Session de questions et réponses n°3 : La Prière

L’esprit : Jésus
Médium : Al Fike
Date : 4 Mars 2021
Lieu : Gibsons, C.-B.

Que les vents du changement apportent une plus grande lumière à votre monde. Que l’humanité en vienne à comprendre sa nature spirituelle et le potentiel de son âme. Puisse ce monde trouver une plus grande harmonie et une plus grande paix. Puissiez-vous tous vous rassembler pour vous soutenir mutuellement dans l’amour, dans l’éveil à la vérité, au service de l’humanité.

Je viens. Je suis Jésus. Je viens une fois de plus pour répondre à vos questions alors que nous sommes réunis ici, dans ce Portail de Lumière, entourés d’anges qui ont reçu les bénédictions du Toucher de Dieu sur nos âmes. Pouvons-nous commencer, ma chère sœur ?

Question : Merci, Jésus. Nous avons reçu 9 questions sur le thème de la prière. La première est la suivante : Parfois, quand j’entre en prière, j’ai du mal à calmer mon mental et à entrer en contact avec Dieu. J’aime utiliser une méditation de Jésus et demander de l’aide afin que me soit montré le chemin. J’ai toujours un grand désir de l’Amour de Dieu, mais parfois je me trouve juste assis aux pieds de Notre Père et je me repose. Est-ce suffisant ? Est-il acceptable de faire appel à Jésus sur le chemin du Père ? J’aimerais connaître la différence entre la prière et la méditation.

Je trouve que la question d’une méditation de Jésus est quelque peu humoristique, car je ne crois pas qu’une telle chose existe, et je ne proposerais pas une telle méditation à ceux qui souhaitent atteindre Dieu dans la prière, car il y a une différence entre la prière et la méditation, n’est-ce pas ? Pour le moins, la méditation est souvent perçue comme l’apaisement du mental. En effet, l’apaisement du mental est un avantage pour ceux qui sont en prière profonde. Cela peut se faire de différentes manières, mais il ne s’agit pas d’une formule ou d’une expression figée d’étapes et de procédures conscientes.

Au contraire, lorsque l’on se prépare à aller vers Dieu, il est important qu’il n’y ait pas de distractions, que l’on soit dans un état de repos, que l’on soit concentré sur la prière qui doit être présentée à Dieu. De cette façon, les désirs de l’âme peuvent s’exprimer et s’écouler vers Dieu. En effet, lorsque le mental devient un obstacle à cela, alors la pratique du nettoyage du mental, que l’on peut appeler méditation, est très bénéfique. Mais l’acte de prière est en effet un acte, une chose active. Il s’agit des énergies, des désirs, des expressions de l’âme qui se dirige vers Dieu.

Pour certains, il s’agit d’un chemin bien rôdé, un chemin qui est facilement emprunté dans leur pratique quotidienne et leurs moments de prière. Pour d’autres, le mental continue à avoir son emprise sur la conscience de l’individu et ils ont beaucoup de mal à faire passer leur conscience à celle de l’âme, car ils sont tellement occupés par leurs activités et leurs pensées, leurs expériences et leurs émotions, qu’ils n’ont pas facilement accès à la conscience de l’âme.

Pour certains, il s’agit d’une pratique et d’un effort pour entraîner le mental et chercher des solutions à l’expérience non réalisée d’âme à âme, vous à Dieu, afin d’établir des préparations et des efforts conscients pour établir cette connexion. Je dirais que ces préparatifs, ces routines et ces efforts peuvent ou non donner les résultats souhaités. Si une personne est très consciente, alors le fait de s’engager dans des actes conscients tout en adressant ses prières à Dieu ne fait que refléter et renforcer le mental. En fait, si l’on se promène dans un beau jardin par une belle journée et que l’on se sent élevé et que l’on apprécie la beauté qui l’entoure, on est dans un état de prière beaucoup plus réceptif que celui qui est assis avec la détermination et le désir mental d’atteindre l’objectif.

