être entrée dans le monde spirituel.
Maintenant tout cela est peut-être vrai, et je dois dire qu’elle et son compagnon semblaient très heureux et ressemblaient à des amants dont vous lisez des histoires d’amour ; mais ce que je veux demander, c’est comment peuvent-ils savoir qu’ils sont des âmes sœurs ? Bien sûr, ils peuvent s’aimer beaucoup et penser qu’il n’y a personne d’autre dans le vaste monde qui puisse prendre la place de l’un avec l’autre, tout comme les amoureux mortels l’ont pensé et l’ont souvent dit, pour découvrir plus tard qu’ils se trompaient. Et, comme j’ai entendu dire que cet amour de l’âme sœur est un amour qui n’admet aucune erreur, je voudrais savoir, comme je l’ai dit, comment ils sont certains qu’ils sont des âmes sœurs.
Eh bien, je vois votre femme, et elle dit qu’il n’y a pas la moindre difficulté à savoir que vous êtes l’âme sœur d’un autre esprit, pourvu que vous soyez en mesure de recevoir cette connaissance. Bien sûr, certains de ces vieux célibataires égoïstes grincheux ne seront pas capables de recevoir cette connaissance ; et c’est l’une de leurs punitions. Mais chaque fois que l’esprit a une âme aimante et qu’il a progressé dans cette condition de développement où il est préférable qu’il rencontre son âme sœur, il la rencontrera et la reconnaître lorsqu’il la rencontrera.
Cela me fait réfléchir, car je suis l’un de ces célibataires, et je n’ai jamais cru aux âmes sœurs ou à quoi que ce soit de ce genre ; bien que j’aie vu un certain nombre de couples qui prétendaient être des âmes sœurs et qui semblaient très heureux. Pourtant, le fait ne m’a pas particulièrement impressionné et n’a pas non plus suscité en moi le désir d’apprendre si j’ai une âme sœur. Mais, maintenant, je crois que je vais essayer de savoir si, oui ou non, j’en possède une.
Votre femme dit que quand je serai en bonne condition pour en avoir une, elle la trouvera pour moi et me l’amènera, et que je me maudirai presque pour avoir été un si grand idiot toutes ces années. Mais je me demande ce qu’elle entend par « bon état » ? Je dois aller la chercher et le découvrir, et essayer de me mettre dans cet état.
Eh bien, je vais le faire ! Je suis content d’être entré par effraction ce soir. Je suis dans les plans de lumière de la sphère terrestre, et j’essaie d’être un homme décent, et j’espère que je le suis. Mais quant à savoir si cela remplit la « bonne condition », je le découvrirai. En vous remerciant de votre bienveillance, je vous souhaite une bonne nuit.
Votre ami, George E. Luckett.173
_______________
173 Ce message est publié dans le Volume III, 1ère édition française à la page 365 et dans le Volume IV, 2ème édition anglaise, à la page 134.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/a-confirmed-bachelor-decides-he-will-try-to-meet-his-soulmate-vol-3-pg365/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s