Message annuel en transe

Juin 1999
Santa Cruz, CA
Reçu par Amada Reza

Médium prie à haute voix : Cher Père Céleste, je prie pour que Ton Amour Divin afflue dans mon âme afin que je puisse établir un rapport avec les anges célestes qui sont présents avec nous aujourd’hui. Je prie pour que cet Amour nous élève tous dans nos pensées et nos désirs de connaître la vérité et de mieux apprendre, dans nos âmes, de cet Amour que Tu as mis là à travers nos aspirations. Et dans cet Amour, qu’il me soit permis d’établir un rapport avec Tes anges afin qu’ils ne nous transmettent que la vérité, en réponse aux questions qui viennent de l’âme cherchant à comprendre la Nature de Ton Amour et à comprendre comment mieux manifester cet Amour dans ce monde. Je prie de mettre de côté mes propres désirs et ma volonté pour être un canal comme le développement de l’âme dans cet Amour me permet de l’être. Je prie pour être protégé de tout esprit qui pourrait vouloir faire du mal. Je prie pour que la foi dans la puissance de cet Amour me mette en rapport avec Ton Messager Céleste, car je ne veux servir que Toi. Je Te remercie pour Ton Amour, pour le privilège qu’il me procure, et je T’aime. Je T’aime. Amen.

Jésus : Je suis ici avec vous maintenant, mes chers frères et sœurs, et je suis votre ami et votre frère dans le Christ, Jésus, et je suis votre Maître, mais seulement dans l’Amour de notre Père Céleste qui nous rassemble tous aujourd’hui. C’est une occasion si joyeuse pour ceux d’entre nous qui sont présents en esprit, car c’est une occasion que nous avons de rapprocher cet Amour des Cieux de l’Amour présent dans cette salle. Je suis ici pour servir vos besoins, mais il doit s’agir de besoins spirituels, car ces besoins viennent de la véritable partie de vous-mêmes, de vos âmes. Et avec l’amour et la vérité qui peuvent être partagés, cela peut vous aider à transformer et à guérir vos vies et à vous améliorer pour servir dans l’Amour, nos frères et sœurs. Je vous aime tous et je vous demande de poser vos questions en ce moment.

Doug : Bonjour, Maître. Pourrais-je vous donner une feuille vierge ?

Jésus : Mon frère, il y a une énorme quantité d’Amour en toi qui apprend à trouver sa voie dans tout ce que tu fais. Cet Amour est puissant et il peut vous servir de toutes les façons possibles. Il peut non seulement guérir les tensions émotionnelles et mentales, mais il peut aussi soulager les pressions physiques que vous ressentez dans votre vie quotidienne ; car cet Amour est réel, c’est une puissance. Je veux que vous y pensiez en termes de substance tangible et vivante qui, lorsque vous ouvrez votre âme pour manifester cet Amour en vous, sort et touche tout ce avec quoi vous êtes en contact. Il illumine vos pensées, transforme les pensées. Laissez-le entrer dans votre vie de toutes les façons possibles.

Doug : Merci. J’ai une autre question à poser à Jimmy, une question que nous avons déjà posée, mais c’est un sujet assez important et je suis sûr que vous voudrez en dire plus. Jimmy demande à aborder la question du moment où l’âme entre dans le corps alors qu’il est dans le ventre de sa mère ; y a-t-il une accélération, demande-t-il, vers quel mois ? L’avortement est-il une option ? Bien sûr, vous avez déjà répondu à toutes ces questions, mais j’ajouterais encore que nous sommes conscients du fait que de nombreux avortements sont pratiqués après l’accélération du fœtus. Ils sont toujours légaux dans ce pays et on ne nous a jamais expliqué clairement si cela est physiquement mesurable lorsque l’âme pénètre dans le fœtus et s’il y a un moyen d’expliquer cela au scientifique pour qu’il puisse comprendre la signification de ce moment.

Jésus : Comme vous le savez, l’application des lois de Dieu sur le corps physique est soumise à des lois supérieures, des lois auxquelles l’âme de l’homme et de la femme peut se soumettre si elle choisit d’utiliser son libre arbitre pour réaliser son potentiel en tant qu’enfant d’un Dieu spirituel. Mais, malheureusement, nombreux sont ceux qui se considèrent encore comme des enfants de cette terre, des enfants de parents qu’ils ne reconnaissent pas dans l’amour. Car, si nous devions nous considérer comme les enfants de parents que nous aimons et de parents qui nous aiment en retour, nous pourrions hésiter à prendre une telle décision de refuser la vie à ce qui grandit et prend racine dans le corps physique pendant la grossesse. Nous faisons partie de nos parents et pour ceux qui sont parents, nous faisons partie de nos enfants. Mais je veux aussi que vous compreniez que nous faisons partie de Dieu qui nous aime et qui veut nous apprendre à aimer et à élever comme il aime et élève. Comme nous sommes ainsi enseignés par ce Dieu d’amour et que nous acceptons sa tutelle, sa direction, nous pouvons alors mieux savoir comment aimer nos parents, nous aimer nous-mêmes et aimer nos enfants. Parce que l’âme non incarnée cherche l’opportunité de s’individualiser et de devenir elle-même – qui elle commence sa progression vers l’accomplissement de son individualisation, elle cherchera une vie qui peut soutenir la vie de l’âme. Mais elle ne tient pas compte des circonstances matérielles, car l’âme est la création de Dieu et Dieu a créé le monde comme une simple manifestation de l’amour qu’il a pour toute la création. Donc, en amour, en confiance, nous avons l’honneur et le privilège de recevoir une âme.

Et, au moment où une âme entre dans ce fœtus et grandit et promet de l’être, il y a un « éveil » car c’est une force de vie qui rencontre une force de vie. Bien trop souvent, les gens ne reconnaissent pas la puissance de cette vie, de cette âme, qui vient à nous. Ils peuvent considérer qu’il s’agit uniquement d’un être physique sur lequel ils ont un contrôle et qu’ils ne savent pas s’il sera autorisé à l’être. L’avortement est-il une option ? Posez-vous la question. Demandez-vous pour cette âme qui vient à vous, demandez-lui. Mais, indépendamment de la décision qui est prise chaque jour de refuser cette opportunité, vous savez que Dieu Aime et qu’il nous appartient donc de ne pas juger, mais d’aimer. Et vous devez les laisser récolter les conséquences de leurs actes sans les blâmer, car les Lois de Dieu sont sûres ; nous sommes les enfants de Dieu. Nous sommes des enfants. Quant au mois où [le fœtus entre dans l’âme], il est très variable, au moment où le fœtus peut supporter la vie, il est variable.

Bill : C’est Bill, Maître. Je veux d’abord vous remercier pour l’aide que j’ai reçue pour me sortir de cette terrible situation dans laquelle j’étais en Novembre dernier. Je veux vous remercier d’avoir aidé Arthur et Sammy à m’aider – ils m’ont beaucoup aidé et j’en ai vraiment eu besoin parce que j’ai eu une année terrible pour être honnête avec vous, à l’hôpital et à la sortie de l’hôpital. J’ai eu peur à mort plusieurs fois. Il y a quelques semaines, je n’étais pas sûr de pouvoir venir ici, mais au début de cette semaine, je suis devenu plus fort et je me suis senti assez bien. Mais une chose qui me préoccupe vraiment, c’est que j’ai parlé à mon frère, Skip, jeudi dernier, et il voulait savoir ce que nous faisions ici et je lui ai expliqué du mieux que j’ai pu. Et, en ce qui concerne ce que nous faisons maintenant, j’ai dit à Skip que je me renseignais toujours sur ma mère et mon père et il semblait très intéressé par cela. Donc, j’apprécierais, premièrement, que je puisse me renseigner sur leur état, et deuxièmement, que vous demandiez à ma mère si elle a un mot à dire à Skip, et peut-être à John, parce que ces deux-là m’ont permis de venir ici. Donc, je suis vraiment reconnaissante que Skip ait manifesté un intérêt pour ce sujet, ce qui était vraiment très inhabituel pour lui et je lui ai dit que j’essaierais d’enregistrer ce que nous faisons en ce moment parce qu’il voulait savoir ce qu’il en est de ma mère et de mon père. Donc, si vous pouviez m’aider sur ce point, j’apprécierais, parce que vous savez que ces deux gars, John et Skipper, sont ultra-sceptiques et n’ont pas regardé leur frère, Bill, avec trop d’affection. Et l’autre chose, l’énergie de guérison que je sais avoir reçue ce matin, j’apprécierais vraiment qu’il y ait un moyen de la maintenir – ce serait génial ! Donc, si vous avez un mot pour Bill et ses frères et quelque chose de sa mère, j’apprécierais.

Bon sang : Bill, ta mère est ici et elle est très heureuse de pouvoir parler non seulement à toi, mais aussi à ses fils qui ne sont pas là. Elle souhaite leur dire que, par-dessus tout, s’ils peuvent apprendre à ouvrir leur cœur, à ouvrir leur cœur à l’amour qu’ils peuvent avoir les uns pour les autres, non seulement en tant que frères, mais aussi en tant qu’amis. Car dans ce monde, il est difficile de continuer à vivre seul et nos craintes nous font parfois décider de nous comporter et de penser d’une manière qui nous éloigne du soutien et de l’amour dont nous avons si désespérément besoin. Elle est très heureuse que vous ayez tendu la main à votre frère, Arthur, pour Bill, dans cette main tendue, vous avez reçu de l’amour et vous êtes capable de donner de l’amour. Et donner de l’amour est l’un des plus grands guérisseurs de la maladie et de la tristesse. Elle demande donc à ses fils de s’aimer comme des amis, de ne pas hésiter à demander de l’amour et du soutien, et de ne pas refuser votre amour et votre soutien lorsqu’on vous le demande. Votre père progresse, Bill. Il a prié pour la miséricorde et il reçoit de l’aide des autres, en particulier de ta mère. Continue à prier pour lui car il veut ton amour et ton acceptation, comme tu veux le sien, et il ne sait pas encore comment, mais il veut apprendre à t’aimer, Bill. Pouvez-vous lui montrer le chemin en priant pour que cet Amour de Dieu vienne en vous, pour vous transformer, vous et toutes vos peurs et vos angoisses ? Apprends à t’aimer comme un fils de Dieu et laisse Dieu te guérir ; laisse-le guérir ton âme, ton esprit et ton corps, car c’est ce qu’il veut.