Ce sont les sentiments de l’âme qui sont suscités par les diverses expériences de la vie, suscités par une sensibilité, un niveau de conscience qui tend à désengager les parties analytiques du mental et à ouvrir les aspects sentimentaux de l’âme. C’est dans ces sentiments, ce désir, cette aspiration que la vraie prière trouve sa place. Cette prière peut être simplement le composite de ces sentiments et expressions de l’âme ou elle peut être combinée avec des mots qui sont prononcés, le repos du pratiquant priant où tout ce qui est matériel, tout ce qui distrait et réduit cet effort pour atteindre Dieu est mis de côté. Si cela nécessite une pratique méditative pour y parvenir, alors je vous encourage à le faire. Si cela exige que vous vous promeniez dans un beau jardin, alors faites-le, s’il vous plaît. Si cela vous oblige à vous asseoir dans ce lieu particulier et à jouer la musique que vous désirez écouter, alors faites-le.

Chaque individu trouvera son chemin dans la prière. En effet, j’entends souvent cette lamentation de la part de mes frères et sœurs sur le plan Terrestre qui ne ressentent pas, n’entendent pas, ne voient pas, qu’ils sont aveuglés par Dieu et se sentent éloignés de Dieu. En effet, les pouvoirs de la condition terrestre sont une distraction et un fardeau que la plupart d’entre vous sur le plan terrestre doivent gérer quotidiennement. Mais je vous encourage à réserver chaque jour un temps pour la prière. Que ce temps soit optimal. Puisse ce temps être mis de côté avec respect, désir et nostalgie. Que ce temps soit exempt de distractions matérielles. Que ce temps soit un temps où vous exprimez votre amour à Dieu et le désir d’être en accord avec Dieu et de connaître consciemment la foi qui est en vous, de savoir que vous trouverez votre chemin vers la communion avec Dieu alors que vous continuez à exercer vos efforts quotidiens pour placer Dieu dans votre mental, pour être présent avec Dieu comme Dieu est toujours présent avec vous.

Malgré toutes les conditions intérieures et extérieures que vous devez entretenir, prendre en considération et avec lesquelles vous vous battez parfois, il y a toujours un chemin vers Dieu. Ce chemin est souvent ouvert par des sentiments profonds, des désirs profonds et des émotions profondes. L’intensité de ces sentiments est importante. Je ne veux pas dire que vous devez vous entraîner dans une frénésie émotionnelle, mais je vous dis que chacun d’entre vous est capable de ressentir de telles choses. Certains ont peur de leurs sentiments. D’autres sont bloqués par des sentiments profonds en eux qui ne sont pas affectueux, mais qui sont faits de souffrance, de douleur et de chagrin. Ils sont désemparés en eux-mêmes. Pour ceux qui éprouvent effectivement ces blocages, puis-je suggérer que vous poursuiviez vos efforts de prière, même si vous sentez que vous ne progressez pas, mais que vous vous fiez à la foi qui est en vous, à cet état de confiance, à cet état de savoir que vous êtes aimé de Dieu, à ces pensées qui vous amènent à des pensées et des sentiments plus élevés ?

Pratiquez ces choses autant que vous le pouvez. Ne laissez pas les préjugés de votre mental vous dicter les limites de la capacité de votre âme à se connecter avec Dieu, car ce sont deux choses différentes et distinctes en vous, la conscience de votre mental et la conscience de votre âme. En effet, pour certains, il faut beaucoup d’efforts pour briser les barrières du mental afin d’atteindre l’existence et la réalité de l’âme en leur sein. C’est là que la prière est importante, non pas une prière récitée par habitude, non pas un temps pris quotidiennement, fait avec désinvolture et sans sincérité, mais un temps où vous implorez Dieu, que ce soit en paroles, en larmes ou non, pour lui demander de vous atteindre vraiment, de placer vraiment Son Amour dans votre âme.

Sachez que Dieu vous connaît, connaît vos prières, connaît tout ce qui est en vous car la conscience de Dieu enveloppe toutes les choses de l’univers. Ce n’est pas que Dieu soit l’univers, mais Dieu a la capacité de connaître toutes les choses qui s’y trouvent, dans Sa Création. Ainsi, vous êtes connu et Dieu n’attend que le moment où vous franchissez la barrière, où vous vous libérez du besoin de contrôle, où vous mettez de côté vos attentes, et vous venez à Dieu en toute innocence, dans le désir, dans la foi et la confiance, en cherchant Son Amour et en cherchant à être conscient du bénéfice et de la bénédiction de Son Amour pour tous Ses enfants lorsqu’ils demandent avec sincérité dans la prière de recevoir ce don.

