Hélène progresse vers une Sphère Céleste supérieure et raconte son travail en révélant qui sont leurs âmes-sœurs et en les rassemblant, mais puisque M. Padgett est son âme-sœur, son travail est principalement avec lui tant qu’il est sur terre.

28 Octobre 1916
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, ta vraie et bien-aimée Hélène.
Eh bien, mon cher, je suis ici comme je te l’ai promis aujourd’hui et je vais essayer d’écrire ma lettre, bien que j’aie hésité à le faire, car il y a des esprits ici qui sont très impatients d’écrire, mais je leur ai dit que j’avais fait un rendez-vous avec toi et qu’ils devraient écrire une autre fois et ils ont bien sûr consenti de bonne grâce. Eh bien, je veux te dire que j’étais avec toi, ce soir, à la réunion et j’ai vu que tu avais profité de l’amour et de l’influence des âmes qui étaient présentes. Ces personnes ont beaucoup de cet amour et attirent beaucoup d’esprits du genre spirituel et reçoivent une grande quantité de l’Amour Divin, car l’Esprit Saint est présent avec elles, faisant l’œuvre du Père. Mais je ne suis pas venu pour écrire sur elles. Je n’en écrirai donc pas plus.
Comme ton père vient de t’écrire, je suis dans les plans supérieurs des Cieux Célestes et je suis si heureuse que je peux à peine m’exprimer devant toi, car ton langage n’a pas de mots adéquats pour exprimer ce que je voudrais exprimer. Toutes les descriptions de mes différentes maisons que je t’ai données jusqu’à présent, si elles étaient combinées, pourraient à peine décrire la maison dans laquelle je me trouve maintenant ou le bonheur qui est le mien. Au fur et à mesure que je m’élève, les choses de la terre s’effacent progressivement de ma mémoire, et seul mon amour pour toi et les enfants demeure dans sa force et sa réalité. Et sans cet amour, je ne pense pas que je viendrais souvent sur le plan terrestre, car ma mission particulière, comme tu le sais, est d’être avec les esprits des sphères supérieures, de leur révéler qui sont leurs âmes sœurs et de leur apporter le bonheur qui en résulte. Mais, comme je te l’ai dit, alors que tu restes sur terre, je ne pourrai jamais rester loin de toi, car la grande attraction que crée notre amour ne me permettrait pas de le faire, même si je ne voulais pas venir, si tu peux imaginer qu’une telle chose soit possible.
Le Père est si aimant et si bon qu’il n’empêche jamais ses esprits du Royaume Céleste de se livrer à ces choses qui les rendront heureux et satisfaits et, par conséquent, il y a plus d’esprits dans les plans terrestres faisant leurs missions d’amour, que ce à quoi on pourrait s’attendre, lorsque l’on considère le bonheur que leur foyer leur donne. Mais ces esprits ne connaissent pas l’égoïsme dans le sens de désirer tout ce bonheur pour eux-mêmes. Bien sûr, s’ils n’ont aucune attirance sur terre – si l’amour pour le mortel ne les appelle pas à la terre, alors ils vivent surtout dans les Cieux spirituels ou Célestes en faisant leur travail, mais ils œuvrent toujours pour les autres. Ces esprits ne sont jamais oisifs, en se livrant à leurs propres plaisirs d’une manière telle que la majorité des Chrétiens peuvent le croire. Ils ont leurs harpes et leur musique de toutes sortes et toutes ces choses qui sont communément conçues par les mortels Chrétiens pour exister dans le Royaume des Cieux, cependant ils n’en jouissent que dans les moments de désengagement de leur travail de faire progresser les autres esprits vers la source de l’Amour du Père.
Je travaille aussi maintenant à enseigner aux esprits des sphères inférieures le plan de Dieu pour le salut de leurs âmes, et c’est une œuvre glorieuse, et le bonheur réfléchi est au-delà de toute explication. Alors que nous donnons notre connaissance et notre amour à ces esprits et réalisons leur bonheur et leur joie, cet amour qui coule sur nous depuis les plans supérieurs semble remplir nos âmes d’une abondance croissante, et nous réalisons le dicton selon lequel plus nous donnons, plus nous recevons. Nous ne sommes jamais appauvris en donnant et nous ne cessons jamais de donner quand l’occasion se présente. Seulement nous sommes déçus quand ceux à qui nous essayons de donner notre amour et de partager notre bonheur, refusent de recevoir ces dons, et cela arrive fréquemment, surtout dans les sphères inférieures et dans les sphères intellectuelles, car tu dois savoir que ces esprits de la nature divine passent beaucoup de temps dans les sphères intellectuelles, cherchant à conduire les esprits de ces sphères dans la voie qui leur apportera cet Amour Divin et progrès sans fin.
Mais aussi étrange que cela puisse te paraître, ces esprits intellectuels dont l’amour naturel s’est purifié dans une large mesure, sont les plus difficiles à convaincre ou même difficiles à intéresser au grand plan du Père pour la rédemption de leurs âmes et leur entrée dans les Sphères Célestes. Ils sont comparativement heureux à mesure qu’ils progressent dans ces sphères intellectuelles et morales, et ils ne désirent rien jusqu’à ce qu’ils arrivent à la limite de leur progrès. Alors beaucoup d’entre eux ont une prise de conscience du fait qu’il peut y avoir quelque chose au-delà de leurs capacités actuelle d’acquisition, et que les esprits célestes peuvent connaître un chemin vers un plus grand progrès et une plus grande joie.
Nous, des sphères célestes, nous nous engageons tous dans ce travail, car nous en connaissons l’importance et avons la certitude qu’à un moment donné le Royaume Céleste sera fermé. Nous ne savons pas quand notre travail avec ces esprits devra cesser et lorsqu’ils seront laissés, pour toute l’éternité, au bonheur limité et lorsque leur progression sera terminée. Plus j’ai d’expérience dans ce travail, plus je m’étonne de la grande et merveilleuse puissance de la volonté humaine, et lorsque je dis cela, j’inclus la volonté que ces purs esprits de l’amour naturel ont. Il me semble qu’ils s’approchent le plus près de la grandeur du Père dans cette volonté de pouvoir, et dans l’exercice effréné de celle-ci.
Je ne connais aucun pouvoir ou fonction que ces esprits de l’amour naturel ont, que les esprits des Sphères Célestes ne peuvent contrôler ou subordonner, si ce n’est ce grand pouvoir de volonté, et quant à cela nous sommes aussi impuissants que des enfants en ce qui concerne la contrainte. Quand nous essayons de les influencer avec l’arme de notre amour, aussi longtemps que l’amour ne fait pas son chemin, notre influence est presque sans espoir. Bien sûr, la persuasion de leurs intellects est également nécessaire, et la raison doit être prise en compte mais, comme je l’ai dit, l’approche de la persuasion et de la raison doit se faire par l’amour qui est le pouvoir qui déplace et gouverne le monde spirituel. Tu ne crois pas que j’en ai assez écrit pour ce soir ? Tu es un peu épuisé et je pense qu’il vaut mieux arrêter.
Ta vraie et bien-aimée,
Hélène.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/helen-mrs-padgett-progresses-to-a-higher-celestial-sphere-vol-3-pg251/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s