Holly : Maître, j’ai une question sur la réception de l’Amour Divin. On nous dit que l’une des façons dont nous savons que nous recevons l’Amour Divin est que nous sentons la brûlure dans notre coeur. Je l’ai ressenti et j’ai parlé à d’autres personnes qui l’ont ressenti, mais je sais qu’il y a des gens qui ont l’Esprit du Christ en eux, vous pouvez le sentir. Ce sont des gens merveilleux, mais ils n’ont jamais ressenti cette sensation de brûlure dans leur cœur et, je me suis demandé, est-il possible que tous les gens ne le perçoivent pas de la même manière, que cette brûlure ne soit pas l’indication pour tous les gens ? Qu’en pensez-vous ? Je vous remercie.

Jésus : L’Amour Divin est perçu par l’âme de chaque homme et de chaque esprit d’une manière aussi unique qu’ils sont eux-mêmes uniques. Le cœur symbolise l’âme, le centre de notre être. Ainsi, il est souvent vécu dans le cœur, mais chacun est connecté à Dieu à sa manière. Si nous pouvons reconnaître cet Amour comme une Présence et une Substance qui transforme notre vie, cela touche chaque partie de notre être. Cette transformation modifie l’état réel de notre corps et de notre esprit. Elle est réelle et, bien que vous ne la voyiez peut-être pas parce qu’elle est progressive, elle est évidente sur votre visage, dans votre façon de regarder les autres, et dans la façon dont vous touchez les choses et la façon dont vous marchez, dans votre voix, dans tout ce que vous faites. Et cet Amour est puissant, beau et fort, et vous pouvez le ressentir dans chaque partie de votre être.

Dave : Est-ce que cela répond à votre question, Holly ?

Holly : Merci.

Susan : Cher Jésus, comment puis-je m’aider spirituellement à continuer à améliorer ma santé
Jésus : En reconnaissant que votre corps n’est que la manifestation extérieure du véritable soi – votre âme. Sachez que votre âme, en tant que partie réelle, est pleine d’amour, de lumière et de bonté. Cet amour guérit, Susan. Il peut venir de toi et passer par toi et tu dois voir ton corps comme transparent à ce pouvoir que tu as. Laissez-le briller comme une lumière à travers votre peau et vos os. Considérez tout ce que vous mangez comme une nourriture pour que cet amour brûle plus fort, pour qu’il vous porte à la prochaine manifestation de votre foi et de votre bonté. Nous ne pouvons pas trop nous préoccuper de ce que ces corps font et ne font pas quand nous avons un don aussi immense que cet amour dans nos cœurs qui ne veut pas seulement toucher les personnes que nous aimons, mais qui veut transformer nos vies pour devenir les exemples de l’amour du Christ que vous pouvez être. Mettez en premier lieu ces aspirations d’amour et de foi et toute la volonté physique se mettra en place, obéissant à ces lois supérieures qui opèrent. Cela répond-il à votre question ?

Susan : Oui. Merci beaucoup. Je t’aime.

Kathryn : Cher Jésus, je suppose que nous appellerons cela une question spirituelle puisque j’ai une âme et que c’est spirituel – elle essaie de me dire quelque chose que je ne saisis pas parce que je me suis très gravement blessée aux mains et que je bloque le message, ce que je ne saisis pas. J’aimerais avoir de l’aide pour cela. J’ai aussi laissé une cale de fer me tomber sur la tête – un autre message que je ne comprends pas, qui essaie de me faire passer, sans succès. Alors, pourriez-vous m’aider à comprendre ce que je ne comprends pas ou ce que je ne pense pas clairement.

Jésus : Kathryn, tu es une âme et cette âme a besoin de se reposer parfois. Tu as été habituée à te pousser à travers ce monde, comme un bulldozer laboure la terre, en déplaçant les obstacles sur son chemin parce que c’est dur, c’est dur, cette terre est dure. Mais, vous êtes une âme, vous pouvez flotter, vous pouvez chanter, vous pouvez danser. Soyez doux avec cette âme, soyez aimant et gentil avec elle. Ne poussez pas à travers ce monde, car cet amour que vous avez dans votre âme, Kathryn, vous élèvera au-dessus de cette terre, et il y a beaucoup de mains qui seraient prêtes à vous aider à réaliser vos rêves, à satisfaire vos besoins et vos désirs. Et parfois, lorsque nous pensons que nous sommes seuls et que nous sommes les seuls à pouvoir le faire, nous rendons les choses difficiles, très difficiles. Tu n’es pas seule parce que tu es entourée d’amour, Kathryn. Tu es entourée d’amour et cet amour a le pouvoir de te faire surmonter les difficultés. C’est ce que tu dois saisir, c’est ce que tu dois faire pour passer à travers ta tête épaisse.

Kathryn : Je vais faire plus d’efforts. (rires)

Jésus : N’essaie pas trop fort. (plus de rires)

Kathryn : Merci, Jésus.

Arthur : Jésus, je suis si reconnaissant en tant que personne née dans la foi juive d’avoir trouvé le Messie juif, quelque chose que chaque juif, chaque juif aspire dans son cœur à trouver. Mais je me sens si incroyablement chanceux d’avoir trouvé le Messie juif, Seigneur. Ce que je veux vous demander, c’est qu’il y a de nombreuses années, il y a environ cinq ans, je vous ai posé une question sur ma situation professionnelle, sur mon avenir matériel, sur ce que je vais faire ou sur les choix que je devrais faire. Maintenant, vous savez que dans un an, je vais quitter mon travail de 20 ans, Maître. Je suis reconnaissant pour toute l’aide que j’ai reçue, tant au niveau des mortels que des esprits – c’est tellement merveilleux. Donc, je vais vous poser la question, encore une fois, avec cinq années supplémentaires de croissance dans mon âme, et la question est (je sais que je dois faire les choix moi-même) mais, comment trouver un moyen de discerner les meilleurs choix que je devrais faire pour moi-même en termes d’où je devrais vivre, comment je devrais travailler, ma carrière musicale et ma poésie ? C’est peut-être un peu trop général, mais je vous le lance pour que vous y répondiez de la meilleure façon possible. Merci, Maître.

Jésus : Mon frère, Arthur, je souhaite te transmettre mon amour et te remercier d’avoir réalisé cette année en donnant de toutes les manières que tu as. Comme nous voulons manifester l’amour qui est dans nos âmes, il nous apprend à voir et à penser d’une manière que nous n’avons peut-être jamais eue auparavant. Alors qu’il y a cinq ans, vous étiez beaucoup plus influencés par votre environnement extérieur et beaucoup plus influencés par les angoisses que vous aviez en vous, vous êtes libérés dans une large mesure de ces angoisses et vous vous trouvez plus forts et plus aptes à repousser les influences négatives autour de vous. Mais cela est dû à votre altruisme, à votre don et à votre désir d’aider et d’être un professeur et je vous demande donc de continuer à vouloir faire ces choses, à vouloir aider avec votre cœur et ce désir donnera de la beauté à votre voix, quelle que soit la forme qu’elle prend, que ce soit par la poésie ou la musique, dans tout ce que vous faites, et il guide vos pas pour être là où vous devez être et guide les autres pour être avec vous. Vous marchez dans une très bonne direction, Arthur.

Arthur : Arthur : Merci. Je voulais juste vous demander… vous dites que l’acte de donner – le désir de donner au monde et aux autres, cela m’aidera-t-il à manifester les choses au niveau matériel.

Jésus : Oh, oui.

Arthur : Oui. Merci. Merci beaucoup, Maître.

Carol : Bonjour, Maître de l’Amour. Tout d’abord, je veux vous remercier pour la guérison physique que j’ai reçue pendant que j’étais assise ici. Je n’étais même pas conscient que j’en avais besoin, je me sentais très, très bien. J’ai l’impression d’avoir attendu longtemps et d’avoir essayé d’être patiente avec ma progression et je me suis sentie frustrée, entre autres parce que je sens que je bloque quelque chose et que j’ai besoin de lâcher prise. Et donc, je vous demande votre sagesse à ce sujet.

Bon sang : Chaque vision que nous avons de ce monde, tout ce que nous voyons qui provoque en nous une réaction, commence à notre jeune âge quand nous voyons des choses que nous ne comprenons pas, avec une âme qui cherche une relation, qui cherche à s’épanouir et à se réaliser dans l’amour. Nous pouvons penser que ce que nous voyons et ce que nous devons faire est réel, même si ce n’est pas de l’amour. Mais, Carol, je veux que vous voyiez avec les yeux de votre âme. Il n’y a rien devant vous maintenant qui ne puisse être touché par l’amour de votre âme. Il faut peut-être un peu de pratique pour s’asseoir et considérer chaque partie de votre vie, chaque moment où vous dépensez votre énergie et comment vous la dépensez – que vous êtes là, que votre âme remplie de cet amour est là. Il faut peut-être vous entraîner à voir que ce que vous voyez est un amour pur, Carol, un amour pur pour vos enfants, votre compagnon, tout ce que vous faites. Faites confiance à cette bonté et à cette lumière, protégez-la, soyez-en le gardien. Voulez cela. Est-ce que vous comprenez ?

Carol : Non, mais je vais apprendre.

Jésus : Si vous vous trouvez dans une situation où vous devez réfléchir à une décision, à ce qu’il faut dire ou faire, faites une pause et réfléchissez avec l’esprit de l’amour. Demandez-vous si ce que vous voyez est de l’amour pur afin que ce que vous voyez devant vous soit une occasion de manifester l’amour de votre âme.

Carol : Merci.