Il existe de nombreuses couches de conscience au sein de l’individu, mais elles ne sont pour la plupart ni reconnues ni comprises par beaucoup dans votre monde. Elles restent souvent un mystère jusqu’à ce que de grands progrès aient été accomplis dans le monde de l’esprit, alors qu’elles progressent dans leur éveil spirituel. Mais pour ceux d’entre vous qui sont forts, ceux qui sont dévoués et ceux qui sont fidèles, vous trouverez votre chemin vers Dieu en traversant ce monde. Vous en viendrez à connaître Dieu et, en connaissant Dieu, vous en viendrez à connaître votre propre âme. En connaissant votre propre âme, vous forgerez un tel lien, une connexion puissante avec votre Créateur, que vos prières seront fructueuses et abondantes en bénédictions.

Je ne peux pas vous dire, mes bien-aimées, le secret, la formule, la manière dont cela peut vous arriver, car le voyage de chaque personne vers Dieu est unique et il est constitué de très nombreux éléments, barrières, préjugés, conditions réfléchies et désirs dans l’âme. Nous parlons de l’unicité de chaque âme, de chaque individu. C’est donc un voyage unique pour cet individu de trouver son chemin vers Dieu, mais la prière est essentielle. Quelle que soit la forme que prend cette prière, elle doit être vraie. Elle doit être une aspiration légitime et réelle en vous, et non quelque chose que vous sentez que vous devez faire ou que quelqu’un vous a dit de faire. Ce doit être ce désir de votre cœur et de votre âme qui cherchent Dieu, qui cherchent la Vérité, qui cherchent à savoir qui vous êtes vraiment. De cette façon, toutes les barrières du mental seront résolues avec le temps et il n’y aura rien entre vous et Dieu à part la pureté de votre âme qui sera nourrie par les Eaux Vives de Dieu et l’acceptation de votre mental que cela est de la plus haute importance et priorité dans votre vie.

Personne n’est à l’abri de ces luttes. Certains ressentent les choses intensément car leur nature leur permet de ressentir davantage, d’avoir une meilleure perception d’eux-mêmes, d’être plus sensibles à leur âme. D’autres sont en effet bloqués par de nombreuses choses, des expériences de la vie, des peurs mentales et des préjugés. Tant de choses peuvent en effet s’interposer entre un individu et Dieu. Mais pour ceux qui passent à travers les mouvements et ne ressentent rien, je vous dis qu’il y a un grand besoin d’introspection, de considérer ce qui, en vous, vous éloigne de Dieu.

Souvent, à l’intérieur de l’individu se trouvent des blessures et des douleurs qu’il n’est pas facile d’affronter. Pourtant, il faut le faire pour briser le barrage de la résistance. J’exhorte donc les personnes qui luttent de cette manière à demander à Dieu de les aider à guérir, à leur apporter l’aide dont elles ont besoin pour libérer l’armure de leurs peurs et de leurs blessures et à revêtir le nouveau vêtement de joie, d’amour et de confiance. Cela n’est pas facile à faire dans votre monde car il est enseigné dès votre plus jeune âge à être prudent, à avoir peur ; votre innocence se perd alors facilement dans les conditions de votre monde.

Ainsi, comme je l’ai dit, il n’est pas facile pour beaucoup de gens de venir à Dieu lorsqu’ils sont enfants, mais l’innocence reste dans l’âme et exige vos prières, votre confiance, vos efforts constants et votre désir sincère de lever les barrières et d’être vraiment et consciemment avec Dieu. Ceux qui ont lutté et ont brisé ces barrières, je vous exhorte donc à prier avec vos frères et sœurs qui luttent, à leur raconter votre histoire car y a-t-il quelqu’un sur cette Terre qui n’a pas lutté pour trouver Dieu ? N’ont-ils pas crié ? N’ont-ils pas désiré et lutté et en sont-ils venus à affronter leurs propres démons personnels afin de se libérer de la condition humaine ?

Tant de personnes dans votre monde sont bien défendues et résolues. Elles dépendent tellement de leur mental et de l’ordre de leur esprit. Elles ont du mal à se libérer de ce contrôle, de cette position de droiture mentale. Ceux qui se trouvent dans cette situation ont donc beaucoup de mal à la dépasser, mais en eux, il y a un désir d’âme et les échos de ce désir viennent à l’esprit. Ainsi, un mental qui est prêt à écouter cherchera effectivement à être avec Dieu, trouvera et aspirera à trouver et à rechercher les moyens de le faire. Mais c’est une grande lutte pour beaucoup.

