Débriefing d’Al sur son expérience dans la chambre noire (Séminaire Voix Directe 2021)

Esprit : Aucun- Réflexions
Médium : Al Fike
Date : 13 Septembre 2021
Lieu : Gibsons, C.-B.

Al : C’était un jour important, du moins dans mon expérience. Quoi ?

Judy : J’ai cru pendant une minute que c’était une baleine mais c’est désolé. (tous discutent en même temps)

Al : Nous sommes arrivés jusqu’à cette plateforme.

Jeanne : Whoo ! Hallelujah ! (cloche qui sonne)

Al : Ils nous ont fait visiter toutes les petites machines, les grosses machines en fait, qu’ils ont. Nous sommes tous dans un groupe, comme une petite visite de groupe de l’endroit. Nous nous déplaçons. Je regarde ces choses et elles ont l’air très inhabituelles. Ce n’est rien que vous pourriez voir sur Terre, vous savez. Alors c’était charmant. Je me suis senti en liesse avec le fait que nous sommes là, vous savez. C’est le début de la prochaine phase. Maintenant, ils m’ont rappelé que juste parce que, oh ok. La prochaine phase concerne le corps spirituel. Donc, nous avons fait le corps physique et maintenant nous faisons le corps spirituel. Ils m’ont dit de ne pas penser que nous ne faisons que l’esprit, que nous ne faisons que le corps physique ou que nous ne faisons que l’âme. Ces choses sont toutes fluides. Certaines personnes auront, comme Judy par exemple, une expérience très physique, comme si elle travaillait encore sur son corps physique. C’est très bien. Ce n’est pas en décalage avec ce qu’ils font, mais le thème, l’accent, sera mis sur le corps spirituel. Ensuite, je devais faire une démonstration, alors ils m’ont emmené là-dedans. Il y avait ce grand bloc. Il ressemble à un gros, je suppose que d’un point de vue terrestre, ce serait un gros bloc de béton, mais ce n’est pas du tout du béton. Ils l’ont soulevé et à l’intérieur il y avait un renfoncement pour un corps à coucher.

C’était assez sombre. Ça n’avait pas l’air très accueillant. Je me suis dit que ça avait l’air froid et plutôt inconfortable. J’ai pensé, ok, ils m’ont choisi. Donc, je suis entré et je me suis installé et j’ai pensé que c’était vraiment très confortable. Je me suis senti très au chaud et accueillant quand j’y suis entré. Puis le fond est descendu et je me suis retrouvé enfermé dans cette chose. Dès que le corps est descendu, il s’est allumé. Je me suis demandé si j’allais être claustrophobe dans ce truc, parce qu’on aurait pu l’être. Les gens comme Dorothy auraient paniqué.

Dorothy : Je me sentais déjà comme whooooooo.

Al : Mais dès que le fond est descendu, tout s’est éclairé et on s’est sentis expansifs. Pas seulement l’expansion de la taille de ce bloc, mais ça s’est vraiment étendu et il y avait des vagues de couleur qui descendaient sur moi. Il y avait un son comme un bourdonnement. Ils ont dit, c’est l’intégration de toutes les couches de votre corps spirituel. Ils ont dit que, sur le plan terrestre, nous avons tous des corps spirituels fracturés, que ces couches ne sont pas bien intégrées. Cela aide à intégrer toutes ces choses. J’ai entendu les histoires sur les différentes couches du corps spirituel et tout ça, le corps éthérique. Ce n’est pas que je n’y croyais pas, mais je ne m’y intéressais pas vraiment.

Jeanne : mais maintenant tu l’es.

Al : Eh bien non, je pense que c’était une bonne chose parce que si vous considérez que tout cela doit être intégré, alors pourquoi s’embêter à penser aux différents niveaux mais penser à la totalité. Donc, c’était encore une autre expérience revigorante avec nos amis extraterrestres parce que ce sont eux qui dirigent ce spectacle. Orion était là. Il a ces six doigts. Il est grand, très grand. Il nous explique les choses et nous fait visiter les lieux, et ce, de manière très éloquente. Il y a donc plusieurs expériences dans ce milieu d’engins que nous allons tous faire. Nous aurons chacun notre tour. Il se peut que nous en ayons deux à la fois. Je ne sais pas ce qu’ils vont faire mais c’était vraiment fascinant. C’était une expérience vraiment chouette, quelque chose que je n’avais jamais vécu auparavant, jamais. Je me demande si c’est mon imagination. Est-ce que je suis en train de penser, de rêver à tout ça ? Oui, vous voulez vous divertir dans cette chambre noire. Je vais juste penser à toutes ces choses bizarres, vous savez.

Elizabeth T. : si tu l’imagines, alors moi aussi.