Carolyn : Bon après-midi, Jésus. Merci d’être ici avec nous aujourd’hui. J’aimerais vous poser une question sur la progression de mon père. Je connais la condition de mes enfants, donc je ne demande pas, mais j’aimerais savoir où se trouve mon père. La dernière fois que nous avons eu une réunion, il a été abasourdi par les gens qui étaient ici, mais j’aimerais que vous canalisiez pour John L. Je sais qu’il est dans le présent, dans l’ici et maintenant ; il a vécu dans le passé pendant des années et j’aimerais juste savoir l’impact de l’Amour Divin sur lui.

Jésus : Votre père a été influencé par cet Amour, Carolyn. Il a commencé sa progression. Il est présent avec vous, souhaitant vous faire savoir qu’il vous est reconnaissant pour l’amour que vous lui avez montré. Il veut que vous sachiez qu’il essaie d’en savoir plus afin de pouvoir vous aider dans votre travail. C’est une chose merveilleuse d’avoir le soutien de nos familles, même dans le monde des esprits. Nous avons un sentiment de connexion avec ceux qui ont vécu leur vie et ont mené les luttes que nous avons encore devant nous. Ils peuvent avoir une perspective qui nous aide à réaliser ce qui est important, que la vie est courte, alors nous la passons avec autant de joie et de gratitude que possible pour avoir [le privilège de] cette vie. Je veux que vous considériez votre vie comme un cadeau dont vous avez la charge. C’est un don qui peut se manifester en tout et à tout le monde. Une vie qui peut guérir, qui peut guider – mais c’est votre vie, c’est votre âme étant elle-même, pleine d’amour, brillante de toute sa gloire et de sa foi.

Carolyn : Pouvez-vous me dire à quel niveau il se situe dans sa progression ?

Jésus : Il est actuellement dans la 2ème sphère, il se dirige vers la 3ème.

Michael : Jésus, je te remercie humblement de t’être joint à nous. Nous t’aimons beaucoup et te remercions pour ton aide et ta patience. Je n’ai pas de question particulière, je suis ouvert aux conseils que tu serais prêt à nous donner en ce moment.

Jésus : Je sais que parfois nous pouvons être découragés si nous pensons que ce que nous faisons n’est pas l’œuvre de Dieu. Mais, Michael, je veux que tu comprennes que tu es l’œuvre de Dieu… tu es l’œuvre de Dieu. Et tout ce que vous faites, quand vous le faites avec votre âme pleine d’amour, est l’œuvre de Dieu. Peu importe la forme que prend votre travail, croyez-moi quand je vous dis cela, parce que cela peut sembler plus en accord avec la volonté de Dieu quand les gens viennent reconnaître cet amour divin en vous et cherchent la guérison que vous voulez leur donner. Mais ce monde doit être découvert par l’Amour. Vous êtes envoyés pour voir ce monde avec des yeux d’Amour, pour découvrir l’or et la pure bonté dans chaque âme qui vient vers vous. Même s’ils viennent vous voir pour acheter un ordinateur, ils sont une âme, tout comme vous ; ce sont les enfants de Dieu et nous pouvons mettre autant d’amour et de guérison dans la négociation d’un prix que nous pouvons leur parler de l’Amour Divin de Dieu. Cela vous semble-t-il impossible ? Cela ne l’est pas, car si vous reconnaissez la vérité que les gens veulent de l’amour, ils veulent être aimés, ils veulent être respectés, ils veulent être soignés, ils veulent être reconnus pour les bonnes personnes qu’ils sont. Et vous pouvez le faire ; vous pouvez honorer leur âme, vous pouvez honorer leur vie à travers tout ce que vous faites. C’est une opportunité et je dis cela parce que nous devons rendre cet amour accessible ; les gens savent qu’ils doivent travailler pour gagner leur vie, qu’ils doivent gagner de l’argent pour maintenir leur vie ici sur cette terre. Nous devons mettre l’amour à leur portée en étant avec eux, leur frère et leur sœur, en leur prenant la main, en nous réjouissant de leur compagnie, de leurs conseils et en vous guidant volontiers, mais surtout en vous AIMANT, et cela vous apportera plus de joie, d’épanouissement et de bonheur que tout l’argent de ce monde ne peut vous en apporter. Et alors, nous pourrions voir ce monde guéri ; nous pourrions voir des gens inspirés à poursuivre leur journée avec amour, honnêteté et attention parce que vous avez été un exemple.

Michael (très doucement) : Merci, Maître.

Dave : Maître, je voudrais d’abord remercier le Père de nous avoir donné une fois de plus l’opportunité de vous rencontrer, vous et les Célestes, ainsi que tous nos amis et parents dans le monde des esprits, et de nous donner ces trois ou quatre magnifiques jours pour que nous puissions dialoguer et recevoir le bénéfice de votre sagesse, de votre amour et de vos conseils. Et deuxièmement, pour remercier mon bon ami, Arthur Finmann, pour toute l’aide qu’il m’a apportée dans sa merveilleuse rédaction et sa présentation des Sermons sur l’Ancien Testament sous une forme, nous l’espérons, très bonne et améliorée. Et, comme vous le savez, Kathryn a reçu il y a quelque temps un message très intéressant de votre part en référence à un abécédaire, en quelque sorte, un livre qui pourrait aider les gens à venir dans notre petit bercail et à nous rejoindre, afin qu’ils ne soient pas effrayés par les grandes vérités que nous connaissons tous et qu’ils puissent aimer savoir ce qui se passe là-haut et c’est pourquoi nous avons « Ce qui se passe après la mort ». J’aimerais vous demander, Maître, si Arthur et moi avons suffisamment bien rempli notre mission et, si ce n’est pas le cas, ce que vous pourriez suggérer que nous pourrions, ou devrions, faire pour apporter des améliorations ou des ajustements. Et une dernière question dans ce sens, j’ai eu l’impression que pendant que je faisais ma part des introductions, de l’édition et des choses de cette nature dans le livre, j’ai eu l’impression que peut-être M. Padgett était avec moi, qu’il m’aidait et je serais très intéressé de savoir si, en fait, il me rendait visite de temps en temps et me faisait bénéficier de cette aide.

Jésus : Oui, il l’a fait Dave, avec beaucoup de plaisir. Il continue à se réjouir de l’opportunité de travailler avec vous comme il l’a fait dans le passé, ce que j’espère que vous savez qu’il a fait. En ce qui concerne le livre que vous venez d’achever, c’est un excellent travail, et en attendant que vous ayez tous les moyens d’imprimer et de distribuer ce livre, il serait bon de le partager avec ceux qui sont intéressés par cette présentation, en leur offrant toutes les suggestions qu’ils pourraient avoir, car ces travaux que vous faites sont un effort de collaboration du monde des esprits, ainsi que du monde terrestre. Et parce que nous sommes dans le même bateau, il est bon de partager cela entre nous, le processus de création, ainsi que la distribution. Et maintenant, ce qui nous attend, c’est la nécessité de nous rendre plus visibles afin que nos publications puissent trouver leur chemin dans les mains de ces personnes que nous aimons. Votre travail n’est jamais terminé.

Dave : Eh bien, notre bon ami Doug nous a suggéré quelques pistes de travail ; et bien sûr, nous avons tous essayé de trouver des idées, et nous espérons trouver cette ou ces pistes pour non seulement présenter les livres, mais aussi pour faire entrer les gens dans le giron, pour ainsi dire. Je suppose que nous devrions mieux savoir comment commercialiser ces choses et ce qui pourrait être nécessaire à cet égard pour avoir cette progression. Et, bien sûr, une partie de notre travail consiste à obtenir des résultats.

Il ne suffit pas de présenter quelque chose, nous aimerions d’ailleurs que plusieurs d’entre nous se soient posé la question de savoir où nous en sommes dans cette phase pionnière. Nous savons qu’il y a des gens qui ont embrassé ces vérités et qui ont reçu l’Amour Divin dans différentes parties du monde, mais comme mon beau-père dit toujours : « Alors, combien de membres avez-vous ? (Rires) Bien sûr, nous ne connaissons pas la réponse à cette question, mais il serait utile de parvenir à un consensus, car nous posons des questions sur l’adhésion, nous demandons si quelqu’un sait, même dans ce petit cercle, combien de membres nous avons ? Et comment nos efforts de pionnier ont-ils porté leurs fruits ? Nous ne savons pas ces choses-là ; donc, dans un sens, nous mettons en avant nos efforts et nos labeurs, mais s’il y avait un moyen de savoir dans quelle mesure les choses progressent… À un moment donné, je crois, j’ai reçu un message de votre part qui disait que lorsque nous lâchons une pierre, pour ainsi dire, de vérité, il y a des ondulations lointaines et larges qui se produisent en conséquence ; Et je pense que Bill Reilly, de là-haut, nous a donné ce genre de message. En fait, j’ai aussi reçu de lui un message que nous ne savions pas et ne pouvions pas apprécier, mais néanmoins combien les choses progressent merveilleusement de cette façon. Et j’aimerais bien que vous me le confirmiez, Maître. Je sais que nous aimerions tous.

Jésus : Je tiens à dire que l’amour dans cette pièce est pour certains d’entre vous la manifestation d’une réalité que vous souhaitez exprimer dans votre vie de tous les jours ; concrètement, vous ressentez le confort, la sécurité, la paix, l’harmonie, l’amour qui vous fait vous sentir en sécurité pour être qui vous êtes. Mais, en fin de compte, si nous voulons être sûrs que l’amour est dans ce monde, nous devons nous considérer comme un amour pur. Prenez de vos yeux ces visions qui vous font voir le monde ou vous-mêmes comme rien de moins que la créature parfaite de Dieu qui a pour but de manifester l’amour qui est dans vos âmes ; car cet amour est ce qui vous a amenés ici, et cet amour est ce qui vous fait ressentir un sentiment d’harmonie. Si vous n’aviez pas cet amour, vous ne le ressentiriez pas et vous ne voudriez pas être ici. Et vous emportez cet amour avec vous où que vous alliez. Il est à vous. Il est à vous. Et je l’ai dit auparavant, je le répète, peu importe ce que vous faites, les actions que vous entreprenez ; si elles sont faites dans l’amour, l’effet sur les autres et l’effet sur ce monde feront travailler les lois spirituelles supérieures, car cet amour se manifeste à travers votre âme. Vous devez considérer vos vies comme de pures manifestations d’amour dans tout ce que vous faites. Je le dis chaque année et je continuerai à le dire : Tout ce que vous faites, c’est parce que vous êtes l’amour, parce que vous êtes des âmes, parce que vous êtes les enfants d’un Dieu aimant. Et si cet amour était quelque chose dans lequel vous pouviez avoir foi, dont vous connaissiez la puissance et dont vous pouviez être sûr qu’il était réel et qu’il rayonnait de vous, vous n’auriez aucun doute qu’il bénirait tout ce que vous faites, qu’il aurait un effet sur les personnes avec lesquelles vous êtes en contact. Et, de cette façon, vous allez voir ces ondulations se transformer en vagues. Comprenez-vous ?