Les bienheureux sont ceux qui, à travers une crise ou une situation quelconque dans leur vie, les poussent à crier du fond de leur âme et à recevoir une réponse, une réponse à leurs prières. De cette façon, Dieu leur a donné la preuve qu’Il existe bel et bien. Beaucoup ne croient pas que Dieu est avec eux ou s’intéresse à eux ou désire établir un lien et un contact avec eux. Ces personnes, et il y en a beaucoup, beaucoup dans votre monde, sont donc privées d’une grande aubaine pour leur vie, pour comprendre que Dieu les aime vraiment et peut déverser Son Amour en elles, apaisant ainsi l’âme troublée, remplissant l’âme vide, apportant une plus grande lumière à l’âme incrustée de tous les restes de leur vie sombre et difficile.

Chaque âme a besoin de ce don. Chaque âme a besoin que Dieu l’embrasse pour qu’elle puisse trouver le chemin de la sortie de ses conditions obscures. Mais en effet, elles ont le libre arbitre et ne trouveront Dieu que si elles le désirent et font des efforts pour y parvenir. Je suis attristé par ceux qui ont fait un grand effort et continuent à lutter. Pour beaucoup de ces personnes, il manque un élément, celui qu’elles doivent comprendre en elles-mêmes, qui les éloigne de Dieu et qui doit s’appuyer sur leur libre arbitre, sur le temps, sur la force et sur la foi qu’avec leur lutte, une ouverture viendra, et une réponse.

Il n’y a jamais eu une âme créée par Dieu qui ait vécu sur cette terre ou dans les sphères de l’esprit qui, dans son désir et sa volonté de connaître Dieu, ait été reniée, car cela ne peut pas être le cas. C’est une contradiction des lois de Dieu. Pour ceux qui regardent les autres faire l’expérience de Dieu, faire l’expérience des délices de Dieu, de la belle âme de Dieu d’une manière consciente et continuer à le faire de manière cohérente et ce qui semble être facile, il y a une frustration de la part de l’âme qui lutte. Ils souhaitent une résolution afin que les bienfaits, les bénédictions viennent de manière consciente et immédiate. Ils ne veulent pas attendre.

Cela est compréhensible lorsqu’on s’engage sur un tel chemin, le désir de chercher une confirmation et une conscience du progrès est compréhensible et une chose très humaine car l’âme continue à être bénie à condition qu’elle ait un désir profond pour une telle bénédiction. Pour certains, le mental continue à bloquer l’expérience de cette bénédiction. Comme un bouchon dans une bouteille, il faut relâcher la barrière et permettre aux Eaux Vives de couler dans la conscience de l’individu. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais je vous invite tous, quel que soit votre état de grâce ou votre condition, à continuer à vous efforcer constamment d’atteindre le plus haut niveau, à rechercher les grandes bénédictions de Dieu, à demander à Dieu d’ouvrir les facultés de votre âme, afin que cela puisse se faire avec le grand afflux de Son Amour. En cela, il ou elle peut trouver que Dieu est généreux, généreux dans ses abondantes bénédictions sur vous. Il envoie ses anges pour être avec vous, pour vous aider à continuer à vous ouvrir à ces vérités, à les trouver vraies et réelles et à les exprimer dans votre vie.

Ce chemin n’est pas un chemin où il ezst possible de se contenter de prier et parfois de méditer, de contempler et de poursuivre sa vie quotidienne qui ne reflète pas l’harmonie, la paix et l’amour. Il s’agit d’un engagement quotidien, moment par moment, un chemin pour la vie, un chemin à prendre au sérieux, un chemin qui requiert votre concentration et votre dévouement, un chemin qui requiert également l’expression de la vérité à travers chaque aspect de votre vie. Si cette exigence est ignorée, alors les conditions qui sont réunies dans une vie vécue en harmonie avec les Lois de Dieu contribueront également aux obstacles dans la prière dont beaucoup se plaignent.