Al : Non, j’ai senti que c’était réel. Ça n’a pas duré longtemps. Je pense que ça a duré environ 20 minutes, toute l’expérience, depuis la visite jusqu’à être dans ce bloc et sortir du bloc. Je me sens un peu euphorique. Vous savez, ce film de Woody Allen où il est dans le futur, où ils ont réuni un groupe de personnes et où ils ont une balle qui les fait tous planer. Et il fait le tour de la balle et il ne veut pas la lâcher parce qu’il est vraiment défoncé. …. Je ne voulais pas sortir de ce bloc. Je me sentais vraiment bien là-dedans. Puis, je suis revenu à des trucs terrestres ou de chambre noire et à beaucoup d’énergie. Je me suis sentie très élevée, très expansive, avec beaucoup de lumière. Toute cette prière, du début à la fin, était là-haut, ou sauf pour les cinq dernières minutes, elle est descendue. C’était là-haut. Ils m’ont utilisé, Elizabeth, pour te calmer un peu, pour t’ancrer.

Elizabeth Trask?: : J’avais du mal à rester immobile. En particulier dans ce…

Al : Certaines de vos choses étaient un peu perturbantes dans mon processus. J’ai pensé, qu’est-ce qu’on peut faire pour ça et ils ont dit, voilà, on va la punir. Je sais que ce n’est pas une chose volontaire. Je sais que c’est involontaire, donc je vais garder un oeil sur toi et le reste d’entre nous aussi. J’ai réalisé que pour vous, tout ce qui vous arrive doit se manifester physiquement pour vous, donc il y a une certaine manifestation physique qui se produit avec tout ce qui est dans un sens spirituel, donc votre corps réagit immédiatement. C’est assez direct et intense avec cette réponse.

Elizabeth Trask?: : J’ai accepté d’emmener mon corps en cherchant à l’intégrer en temps réel, autant que possible. C’est mon conseil. Ce serait une contribution.

Al : C’est une expérience très différente pour moi. Quand je vais dans le spirituel, je ne sais même pas que mon corps est là. Ce n’est pas une expérience désagréable. C’est un peu comme s’endormir, mais vous êtes éveillé et votre corps s’engourdit, parce que pour moi, c’est une distraction. Pour moi, si je veux y arriver, j’ai besoin de cet autre niveau de conscience. C’est plus le corps spirituel et l’âme, je pense, ces deux-là interagissent.

Elizabeth Trask ? Je suis guidée par le fait que mon corps est une des particules de la Terre et qu’une partie de l’humain que je fais est censée contribuer à la Terre également, et qu’en engageant mon corps, j’ai l’impression d’être la somme de mes parties et que dans mon intégralité, je peux être le canal le plus grand et le plus clair possible. J’ai l’impression que je n’aurais pas ces parties et qu’elles me sembleraient toujours fracturées par le traumatisme et l’intensité de la condition humaine, et que lorsque mon esprit s’aligne et que mon corps s’aligne avec mon âme, je suis le canal le plus clair et le plus pur. Quand cela contribue d’une certaine manière à ce que ce flux, ce flux de rivière d’amour infini inconditionnel s’écoule aussi sur la Terre. Je suis même allé dans la forêt ce matin pour m’aider à m’ancrer parce que je savais que la prière allait être…, alors j’ai traversé cette forêt.

Al : la forêt dans la pause ?

Elizabeth Trask ? Non, le matin avant la prière.

Al : alors, j’ai aussi vu tout le monde sortir de son corps et entrer dans son corps spirituel. J’ai regardé dans la pièce et nous sommes tous sortis. Je ne sais pas si l’un d’entre vous a ressenti cela. Puis nous sommes montés. Donc, c’est une partie de ça, une partie de ça. Donc, je pense que c’est à peu près tout. Il y avait beaucoup de sensations et de choses qui se passaient, mais je me suis sentie vraiment intégrée avec vous tous les gars. Je me sentais vraiment partie prenante. Honnêtement, la première semaine, je ne me suis pas senti particulièrement intégré et partie prenante, non pas que je me sent distant et détaché de vous tous, mais ce sentiment d’intégration et de partie prenante est un sentiment très différent de celui que l’on ressent normalement dans le plan physique. C’est une connexion de l’âme, vous savez, où nous sommes tous un peu là. L’expérience que nous avons eue dans le groupe des sept était un anneau doré et chacun d’entre nous a contribué à une section de cet anneau et tout s’est rassemblé en un anneau solide et de cette façon, nous étions là et nous sommes montés avec cela. Peut-être que c’est ce qui se passe. Je ne suis pas sûr, mais j’en ai fait l’expérience.

Raphael : ??????Chaque fois que je pense au cercle, ??????

Al : C’était une très belle expérience. Je vous remercie tous.

Lien vers le message originel : https://docs.google.com/document/d/1CfAWwXxccdwnEo1YQtXf9aLh_phSHdL4/edit?usp=sharing&ouid=101826530888544868527&rtpof=true&sd=true

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s