Dave : Oui, je comprends que l’effet de l’amour peut être formidable, mais il y a des moyens de manifester l’amour, non seulement individuellement, mais aussi par les efforts que nous faisons avec les volumes et les messages que nous voulons communiquer au monde comme nous avons été chargés de le faire et dans ce sens, je voulais dire, avons-nous fait des progrès « là-bas » ? Y a-t-il des gens dont le nombre a augmenté à l’heure actuelle ? Pouvons-nous en avoir une idée ?

Mon Dieu : Le nombre de personnes augmente. Mais il me semble que l’assurance dont vous avez besoin est une assurance dans votre propre vie personnelle, car vous êtes des disciples de l’amour du Christ, vous êtes des disciples de la vérité divine. Et si vous vous voyiez ainsi, vous verriez ce dont je parle, vous verriez l’effet de l’amour sur ce monde. Vous verriez l’effet de l’amour que vous avez juste en étant en présence de quelqu’un d’autre. C’est une réalité, c’est puissant, c’est vrai, et en le voyant, en le ressentant et en ayant confiance que c’est une présence qui vous entoure, alors vous comprendrez. Oui, votre stature spirituelle grandit ; en tant que corps, oui, elle grandit.

Dave : Je pense que c’est ce que nous voulons entendre ; cela aide toujours d’entendre quelque chose d’encourageant comme ça, Maître. J’aimerais vous demander si vous pensez que ce serait le bon moment pour nous de faire une pause et de donner à notre merveilleux Médium un peu de repos.

Jésus : Oui, merci.

Dave : Merci, Maître, pour toute l’aide que vous nous avez apportée et j’espère que nous vous rejoindrons après un petit repas.

Jésus : Que Dieu vous bénisse.

Dave : Que Dieu vous bénisse, vous et tous ceux qui sont ici. Peut-être qu’ils iront déjeuner aussi. (rires)

Médium prie à haute voix : Cher Dieu, je T’en prie, élève mes pensées et mes désirs pour ne penser qu’à Toi et aux vérités que Tu nous apporteras aujourd’hui par l’intermédiaire de Tes anges célestes. Je demande de mettre de côté ma volonté et mes désirs pour laisser tes anges faire passer les vérités comme ils le peuvent, pour nous aider à grandir spirituellement et à savoir comment mieux servir tes enfants et leur besoin d’amour. Je prie pour que la foi dans le pouvoir de Ton amour guérisse et apporte la plénitude et la bonté dans nos vies. Et je prie pour que la foi dans le pouvoir de Ton Amour fasse de moi un canal pour la vérité seulement. S’il te plaît, protège-nous de toute influence inférieure qui pourrait vouloir nous faire du mal. Je T’aime.

Jésus : Je suis ici avec vous maintenant, mes chers frères et sœurs, je suis votre ami et Maître, Jésus et je souhaite poser en ce moment vos questions spirituelles auxquelles, avec tout l’amour de mon âme, je pourrais répondre pour aider à apporter la vérité et la guérison dans vos vies.

Doug : Maître, j’ai tout un tas de questions qui me trottent dans la tête et j’obtiens en quelque sorte des réponses en les posant.

Jésus : Quelles sont ces réponses, Doug

Doug : Eh bien, je pense que vos réponses seront meilleures que les miennes, mais il s’agit d’essayer de comprendre la ligne du temps de Dieu, ce que, bien sûr, mon petit esprit impatient ne peut pas faire très bien. Mais à mon avis, il semble y avoir ce besoin criant de la planète pour la connaissance de l’Amour Divin et pourtant on a l’impression que Dieu n’est absolument pas pressé. Surtout si la seule tâche de communiquer cette vérité est confiée à ce petit groupe ici, qui semble parfois avancer à un rythme d’escargot. Je peux voir comment, aux yeux de Dieu, mille ans ne sont qu’un jour, et ainsi de suite, et je me demandais quelle serait votre opinion à ce sujet, par rapport à ce que nous faisons ou ne faisons pas ? Et notre discours d’hier sur le fait de travailler pour faire de cette église une organisation qui pourrait avoir un impact mondial, est-ce que c’est une réalité ou avez-vous d’autres organisations qui travaillent avec lesquelles nous allons être, à un moment donné, en interface ? Vous voyez ce que je veux dire.

Jésus : Oui, et je tiens à dire que vous pouvez vous décharger du fardeau que vous êtes le seul groupe qui est responsable de la diffusion de la vérité de l’Amour Divin. Il existe de nombreux groupes et individus dans ce monde qui ont cherché de toutes leurs âmes et de toutes leurs aspirations à apporter la vérité à leurs frères et sœurs dans toutes les parties de cette planète. Il y a des anges qui travaillent à travers les mortels pour apporter la vérité à ceux qui veulent des âmes, et ils ne le feront pas seulement à travers les messages de Padgett, mais ils le feront à travers l’amour qui est montré à travers leurs âmes et en illustrant cet esprit divin et de Christ que j’ai manifesté pendant mon séjour sur terre. Je souhaite revenir à la pensée que cela n’a pas trop d’importance, la manifestation physique, matérielle, intellectuelle que cet amour a dans votre vie, l’importance est l’amour qui se manifeste à travers vos actions, à travers vos paroles. Et ces livres que vous distribuez, sont des livres avec des mots et le seul sens qu’ils ont est pour l’âme qui cherche la vérité.

Lorsqu’ils vous sont donnés et que vous leur présentez un tel amour, que vous voulez partager la vérité et que vous voulez partager l’amour, le trésor de cette transformation divine que vous avez reçu dans votre vie, c’est ce qui va provoquer le changement que vous recherchez dans votre église. C’est l’amour que vous manifestez chaque jour qui fait la différence. Comprenez bien que vous ne devez pas mesurer votre succès en termes de normes matérielles ou intellectuelles, ne cherchez pas de chiffres, monétaires ou d’adhésion, ne cherchez pas certains types de succès qui vous donnent le sentiment d’accomplir votre mission sur ce plan terrestre.

Cherchez dans votre cœur chaque jour l’amour que vous avez là, qui brille et attend d’être manifesté dans votre vie quotidienne. Et, en faisant cela, vous serez guidés, vous serez inspirés et vous inspirerez et guiderez les autres. Certains d’entre vous ont peut-être même un ministère qui n’implique pas du tout les messages Padgett, mais qui est simplement une manifestation de votre amour, quelle que soit la manière dont vous êtes si émus, vous pouvez guérir, vous pouvez jouer de la musique, vous pouvez écrire. Mais, vous êtes dans ce monde ; cet amour que vous avez est dans ce monde et vous êtes les seuls à pouvoir ouvrir vos portes pour laisser cet amour sortir dans ce monde, et c’est ce qui fait la différence. Cela a-t-il répondu à votre question ?

Doug : Oui, cela rejoint la deuxième question qui répond à la première, je pense. Il y a eu ce genre de va-et-vient pour savoir si nous devons nous concentrer sur une grande portée, comme l’Internet, qui est d’une certaine manière impersonnel, mais qui fait certainement passer les mots. Et puis, d’un autre côté, je pense que parfois, tout ce que nous devons faire, c’est couper du bois, transporter de l’eau, prier pour l’amour et attendre la Pentecôte, pour ainsi dire, pour faire de cet amour une réalité palpable à chaque respiration. Et je suppose que vous me dites que c’est sur ce dernier point plutôt que sur le premier que nous devrions nous concentrer et que le reste du monde s’occupera de lui-même.

Jésus : Cela ne veut pas dire que… il n’y a pas ceux d’entre vous qui … demandent conseil comme dans … parce que vous pouvez le faire et vous pouvez … parler … vous pouvez avoir confiance … porter (la bande est déformée).

Jésus : … vous ne voulez pas rester assis devant l’ordinateur 24 heures sur 24, il y a des moments où vous aurez besoin de répit. Ce que je dis, c’est que tout ce que vous faites, lorsqu’il est fait comme une manifestation de l’Amour Divin dans votre âme, réussit à établir ce royaume sur terre. Et, comme vous êtes ému en tant que corps d’âmes, travaillant ensemble pour établir une structure qui ferait une plus grande différence, c’est une bonne chose car vous êtes poussé par votre amour à le faire ; mais seulement si vous êtes poussé par votre amour à le faire. Vous ne devez pas être impatient, car si vous reconnaissiez le fonctionnement des lois de Dieu, vous verriez que ces lois travaillent à l’accomplissement de vos désirs d’établir soit une harmonie et une paix éventuelles sur cette terre, soit de construire un royaume céleste, si ce n’est ici, dans le monde des esprits. L’âme d’un être humain est faite pour aspirer, pour s’améliorer. Vous l’avez fait dans votre propre vie, personnellement, et vous êtes arrivé à ce point que vous voulez apporter cet épanouissement et cette paix dans la vie des autres, c’est pourquoi vous voulez servir et aider. Et c’est une loi en soi, le fait que vous voulez aider, le fait que vous voulez tendre la main, et donc, les rouages de ces lois sont derrière vous comme une formidable machine qui fonctionne parfaitement et merveilleusement, sans faille pour vous permettre d’atteindre vos objectifs. Il y a des Célestes et des esprits d’amour naturels qui travaillent pour atteindre ces objectifs ; et il y a de nombreux mortels qui travaillent également pour apporter l’harmonie et la paix à la vie sur cette terre en manifestant l’amour de leur cœur les uns pour les autres, pour la planète et pour Dieu. Et en cherchant à faire cela, vous serez attirés par ceux qui font de même ; vous travaillerez avec eux et vous accueillerez leur compagnie et vous ne vous sentirez pas menacés ou sapés par toute autre tentative ou effort, même s’il est différent du vôtre, mais vous reconnaîtrez la bonté dans toutes les mains qui travaillent pour apporter l’amour et l’harmonie. Est-ce que cela répond à votre question ?

