Une victime de l’Empire

Esprit : Juan Jose Arevalo
Date : 16 Juin 2012
Lieu : Berkeley, Californie
Médium : FAB

Je suis, Juan Jose Arevalo.

Je vous salue, Arthur. Je vois que vous avez une très haute opinion de mon livre, « Le Requin et les Sardines ». Je savais qu’il y aurait une solution au problème, et il y en aura une. Et c’est pour très bientôt. L’injustice de ce que votre pays [les États-Unis] a fait dans mon pays [le Guatemala] était scandaleuse, et nous le savions tous.

Juan Jose Arevalo Bermejo (10 Septembre 1904 – 8 Octobre 1990) a été le premier des présidents réformateurs du Guatemala. Il a été précédé par un interrègne de la junte militaire après une révolte pro-démocratique définitive en 1944. L’élection d’Arevalo en 1944 est considérée par les historiens comme la première élection équitable et démocratique de l’histoire républicaine du Guatemala ; depuis son indépendance de l’Espagne, le pays avait connu une série de dictatures.

Arevalo a été président du 15 Mars 1945 au 15 Mars 1951. L’administration d’Arevalo a été marquée par une vie politique relativement libre et sans précédent pendant son mandat de six ans. Arevalo, éducateur et philosophe, comprenait la nécessité de faire progresser les individus, les communautés et les nations par des moyens pratiques.

Il est l’auteur d’une nouvelle allégorique cinglante intitulée « Le requin et les sardines », publiée en 1956. En 1963, il a publié « Anti-Communism In Latin America », une suite. (Source : Wikipedia)

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-2012-1/a-victim-of-empire-fab-16-june-2012/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s