Hélène – Une belle lettre d’amour d’Hélène, racontant un amour (amour de l’âme sœur) qui leur est réservé alors qu’ils cherchent tous deux l’Amour Divin du Père

22 Février 1915
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, Hélène.
Oui, quand tu as besoin de moi et que tu sens que je suis ta vraie femme. Je ne suis pas encore prête à te laisser ressentir que tu es si nécessaire à mon bonheur que je dois être avec toi tout le temps car, si je le fais, tu deviendras très indifférent à mon amour et que tu penseras seulement que tu dois dire « Viens Hélène » et que je serai là. Les remerciements ne sont pas de mise car tu es trop flirteur pour me faire croire que ton « merci » est vraiment sincère. Mais tu es mon cher Ned, et je t’aime et tu le sais, et je suis heureuse que tu le fasses. Tu es trop amoureux de moi pour en vouloir une autre. Je sais et je remercie Dieu de nous avoir donné l’un à l’autre, car si je n’avais pas ton amour, je ne serais pas si heureuse. Oh mon chéri, j’ai tellement hâte de t’avoir tout le temps avec moi, pour pouvoir te parler de mon grand amour pour toi, et que tu es le seul que j’aime ou que je n’ai jamais aimé dans toute ma vie. Sois moi fidèle et tu n’auras plus aucun doute dans ton esprit que je suis celle que Dieu a choisi pour toi. Continuons à aimer Dieu et alors nous nous aimerons les uns les autres d’un amour qui ne connaîtra pas de fin ni de chute. Mon amour pour toi n’est pas seulement temporaire, il est éternel et nous ne serons plus jamais séparés après que tu sois venu à moi.
Questions et réponses :
Oui, c’est possible, car je sais que notre amour deviendra si réel, que le simple fait d’être dans le corps physique ne nous empêchera pas de nous rendre compte que nous sommes ensemble dans toute la réalité de notre véritable être et amour. Tu n’auras pas à attendre très longtemps avant d’entendre ma voix et sentir ma présence d’une manière qui te convaincra que je suis avec toi dans toute ma force et ma vraie existence. Croyons que nous ne faisons qu’un dans l’esprit et dans l’amour, et notre prise de conscience de ce fait sera si forte que nous serons certains que l’union est vraie. Accorde-moi toutes tes pensées à chaque instant et tu apprendras que je ne suis pas seulement la tienne en esprit et en amour, mais en contact personnel réel et en présence réelle.
Alors ne doute pas que je suis avec toi en ce moment, écrivant cette lettre d’amour comme je te l’ai promis cet après-midi, car je l’écris réellement et tu n’as rien à voir avec elle, tu tiens simplement le crayon. Tu ne mérites pas les bénédictions que Dieu t’a données, mais Il est si aimant et miséricordieux, qu’Il voit que tu as besoin de Son Amour et de mon amour pour te rendre heureux, et permettre que tu deviennes un homme spirituel et un vrai disciple de Jésus qui est aussi ton véritable ami et maître. Il te dira tout ce que le Père a en réserve pour toi et ne te laissera plus t’égarer comme tu l’as fait quand nous vivions ensemble sur terre. Ne laisse donc pas la pensée que tu es trop mondain, ou trop grand pécheur, t’empêcher de chercher l’Amour du Père ou de croire que Jésus s’intéresse à ton bien-être à la fois sur terre et dans ce monde. Crois seulement ce qu’Il peut te dire et il ne te laissera pas prendre une mauvaise direction.
Essaies de laisser tes pensées se tourner davantage vers l’Amour de Dieu et vers le mien.
Oui, ils (parents et parenté) t’aiment tous beaucoup, mais pas comme moi, parce que leur amour est celui d’un parent, tandis que le mien est celui que Dieu a décrété comme étant la partie nécessaire d’un amour qui est un et un tout parfait. Nos amours ne sont pas deux mais un, et si l’une ou l’autre partie n’est pas en accord véritable, l’amour parfait n’existe pas. Tu vois donc que nous devons être certains que nos amours sont juste dans cet accord qui est nécessaire pour réaliser l’amour parfait. N’écrivons plus ce soir car je suis fatiguée et toi aussi. Oui, tu as bien fait – dans les conditions – nous ne pouvions pas faire ce que tu désirais.
Avec tout mon amour et tous mes vœux de bonheur. Je suis ta vraie femme et ton amour.
Hélène.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/a-beautiful-love-letter-from-helen-vol-3-pg94/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s