Doug : Oui, merci. J’ai maintenant une question amusante de notre ami Jimmy qui pose une question en deux parties ; la première est qu’il veut connaître la date et le lieu de naissance d’Helen Padgett et, si possible, son heure de naissance.

Jésus : Je tiens à dire à Jimmy que je ne vais pas répondre à ces questions, ce n’est pas tant que je ne pourrais pas vous les donner, mais qu’il est important pour lui de comprendre pourquoi il a besoin de connaître ces informations. Il veut être lié à la femme avec laquelle il a été marié et qui est maintenant un ange Céleste ; il veut se sentir proche d’elle et veut savoir sans l’ombre d’un doute qu’ils sont compatibles et merveilleusement ensemble pour le reste de leur vie. Et je tiens à dire que c’est vrai ; il n’a pas besoin de douter et il ne doit pas chercher à être rassuré dans ces choses matérielles pour savoir ce qu’il a dans le cœur. Je demande à Jimmy de regarder dans son cœur et de chercher à y trouver la réponse à sa question, car il l’aura.

Doug : Jimmy a posé une seconde moitié de la question, qui pourrait recevoir la même réponse que la première, je ne suis pas sûr de ses raisons : où Hélene et James Padgett sont-ils enterrés, dans quel cimetière ?

Jésus : James Padgett s’avance en ce moment et il souhaite dire que si Jimmy enquêt avec plus de ténacité sur les réponses à ces questions qu’il cherche, car elles sont très liées, il sera en contact avec des personnes importantes dans sa vie et je voudrais qu’il cherche lui-même ces réponses.

Doug : Nous lui ferons savoir.

Bill : C’est le maître Bill. Je me pose depuis longtemps des questions sur l’orientation, le concept général d’orientation, la façon dont nous sommes guidés. J’en ai parlé avec Arthur et Sammy et ils m’ont suggéré que la guidance personnelle passe par des incitations ; nous sommes incités à faire vraiment ce que nous devons faire, mais la source de ces incitations vient de nos guides spirituels, mais ma question concerne les incitations que reçoivent les gens autres que nous qui nous aident spécifiquement ; ce qui m’intrigue vraiment, c’est ce qui a motivé mes deux frères, John et Skip, à rendre tout ce voyage possible pour moi ? Vous savez, quand les autres nous aident et que le résultat est bon, est-ce une fonction des esprits célestes, peut-être les nôtres, qui les incite ? Comment cela fonctionne-t-il, lorsque d’autres personnes nous aident de façon inattendue ? Et la dernière chose que je voulais demander, c’est que cela semble un peu idiot, mais Kathryn et moi avons tous les deux, je pense, discuté des épisodes que nous avons vécus, elle s’est en quelque sorte fait plaisir en ouvrant cette porte et j’essayais d’aller à l’aéroport vendredi matin, j’ai raté mon arrêt, et en passant par l’arrêt sachant que j’avais raté le train pour le B. W. I., je me suis dit : « Où étiez-vous ? » D’où viennent ces conseils ?

Pourquoi ne m’avez-vous pas simplement dit de descendre de ce train, tout ce que j’avais à faire était de faire demi-tour ? Je suis curieux à ce sujet, vous savez. Il y a une semaine environ, alors que je me rendais dans une petite ville, j’ai failli percuter la voiture sur le trottoir et je me suis demandé pourquoi je n’avais pas été un peu secoué ? Pour ne pas faire un virage aussi serré à une telle vitesse ? Quoi qu’il en soit, je pense que ce que je fais, c’est poser des questions sur l’orientation et sur la façon dont les gens sont incités à faire des choses pour nous et doit être que nous nous heurtons à tout cela, que nous nous faisons frapper sur la tête, que nous manquons presque notre avion, est-ce que ce sont là des leçons que nous devons apprendre ? Est-ce que c’est « les mauvaises choses arrivent pour de bonnes raisons » ? Le point étant, comme la condition que j’ai, que si je mange les mauvaises choses, je tombe malade, mais personne ne dit, « Oh, tu ferais mieux de ne pas manger ça, Bill. » Ce n’est pas dans mon expérience. Je vous serais exceptionnellement reconnaissant si vous pouviez m’expliquer certaines de ces choses.

Bon sang : Dans le cas de conseils que vous pourriez recevoir grâce à la bienveillance d’autres personnes dans votre vie comme vos frères, comprenez que les Célestes ne guident que par suggestion, ils travaillent en tandem avec le libre arbitre de ceux qui pourraient être intéressés à aider. Il peut y avoir une suggestion ou une considération qu’ils mettent dans leur esprit pour les aider à résoudre ou à prendre une décision, mais c’est le libre arbitre de la personne qui vous fait un don, qui est impliquée, qui est active dans cette manifestation. Ce n’est donc pas par une décision arbitraire de la part d’un ange céleste que vous arriverez ici, mais par la bienveillance et la bonté de vos propres frères et leur intérêt à vous aider à trouver la paix, la santé et la plénitude, parce qu’ils savaient que vous souffriez et que vous trouviez ce réconfort ici. Et de cette façon, nous pouvons travailler avec les mortels pour faire de bonnes choses ici. Dans la mesure où vous menez votre vie de telle manière que vous êtes blessés ou confus ou que vous prenez le mauvais chemin, nous reconnaissons, en raison de votre libre arbitre, que vous avez certaines activités et pensées dans votre propre vie qui sont mises en mouvement et qui font que certaines lois entrent en vigueur. Nous ne sommes pas vraiment là pour vous servir de parapluie. Nous sommes ici pour vous montrer la voie à suivre pour devenir unis à votre Père céleste, pour manifester l’amour qui est dans votre cœur et pour reconnaître la bonté, l’amour et la lumière dans ce monde lorsqu’ils vous sont montrés. En tant que mortels, vous avez besoin de voir des exemples et des signes dans votre vie qui vous encouragent, pour vous faire sentir que vous êtes sur la bonne voie. Et pour tous ces incidents bouleversants qui vous font ressentir et vous font vous demander si vous êtes vraiment guidés et si vous êtes sur la bonne voie, comprenez que nous vous aimons, que Dieu vous aime et que vous changerez d’avis. Parfois, vous faites un petit pas en arrière, mais pour chaque pas en arrière, vous en faites deux en avant, et c’est là que nous intervenons.

Bill : Devrions-nous acheter un casque pour notre maître charpentier au 212 Dakota ?

Jésus : C’est peut-être une bonne idée. (rires)

Bill : Hé, merci.

Kathryn : Enlève-lui ses marteaux.

Holly : Maître, j’ai une question. Une question vraiment stupide, mais pardonnez-moi si c’est le cas. Je réalise qu’en cherchant l’Amour Divin, ce n’est pas tant le temps que nous passons à prier, mais le temps que nous passons à le recevoir. La finalité de la réception est plus importante que la prière constante. Donc, j’ai toujours été curieux, parce que nous n’avons pas de cartes ici sur terre pour dire, eh bien, où êtes-vous ? Quand vous passez, si vous êtes dans la cinquième sphère, vous savez jusqu’où vous devez aller, n’est-ce pas ? Mais, si vous êtes sur terre, vous ne savez pas où vous êtes ; et je veux savoir s’il y a un moyen de mesurer l’extrémité réceptrice ? Combien de temps nous faudra-t-il pour atteindre les Cieux célestes ? Je veux dire, je fais une blague à ce sujet, je suis dans les enseignements depuis 22 ans, mais pourtant j’ai dit à un ami que j’ai probablement reçu environ 10 minutes d’Amour Divin en 22 ans, vous savez, juste constamment 10 minutes. Si nous pouvions le mesurer, la fin de la réception, parlons-nous de trois mois de réception constante de l’Amour Divin pour arriver aux Cieux Célestes ? Combien de temps faut-il pour passer par la transformation ? Je me suis toujours demandé s’il y avait une telle réponse. Je suis juste curieux.

Jésus : Eh bien, Holly, tout d’abord, je veux t’assurer que ce n’est pas une question stupide. Comme je l’ai déjà dit, vous les mortels, vous devez avoir un signe, une assurance que vous faites des progrès, que vous êtes sur la bonne voie. Mais je veux que vous compreniez que dans cette vie terrestre, l’intention n’était pas de vous enlever ces choses qui vous feraient vous sentir connectés à votre Dieu, de vous faire sentir en accord avec l’être que vous êtes, un enfant de Dieu, une âme transformée. Si nous essayons d’ouvrir les yeux pour voir la bonté et l’amour dans ce monde, mais que nous le faisons parce que vous manifestez l’amour dans votre cœur, vous serez encouragés, vous aurez la foi, vous ne manquerez pas de savoir que vous êtes sous la protection amoureuse de votre Père.

En ce qui concerne la mesure, il n’y a pas de mesure pour la transformation de l’Amour Divin dans votre âme en un ange Céleste que je peux vous donner en termes de temps. Il y a une dimension que vous comprendrez lorsque vous arriverez dans le monde des esprits que vous ne comprenez pas maintenant ; c’est un sens de la réalité ; c’est un sens de l’être ; c’est un sens de la paix qui vient de la conscience de l’âme de sa relation avec Dieu. C’est comme s’il n’y avait ni passé, ni présent, ni futur ; je ne peux pas vous donner d’autre exemple, si ce n’est pour dire que c’est un sens si complet et si écrasant de l’Unité et de la paix qui vous donne une idée de l’endroit où vous êtes et de ce que vous êtes. Vous pouvez y parvenir ici. Si je devais dire, eh bien, si vous y parvenez ici, cela signifie que vous êtes certainement apte à être une cinquième sphère. Est-ce que cela vous ferait vous sentir mieux.

