John Brown a donné sa vie pour la liberté des esclaves et la purification de la nation ; et il lutte toujours pour la vérité et la liberté dans le monde des esprits.

1er Août 1915
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Je suis John Brown.
Je fus l’homme qui a donné sa vie pour la liberté des esclaves et la purification de la nation. Je viens donc à vous en tant qu’esprit qui, au cours des longues années qui ont suivi ma mort, a vu les principes pour lesquels je me suis battu, et suis mort, établis dans les lois de mon pays, et les principes de liberté et d’égalité politique ont fait partie intégrante de l’économie de votre pays.
Je suis maintenant un esprit qui lutte encore pour la vérité et la liberté, mais maintenant mon combat est pour la liberté de toute l’humanité de l’esclavage que le péché et l’avidité des hommes imposent à leurs semblables. Nul homme n’a le droit, en raison de sa supériorité en position ou de sa grandeur en richesse, de faire de son prochain un esclave ou de l’empêcher de jouir des choses de la terre données par Dieu. Bien sûr, certains hommes doivent gouverner et d’autres doivent posséder de plus grandes richesses, mais ces faits ne justifient pas que les dirigeants ou les riches traitent les subordonnés, ou les pauvres, de manière à les rendre malheureux ou à les empêcher de recevoir leur juste dû dans la conduite des affaires dans leur relation employeur-employé ou gouverneur-gouverné.
Le droit a raison, et les machinations des hommes ne feront plus longtemps, des pauvres et des dépendants, les esclaves des riches et des indépendants. Les hommes s’éveillent à leurs droits et à l’objet de leur création par un Dieu juste qui ne respecte pas les personnes ; et bientôt les hommes s’épanouiront et la paix régnera sur terre. Je ne suis pas ce qu’on appelle un socialiste, mais un amoureux de l’humanité sans égard aux environnements ou aux opportunités. Que les riches traitent les pauvres comme des frères, et que les lois soient administrées pour tous de la même manière.
La religion est une puissance immense dans le monde, et comme les hommes en viennent à voir que la règle d’or du Maître est la seule qui doit régir leurs actions, l’une envers l’autre, la paix et la prospérité et le bonheur viendront aux habitants de la terre.
Ce que je dis n’est pas un simple rêve d’enthousiaste, mais le résultat de ce que je vois suivra le travail des grandes forces spirituelles qui sont maintenant combinées et travaillent pour le salut des hommes comme jamais auparavant dans l’histoire du monde.
Et dans cette grande œuvre, l’amour sera le pilier des principes qui activeront les hommes dans leurs rapports les uns avec les autres, et lorsque cet amour coulera vers les hommes avec toute sa plénitude et sa force irrésistible, comme il le fera, les hommes réaliseront une nouvelle existence, et la fraternité des hommes deviendra une réalité. Je dis donc, que les hommes se préparent à ce grand afflux d’amour, car il vient et balayera les maux et les bagatelles qui influencent maintenant le grand crime des siècles. Je veux parler de la grande guerre, barbare et inexcusable, qui dévaste aujourd’hui toute l’Europe.
Les hommes peuvent penser que la fin de la guerre verra une paix qui, à cause des horreurs, des grandes pertes et de l’épuisement des hommes et des moyens, perdurera pendant de nombreuses années, mais, si elle devait en dépendre, elle se redresserait avant le décès des générations. Alors que la guerre prendra fin, les causes de la guerre ne feront que s’assoupir, et, lorsque les nouvelles générations apparaîtront, l’ambition et le désir d’expansion et de pouvoir exerceront à nouveau leurs mauvaises influences sur le cœur et l’esprit des dirigeants des nouvelles générations, la guerre reviendra.
Mais nous espérons, et nous y travaillons, que l’amour de l’un pour l’autre et le grand sentiment et la réalisation de la fraternité de l’homme rempliront l’âme des hommes au point que les faits qui causent les guerres disparaîtront complètement et que la paix deviendra la condition durable des individus et des nations. La liberté et la tolérance sont les grandes possessions des hommes tels qu’ils sont aujourd’hui, avec tous ces sentiments d’envie, de haine et d’ambition, cependant la paix et l’amour sont les plus grandes choses au monde, et, lorsque les hommes apprendront cela, la guerre ne relèvera jamais sa la tête laide. Je dois arrêter maintenant.
Je vis dans la quatrième sphère et je suis relativement heureux, et je m’intéresse beaucoup au bien-être de tout pays et au bien-être de l’humanité dans le monde entier. Je suis un adorateur de Dieu et j’essaie de suivre Ses préceptes comme je les ai appris sur terre. Je ne suis pas le possesseur de ce que vous appelez l’Amour Divin mais j’ai un amour pour mes semblables qui me permet d’essayer de les aider de toutes les manières possibles.
Je ne me suis jamais soucié de l’amour dont vous parlez. Je sais qu’il y a des Esprits qui vivent dans des sphères plus élevées que la mienne, et ils semblent plus beaux que moi, mais je n’ai jamais cherché la raison et je ne me suis jamais préoccupé de savoir pourquoi.
Mais comme vous me le proposez, je parlerai à certains de ces esprits et les interrogerai sur cet amour dont vous parlez.
Je vous remercie donc de m’avoir donné l’occasion de vous exprimer mes sentiments sur ce sujet qui m’est si cher aujourd’hui, et qui m’était cher lorsque j’étais sur terre.
Avec tout mon amour, je dirai,
Bonne nuit.
John Brown.
________________
Note de l’éditeur : John Brown (9 mai 1800 – 2 décembre 1859) fut un abolitionniste américain blanc qui croyait que l’insurrection armée était le seul moyen de renverser l’institution de l’esclavage aux États-Unis. Pendant le conflit de 1856 au Kansas, Brown a commandé les forces lors de la bataille de Black Jack et de la bataille d’Osawatomie. Les partisans de Brown ont tué cinq partisans de l’esclavage à Pottawatomie. En 1859, Brown dirige un raid infructueux contre l’armurerie fédérale de Harpers Ferry, qui se termine par la capture du groupe multiracial. Le procès de Brown a abouti à sa condamnation et à une condamnation à mort par pendaison. La tentative de Brown en 1859 de lancer un mouvement de libération parmi les Afro-Américains asservis à Harpers Ferry, en Virginie (plus tard partie la Virginie occidentale), a électrifié la nation. Il a été jugé pour trahison contre le Commonwealth de Virginie, pour le meurtre de cinq hommes et pour incitation à une insurrection d’esclaves. Il a été reconnu coupable de tous les chefs d’accusation et a été pendu. Les Sudistes prétendaient que sa rébellion n’était que la pointe de l’iceberg abolitionniste et représentait la volonté du Parti républicain de mettre fin à l’esclavage. Les historiens s’accordent à dire que le raid de Harpers Ferry en 1859 a exacerbé les tensions qui, un an plus tard, ont mené à la sécession et à la guerre civile américaine. (Source : Wikipédia.)

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/john-brown-gave-his-life-for-the-freedom-of-the-slaves-vol-3-pg264/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s