C’est un engagement profond d’être avec Dieu de cette façon, mais dans l’effort d’engagement à la Vérité de l’Amour de Dieu, beaucoup, beaucoup de bénéfices, d’aperçus, de bénédictions viennent. L’éveil de l’individu viendra au fur et à mesure qu’il progresse dans son âme. Pour certains, cet éveil qui peut effectivement être présent n’est pas facilement reconnu car leurs attentes mentales désirent une certaine manière et signifie qu’ils ont proclamé comme une expression valide et une conscience de l’âme éveillée. Pourtant, je reviens à cette vérité unique que chaque individu est en effet individuel et qu’il vivra ces choses à sa manière.

La patience, la persévérance, le désir et la cohérence sont les clés de la prière. Lorsqu’une prière est exprmée, il est posible d’écouter les réponses de Dieu et s’asseoir en silence, ouvert et réceptif aux dons et aux bénédictions de Dieu. C’est ce qui peur-être appelé méditation et, de fait, l’attitude d’ouverture, de clarté et d’innocence est idéale pour la prière. Tant de choses peuvent résulter de vos efforts, chers enfants de Dieu. Bien que ce soit souvent durement gagné et qu’il s’agisse d’un combat, lorsque vous vous réconciliez avec Dieu, il en résulte une pureté, un désir profond, une innocence d’être avec Dieu dans la prière et la contemplation.

Chacun de vous trouvera sa voie car c’est le désir sincère de Dieu et cela fait partie de son effort pour vous aider à trouver votre âme qui trouvera votre Créateur. Ces bénédictions subtiles que Dieu met devant l’humanité, si elles sont reconnues et si Ses conseils sont écoutés de la manière dont l’individu peut les accepter, alors elles sont en effet sur la voie de la reconnaissance de Dieu.

Je ne crois pas pouvoir vous simplifier la tâche, mes chers et beaux amis. Le voyage peut être difficile, mais les récompenses sont grandes. Mon souhait est que vous ayez une paix profonde dans votre vie, que vous trouviez votre chemin au-delà du monde des hommes vers le monde de Dieu et que, dans cette découverte, vous trouviez une aisance et une joie dans votre relation avec Dieu. Que cette interaction, ce lien, cette relation devienne une partie consciente de votre vie quotidienne à chaque instant, à chaque souffle. De cette façon, vous devenez un véritable enfant de Dieu. Vous en venez à connaître les avantages profonds et merveilleux de forger cette relation d’Amour avec votre Créateur. En effet, l’obstacle le plus fondamental à la relation avec Dieu, c’est soi-même.

Mes prières sont avec vous, afin que ces barrières soient reconnues et libérées et que Dieu puisse guérir les blessures, apaiser les peurs et apporter la paix à votre âme et à votre mental. Que, lorsque vous vous reposez dans les bras de Dieu, comme votre âme le désire par réflexe, vous puissiez bénéficier de Ses bénédictions. Que Dieu vous bénisse, âmes bien-aimées. J’ai l’impression d’avoir répondu à vos questions sur la prière car je n’ai pas grand-chose d’autre à dire, à moins que vous ne pensiez que des réponses précises sont nécessaires. Je vous laisse donc le soin, chère fille, de le discerner.

Question : Merci, Jésus. Merci beaucoup et oui, je pense que vous avez répondu à la plupart des questions. Il y a quelques points précis que vous pouvez commenter plus avant. Une personne a posé une question sur la prière pendant l’activité physique. Sait-elle si cette prière est suffisamment engageante et une autre personne atteinte de la maladie de Sjögren dit qu’il lui est difficile de pleurer et qu’elle peut venir à Dieu dans un abandon complet avec cette maladie, mais à part ces deux détails, je pense que vous avez répondu à toutes les questions ?

Une réaction physique dans la prière est absolument inutile, donc je ne m’inquiète pas de la capacité à exprimer des larmes, c’est plutôt l’émotion derrière les larmes qui est importante. Quant à ceux qui pratiquent une activité physique pendant la prière, je leur laisse le soin de décider s’ils obtiennent effectivement les résultats qu’ils souhaitent dans ces activités. Une prière à Dieu pour recevoir Son Amour peut être exaucée en toute circonstance, à condition qu’elle soit sincère et exprimée à Dieu avec clarté et force.

Je dois maintenant vous dire au revoir, et je reviendrai une autre semaine pour vous parler à tous. Merci et que Dieu vous bénisse. Que Dieu vous bénisse tous, âmes bien-aimées, dans la paix et l’amour. Que Dieu vous bénisse.

04-03-2021-AF-Jésus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s