Holly : Ouais ! Uhuh !

Jesus : Et bien, que pensez-vous de ça : si vous pouvez atteindre ce sentiment pendant que vous êtes ici, vous allez devenir un ange céleste, un avec Dieu.

Holly : Super. Merci.

Susan : Jésus, comment pouvons-nous devenir meilleurs à suivre la volonté de Dieu en tant qu’église
Jésus : L’église est dans le cœur. L’église habite chaque âme dans cette pièce, les représentants de l’Amour Divin ; les représentants d’une église ne peuvent être rien de moins que des exemples d’amour dans leur vie. Vous pouvez parfois vous demander quelle est l’hypocrisie de quelqu’un qui est capable d’être, pour un temps donné, influencé par un ange céleste, aimant et gentil, donnant des conseils et prononçant des paroles de vérité aimante, puis, plus tard dans sa vie, manifestant des pensées de cupidité ou de haine ou de méchanceté envers les autres. Nous ne sommes pas parfaits, nous avons des volontés libres. Mais le libre arbitre que nous avons est un don, tout comme l’amour que nous avons reçu dans notre âme est un don. Si nous devons nous reconnaître de cette manière, traitez-vous comme si vous étiez chargé du trésor le plus précieux et le plus merveilleux que vous pourriez partager avec tout le monde simplement en étant qui vous êtes – une église n’est bonne que si l’amour qui se manifeste à travers elle. Et il ne peut pas se manifester à travers des murs, il doit se manifester à travers l’âme d’un être humain qui prie et reçoit l’Amour Divin. Mais prier pour l’Amour ne suffit pas, vous devez montrer cet amour dans votre vie, à vous-même, à vos frères et sœurs, à cette terre et à votre Père Céleste. Parce que c’est en montrant cet Amour, et en étant cet Amour, que vous manifestez la réalité de ce que vous êtes, les mots seuls ne suffisent pas, les actions pieuses ne suffisent pas, si l’amour n’est pas là, elles ne servent à rien. Le libre arbitre est un cadeau, Susan, c’est notre cadeau le plus précieux. Et nous utilisons ce libre arbitre pour prier et pour manifester cet amour qui est le plus merveilleux des trésors que nous recevons de Dieu. Si vous deviez considérer l’amour divin comme une manifestation du libre arbitre de Dieu pour vous, cela vous aiderait.

Susan : Merci.

Kathryn : Cher Maître, je suis très certaine que vous êtes conscient que j’ai eu un petit pépin dans ma vie en essayant d’aider notre cher frère en Christ, Isaïe, ici présent. Nous sommes tous les deux très têtus et très volontaires et forts d’esprit et nous n’avons pas eu la plus grande harmonie dans nos échanges. Au début de sa présence ici, il m’a appelée Margaret à plusieurs reprises et j’ai pensé : « Ah-hah ! Ma mère est ici pour me dire : « Arrête de traiter ma fille comme ça ». « Je me suis demandé si j’avais bien compris cette impression, à propos de ma mère ? J’avais aussi l’impression qu’elle était dans la deuxième sphère, à l’époque. On m’a dit qu’il n’y avait pas d’urgence et qu’elle se portait bien. C’est un peu difficile de se préparer à prier profondément quand il faut apprendre à croire en Dieu, de l’endroit où elle est venue (ne pas croire en Dieu dans sa vie terrestre). Je voulais savoir si j’avais progressé dans la situation avec Isaïe ? Si j’ai donné mon amour autant que je le pouvais ? Je sais que parfois je ne m’impliquais pas dans une discussion qui était inharmonieuse, mais j’aimerais avoir un petit retour d’information si j’ai appris mes leçons, si j’ai aidé Isaïe, si ma mère était là pour nous aider tous les deux.

Jésus : Tu as progressé, Kathryn, il ne fait aucun doute que tu as beaucoup appris de cette situation parce que tu as essayé de voir les deux côtés. Le fait que tu aies mentionné que tu es forte et têtue est une bonne chose ! Votre mère était, en effet, dans les parages et Isaïe est sensible aux esprits, ce qui est probablement l’une des raisons pour lesquelles il a eu tant de mal à rester sur la bonne voie, parce qu’il a été influencé par ses compagnons. Mais il y a et il continue d’y avoir des leçons à tirer pour vous deux, et vous progressez. Essayez de le voir avec des yeux d’amour, pardonnez-lui ses offenses. Il sera certainement bientôt face à face avec eux.

Kathryn : Est-ce que ma mère va bientôt entrer dans la troisième sphère ?

Jésus : Elle l’est, oui, elle l’est.

Kathryn : Je l’aime.

Jésus : Elle t’aime aussi, Kathryn. Elle te remercie beaucoup. Elle est très heureuse.

Arthur : Maître, je suis reconnaissant pour les merveilleuses opportunités que j’ai eues cette année d’aider ma propre guérison, comme nous en avions discuté plus tôt en aidant les autres. Je me sens particulièrement privilégié d’avoir pu être utile à Bill et à deux autres personnes de New York que vous m’avez apportées, avec lesquelles je peux partager les vérités. Mes questions sont, Maître, que je n’ai pas fait assez pour aider les esprits et j’ai toujours été confus parce que de temps en temps, je me sens attiré par un certain esprit, peut-être à la suite de mes expériences de vie, par exemple, maintenant je prie un peu pour le Dr Lowe, Abraham Lowe. Ma question est la suivante : puis-je attendre mes conseils sur la prière pour les esprits ? J’entends tellement de gens dans notre mouvement qu’ils prient régulièrement, chaque mercredi matin ou quelque chose comme ça, pour enseigner les esprits. Je sais que le Dr Stone avait ce ministère, que Bill Reilly avait ce ministère. Je ne me sens pas guidé pour faire cela et je me demande si, peut-être, je devrais ? Et puis, de temps en temps, je reçois des conseils pour enseigner quelque chose à un esprit. Donc je suppose que ma question est, comment puis-je faire la volonté de Dieu en enseignant aux esprits.

Jésus : Chacun a une vocation différente, Arthur, et vous pouvez respecter le fait qu’il y a ceux qui se sentent très liés au monde des esprits et, dans un certain sens, redevables aux anges et à l’aide aux esprits qui viennent, qui veulent connaître l’amour. Mais, dans votre cas, vous êtes très extérieur dans vos manifestations de la personnalité, il est important pour vous de contacter les gens.

Arthur : Les mortels, vous voulez dire, oui

Jésus : Oui. Donc, pour vous, cela a plus d’importance.
.
Arthur : Je vois.

Jésus : Mais, il y a des moments, oui, où vous avez l’impression d’aider un esprit en particulier parce que cet esprit peut avoir un rôle important à jouer pour aider quelqu’un ou influencer quelqu’un et qu’il peut avoir besoin de votre aide à ce moment-là.

Arthur : Puis-je poser une question sur Abraham Lowe, le fondateur de Recovery ? Est-ce une personne qui s’intéresse aux vérités ? Je sais qu’il était juif et qu’il ne s’intéressait pas trop aux choses spirituelles. Je me demande si je peux vous poser des questions à ce sujet.

Jésus : Je sais que vous êtes guidé dans cette voie parce que les esprits apprennent souvent plus des mortels que des autres esprits. Ils ont un certain sentiment de connexion avec leur passé et leurs expériences ou leur environnement familier qui les rend plus aptes à comprendre et à apprécier la vérité que vous pouvez leur enseigner. Ils ne se donnent pas beaucoup de crédibilité à eux-mêmes ou à d’autres comme eux lorsqu’ils sont esprits, parce qu’ils n’ont pas le sentiment d’avoir le même genre d’influence qu’avant. Mais, à mesure que vous reconnaissez leur présence et que vous leur parlez de l’Amour Divin, ils peuvent en fait trouver plus d’aide de cette façon. Alors, c’est la bonne chose à faire et cela l’aidera.

Arthur : A-t-il réfléchi à ce que je lui ai dit ?

Jésus : Oh, oui.

Arthur : Et est-ce qu’il enquête ?

Jésus : Il enquête.

Arthur : Merveilleux. C’est une bonne nouvelle. Merci, Maître. Merci beaucoup.

Carol : Je voudrais demander à mon arrière-grand-mère, Marie, Jésus, de voir comment elle va et comment nous pouvons l’aider

Jésus : Marie se porte très bien, Carol. Elle progresse. Elle est dans la troisième sphère, pleine d’amour. Est-ce que tu la sens avec toi ?

Carol : Oui.

Jésus : As-tu prié pour elle ?

Carol : Oui.

Jésus : Marie, ma mère, est avec elle aussi, comme elle est avec vous.

Michael : Jésus, j’aimerais savoir si tu peux nous donner des conseils, des conseils pratiques, sur la façon de rester dans l’amour chaque jour, tout au long de nos expériences avec d’autres mortels, que ce soit avec des mortels aimants ou non. Si vous pouviez nous donner des conseils sur la façon de savoir quand vous êtes profondément dans l’amour et comment rester dans cet amour, quelle que soit la personne ou l’expérience que vous avez, vous-même.

Jésus : Parfois, nous sommes dans une position où nous sommes confrontés à la dysharmonie, parce que quelqu’un vient qui est sûr que nous allons l’arnaquer. Ils sont sûrs que le monde ne joue pas en leur faveur. Parfois, nous réagissons à de telles influences de manière défensive et cela nous fait douter de nos motivations, nous fait sentir intuitivement peu sûr de nous autour de cette personne et se méfier d’elle. Une chose que vous pouvez faire est de prier pour voir l’amour dans la personne qui vous précède et de demander aux anges de vous aider à guider vos paroles et vos actions de telle sorte que cela puisse contribuer à dissiper les négativités de la personne. Il y aura des personnes avec lesquelles vous vous sentirez intuitivement en harmonie, avec lesquelles vous vous sentirez à l’aise, mais pour celles avec lesquelles vous ne vous sentez pas à l’aise, celles qui vous donnent le sentiment désagréable que « quelque chose ne va pas », prenez ce temps pour respirer et prier. Demandez ce que vous pouvez dire ou faire en amour qui peut vous aider à les aider. Une autre suggestion est que chaque jour où vous vous levez, faites en sorte que ce soit un jour où vous êtes heureux d’avoir quelque chose et où vous pouvez mettre votre amour de toutes les manières possibles. Faites-en un don, car vous êtes un don à Dieu et à vos frères et sœurs.

Carolyn : Re-bonjour, Jésus. J’ai une question à deux niveaux ; j’aimerais être une guérisseuse comme vous l’avez été ici sur terre. Je veux savoir si un tel futur m’est destiné ? J’aimerais créer un centre de guérison et nous avons besoin de votre aide sur la meilleure façon de le faire, si vous pouviez nous aider dans ce sens, je vous en serais reconnaissante.

Jésus : Quand j’exerçais mon ministère sur cette terre, mon Père céleste m’a donné le don de la guérison. C’était un don qu’il m’a fait parce que le but était d’amener mes frères et sœurs à prendre conscience que Dieu était un Dieu aimant et attentionné. Il y avait beaucoup d’oppression à l’époque où je vivais ici, sous la domination romaine. Beaucoup de gens s’irritaient contre cette oppression et se demandaient dans leur cœur s’il y avait un Dieu. Ne sentez-vous pas que cette même question se pose aujourd’hui dans le monde ? Certaines personnes regardent-elles autour d’elles et se demandent-elles « Y a-t-il un Dieu dans ce monde ? Montrez-leur qu’il existe, Carolyn. Vous voulez leur montrer l’amour que Dieu vous a montré. Aspirez à être un canal pour ce don et je vous promets que vous allez guérir parce que ce monde a besoin d’être guéri. Il veut être guéri. Si vous le faites, vous aurez votre centre de guérison.

Dave : Cher Maître, comme vous le savez bien, j’ai de la famille ici, mais ma bien plus grande famille est dans le monde des esprits et beaucoup, beaucoup d’amis. Une des questions que je pourrais me poser est que certaines de mes intercessions et certaines de mes prières pour tous les parents et amis là-haut. Je me demande s’il y a parmi eux des nouveaux venus dans les cieux célestes ? Y a-t-il quelqu’un parmi les amis ou les parents qui voudrait me dire ou me communiquer quelque chose ?

Jésus : Ta tante Jessie s’avance et elle te serre dans ses bras. Elle souhaite que tu saches qu’ils t’aiment et qu’ils te soutiennent et t’encouragent chaque jour. Vous n’êtes pas loin de l’amour et vous avez juste besoin de demander de l’aide et ils sont là. Bien qu’elle sache que c’est parfois difficile lorsque vous n’êtes pas entouré de personnes qui prient pour l’Amour Divin comme vous le faites, elles prient avec vous et elles viendront prier avec vous à tout moment. Ils veulent que vous sachiez que vous êtes si bon, que vous êtes un fils, un frère, un neveu merveilleux. Tu es une âme merveilleuse ! Ils t’aiment tellement et ils t’apprécient. Ils te sont reconnaissants d’avoir reçu autant d’amour et d’encouragements que tu leur as donnés.

Dave : Eh bien, je vous en suis très reconnaissant. Quelqu’un a-t-il fait le Big Boom ?

Jésus : Pas cette année.

Dave : Pas cette année, d’accord.

Bon sang : Mais bientôt.

Dave : Qui est le plus proche ?

Jésus : Tante Jessie. Tante Jessie.

Dave : Oh, mon Dieu ! Du côté de Mandel ?

Jesus : Abey.

Dave : Abey ? Vous avez dit Abey ?

Jesus : Uh-huh.

Dave : Oh merveilleux ! Et à quel point ces deux-là sont-ils proches ?

Jésus : Jessie est dans la cinquième. Abey est dans la troisième.

Dave : Oh merveilleux. Merci beaucoup, Maître.

Arthur : Y a-t-il quelque chose, Maître, que vous aimeriez dire à propos de vous ?

Dave : Oui, j’allais le dire et je ne savais pas non plus si nous devions refaire le tour à ce stade ou si nous devions simplement laisser le Maître s’en charger ? Je pense que c’est ce que nous devrions faire.

Doug : J’ai une question.

Dave : Oh, une autre question.

Bon sang : Je pense que nous pouvons faire le tour une autre fois.

Arthur : Oh, merveilleux !

Doug : Oh bien, un bonus spécial. Merci, Maître. C’est une question pour moi et aussi pour Jimmy, en rapport avec la question qu’il a posée. Et elle porte sur le sujet, si on peut l’appeler « chasseur de doutes », il y a un bon nom pour ça. Je me souviens que certaines de mes premières expériences d’apprentissage de l’Amour Divin m’ont fait perdre la tête, comme on dit, à cause de certains médiums qui étaient capables de me dire des choses sur mon passé que le médium n’avait aucun moyen de connaître et, ce faisant, m’ont fait accepter que ces informations venaient du monde des esprits, et non du mortel. Et je comprends qu’à un certain niveau, c’est une sorte de tour de passe-passe, mais je peux dire, d’après mon expérience personnelle, que c’est ce qui m’a poussé à vouloir en savoir plus sur ce sujet. Et une partie de la raison pour laquelle Jimmy a posé cette question était, je pense qu’il essayait de forcer la question de, ou d’encourager, ce Médium particulier à être disposé ou capable de canaliser des informations spécifiques qui permettraient de vérifier sans l’ombre d’un doute qu’elle reçoit des informations textuelles de votre part. Je me demande simplement ce que vous en pensez. Êtes-vous prêt à jouer à ces jeux alors qu’il y a une raison de le faire ? Et encourageriez-vous les médiums de notre église à se développer dans cette direction ?

Jésus : Je tiens à assurer Jimmy que ce n’est pas que ses questions ne sont pas pertinentes, c’est que le but particulier de ce Médium, par lequel je parle, n’est pas de canaliser ces informations.

Doug : Donc il y a peut-être d’autres médiums dans l’église qui seraient plus enclins à faire ce genre de choses ?

Jésus : Oui, et surtout parce qu’il y a une fonction spécifique à avoir un Médium qui évite d’apaiser les doutes car, si vous deviez vraiment considérer ce moment de votre vie, si Bill n’avait pas pu canaliser les informations qui « vous ont époustouflé », vous auriez quand même trouvé l’Amour Divin. Vous ne pouvez pas accorder trop de validité et d’importance à l’apaisement des doutes de votre esprit, car l’esprit est une énergie très changeante et inconstante. Mon but est de canaliser par ce Médium des vérités spirituelles qui aideront l’âme à progresser dans l’Amour Divin. Cela n’aidera peut-être pas ceux qui viennent ici avec un esprit douteux car il n’y a aucune information qui leur ferait sentir sans l’ombre d’un doute que je suis, en effet, Jésus parlant à travers ce Médium. Personne n’a jamais rencontré Jésus. Il ne ressemblait certainement pas à cela (rires). Mais, mon but est de manifester l’Amour que j’ai dans mon âme pour vous, pour mon Père Céleste, pour tous les enfants de Dieu. Donc, si vous venez et que vous posez des questions et que vous êtes satisfaits dans vos cœurs d’avoir entendu la vérité, alors c’est ce que j’ai voulu accomplir. Je veux que vous sachiez tous que vous êtes des Médium parce que vous priez pour que l’Amour Divin vienne dans votre âme. Vous êtes visités par l’Esprit Saint, il vous consomme, il vous influence, il se manifeste à travers vous. Et, lorsque vous posez des questions, vous recevez souvent la réponse instantanément, car lorsque vous frappez, la porte vous est ouverte. Mon but n’est pas de vous faire sentir que c’est la seule période de l’année où vous pouvez obtenir cette information. Vous êtes tous des médiums, vous êtes tous des canaux. Vous devez tous chercher de tout votre coeur à connaître la vérité, à manifester l’amour dans vos âmes et à faire naître, dans ce but d’amour, ce royaume sur terre. Et à cette fin, nous travaillerons avec vous, nous vous guiderons et nous vous aiderons. Et c’est notre but : vous aider à vous aider vous-mêmes, à aider les autres. Comprenez-vous cela ?

Doug : Oui, merci. Je vais maintenant poser une question de Jimmy qui est probablement tout à fait inappropriée (rires) au vu de ce que vous venez de dire. Mais nous sommes tous ici, nous avons tous un désir ardent de connaître la vérité et bien que cela ne soit pas essentiel à notre progression divine, on nous pose souvent des questions et nous sommes souvent curieux de connaître l’histoire ancienne de l’humanité, cette période de temps entre Amon et Aman et les premières traces enregistrées de l’humanité et, à un certain moment au cours de l’éternité, nous serions bien sûr intéressés de voir ces espaces remplis. Jimmy demande spécifiquement si la différence entre l’homo erectus et l’homosapien est que l’homosapien s’est fait implanter l’âme et pas l’homo erectus. Et, bien sûr, si vous souhaitez nous donner des informations, nous avons une certaine confusion quant à l’endroit où le continent de l’Atlantide se trouvait dans la ligne du temps de l’humanité. La chute de l’humanité s’est-elle produite rapidement, en l’espace d’une ou deux générations, ou a-t-elle duré des millions d’années ? Toutes ces choses sont encore un peu dans l’ombre.

Jésus : Les premiers parents ont vécu il y a des millions et des millions d’années. La planète supportait la vie à une telle époque que Dieu a jugé bon que les âmes soient implantées dans les êtres qui habitaient la planète à ce moment-là. C’était avant ce dont les scientifiques ont trouvé la preuve. Cela répond-il à votre question ?

Doug : Pour répondre à la question spécifique de Jimmy, je suppose que les scientifiques ont découvert que l’homo erectus vivait il y a 3 à 8 millions d’années.

Bon sang : C’était avant.

Doug : Oh, donc l’âme de … l’âme humaine a été implantée dans des corps avant cette époque ?

Jésus : Oui, bien, bien des années avant.

Doug : Mon Dieu, mon Dieu.

Jésus : Des millions d’années avant.

Doug : Plus de 8 millions ?

Mon Dieu : Oui.

Arthur : Wow.

Doug : Les sourcils de Michael sont levés ici. Serait-il possible de nous donner un nombre précis de millions d’années que Amon et Aman ont vécu, et ensuite je me tairai.

Jésus : Plus de 70 ans. (Doug ouvre la bouche, voulant parler. Carolyn interjette : « Tiens ta parole. »

Kathryn : Au tour de Bill.

Dave : (Continue de rire doucement) OK, Bill.

Bill : Maître, Dieu que je me sens vieux ! (rires) Il y a quelques semaines, j’essayais d’installer un logiciel que mon frère m’avait envoyé, et tout s’est écroulé. Et donc, à 49 dollars l’unité, j’ai dû appeler Microsoft et le faire rétablir partiellement, mais je n’ai pas réussi à faire fonctionner l’imprimante. Mais, comme il faut que le problème soit discuté et résolu pendant trois jours consécutifs et qu’il y a eu un jour de panne, et que je ne pouvais pas revenir en arrière, j’ai pensé que mes disques de démarrage étaient (j’aime cette expression pour les mauvais disques) corrompus. Quoi qu’il en soit, mon frère, Kevin, m’a envoyé son jeu de disques et j’ai continué à jouer avec et j’ai finalement récupéré les choses. Mais sur le disque dur, j’avais l’une des meilleures choses que j’aie jamais faites, à savoir un article intitulé « Militarisme, la maladie ». J’ai beaucoup aimé cet article, il faisait environ 16 pages et, malheureusement, je n’avais pas de copie de sauvegarde, alors j’ai dû le retaper.

Mais en le refaisant, j’ai eu de très bonnes idées sur les domaines dans lesquels je devrais l’étendre, ce que j’ai fait, et il est ressorti bien meilleur qu’il ne l’était à l’origine et j’ai nettoyé quelques erreurs qui s’y trouvaient. Mais depuis, je me suis demandé si un esprit n’avait pas profité de l’occasion pour m’influencer afin que je mette ce matériel supplémentaire. J’en étais vraiment convaincu et je me demandais simplement si c’était un fait ou non ? Je me suis souvent demandé, par rapport à cette situation, si j’avais reçu un petit conseil pour réparer l’ordinateur ? Vous savez, remettre ce jeu de disques, faire ceci, faire cela, peu importe, et enfin, le faire fonctionner ! Je suis donc curieux de savoir si nous recevons des conseils en ce qui concerne l’aide technique, car je n’avais aucune idée de ce que je faisais. En ce qui concerne l’article, j’aimerais aussi savoir si j’ai été aidé dans ces deux cas ?

Mon Dieu : Oui, tu l’as été, Bill.

Bill : Merci.

Jesus : En ce qui concerne les conseils, il y a plusieurs niveaux de conseils que nous recevons dans notre vie quotidienne. Et cela peut sembler mineur ou sans importance lorsque nous recevons de l’aide pour faire ces choses qui ne semblent pas présenter un intérêt particulier pour Dieu, mais parce que nous les faisons et que nous avons besoin d’aide et que nous nous en occupons avec notre attention, notre préoccupation et nos désirs, tout cela est digne de recevoir de l’aide. Tout comme je parlais plus tôt de la guidance à travers ce Médium particulier ayant pour but d’apporter uniquement des vérités spirituelles à ce forum, il y a de nombreux guides qui travaillent à travers les mortels pour apporter de tels faits et informations qui aident à soulager et à éclairer ces choses sur lesquelles notre esprit peut douter et avoir besoin d’être rassuré. Il existe un réseau extrêmement vaste qui entoure tout le monde ici, des esprits dont le but est vraiment juste de vous aider à fonctionner, et lorsque vos vies sont en harmonie et que vous manifestez votre amour, les lois peuvent fonctionner de telle manière qu’elles vous aideront à obtenir de meilleurs résultats, à connaître plus de succès, à éprouver un sentiment d’accomplissement, alors félicitez-vous.

Bill : Hé, merci beaucoup et merci à ces gars. Une dernière chose, le 21 janvier, je suis presque sûr que c’était cette année, notre Médium ici présent a reçu un message absolument étonnant de votre mère que je n’ai tout simplement pas reçu, ce qui, bien sûr, n’est pas inhabituel pour moi. Mais, quoi qu’il en soit, j’ai demandé à Amy si elle pouvait obtenir des éclaircissements.

Bon sang : Quelle question particulière as-tu posée, Bill ?

Bill : Obtenir des éclaircissements sur les messages pour que je puisse les comprendre.

Bon sang : Quel message ?

Bill : Cela concernait l’improbabilité d’aider les esprits chargés négativement, ou les esprits négatifs, parce qu’il y a des lois supérieures qui contrôlent la situation. Donc, dans de nombreux cas, malgré le fait que vos intentions sont bonnes et que vous pensez avoir un moyen de les aider, que cela ne va tout simplement pas marcher, vous perdez votre temps. Il y a des références dans le deuxième paragraphe sur l’effet que ces esprits ont sur vous, c’est en quelque sorte de transformer votre … Je pensais que c’était un saut quantique dans une autre orbite, elle a en fait utilisé ce langage.

Bon sang : Eh bien, elle peut s’en occuper pour vous maintenant. Dans la mesure où l’effet d’un manque d’amour, ou de l’absence d’amour, sur un ensemble particulier de circonstances et de choses, il y a certaines lois qui opèrent en contrôlant ou en gouvernant ces circonstances et ces choses, qui, à cause d’un manque d’amour, sont jetées dans une sorte de cause et d’effet qui doivent opérer en raison du fonctionnement des lois. Ce sont des effets qui sont en réponse directe aux volontés des hommes et des femmes qui exercent ces volontés en harmonie avec la Loi de l’Amour. Si vous avez un ami qui souffre d’une maladie mortelle ou d’une maladie qui va certainement mettre fin à sa vie ici sur la planète en raison de son fonctionnement dans le corps, vous pouvez souhaiter guérir cette personne et soulager sa douleur. Mais vous devez comprendre que les lois qui agissent dans la vie de cette personne doivent fonctionner, que vous ne serez efficace que jusqu’à un certain point. Le libre arbitre de cette personne est impliqué en invoquant le fonctionnement des lois sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle, et jusqu’à ce que cette personne se mette sous la coupe des lois supérieures dont vous savez qu’elles peuvent contrôler de telles maladies, cette personne doit passer par cette expiation, cette purge, cette récolte de ce qui a été semé. Prenez, par exemple, le fait que je n’ai pas dénoncé ma relation avec Dieu et mon ministère, même s’ils me l’ont demandé, Dieu n’a pas interféré avec la libre volonté de ceux qui étaient au pouvoir. Il n’a pas amené la puissante armée comme mon disciple Judas l’avait prévu, parce que Dieu respecte le libre arbitre, et que je n’avais donc aucun contrôle sur le fonctionnement des lois et du libre arbitre de l’homme pour déterminer mon destin. La seule chose que je pouvais faire était de prier pour que l’Amour Divin de Dieu me montre comment croire que j’avais fait de mon mieux, que j’avais fait tout ce que je pouvais faire, que je continue à être un exemple d’amour même en ces temps difficiles. (Je vous demande donc de faire de même. Si vous souffrez parce qu’un être cher est malade et mourant, priez pour savoir comment donner votre amour au mieux et ne pas douter de la puissance de cet amour dans votre vie, afin d’être là pour cette personne quand elle sera prête.)

Bill : Donc, si vous priez pour eux et essayez de les aider du mieux que vous pouvez et que cela ne fonctionne pas, vous ne devriez pas vous sentir coupable de cela parce qu’il y a une loi supérieure qui opère là et sur laquelle vous n’avez aucun contrôle. Est-ce le cas ?

Jésus : C’est vrai.

Bill : Hé, merci.

Holly : J’ai une question personnelle. Il y a un gars avec qui je sors en ce moment – il est plus jeune que moi et il veut m’épouser, en fait. Il a de bonnes qualités, mais il a aussi une condition qui n’est pas très bonne. Et je veux juste savoir ce que je dois faire ? Je veux dire, je ne rajeunis pas, dois-je m’accrocher à cette personne et espérer pour le mieux que cette condition disparaîtra à jamais ? Ou devrais-je, vous savez, juste m’enfuir. Que devrais-je faire ?

Bon sang : Parfois, l’amour nous donne la capacité de tenir bon avec quelqu’un, nous avons tous nos limites, Holly, mais l’amour pardonne énormément, il est très patient et peut même guérir si cet amour est réciproque et accepté. Je vous demande de regarder dans votre cœur pour voir si vous aimez ou non cette personne suffisamment pour vous en sortir, et si la réponse est « oui », faites-le.

Holly : Super, merci.

Susan : J’aimerais remercier mes frères et soeurs de m’avoir invitée ici cet après-midi. Merci. Et Jésus, j’aimerais juste vous demander si vous avez quelque chose à me dire ?

Jesus : Ma chère Susan, je te remercie d’être ici. Tu as montré une foi énorme dans l’amour de tes frères et sœurs pour toi, et je te suis très reconnaissant de leur avoir donné, ainsi qu’à nous, l’occasion de t’aimer par ta présence, en étant ici. Je vous remercie.

Susan : Bienvenue.

Kathryn : Maître, j’ai eu un peu … ce que j’appellerais des sentiments troublants au cours des deux dernières années. C’est surtout lié au fait de ne pas m’asseoir pour recevoir des messages de votre part à cause d’un commentaire que je reçois sur le fait qu’ils ne sont pas complets, qu’ils ne sont pas exacts, qu’ils ne proviennent pas de l’esprit dont je signe le nom, etc. Je n’ai pas besoin de cela dans ma vie parce que j’ai assez de pression sans ce genre d’échange, je suppose qu’on pourrait appeler ça comme ça. Donc, ce que j’aimerais savoir, c’est s’il est approprié pour moi de recevoir des messages même s’ils sont rejetés ? Ou si je les ai reçus de votre part et qu’ils n’étaient pas inexacts et incomplets. C’est ma question.

Jésus : Kathryn, tu es l’un des meilleurs médiums de cette église et ce serait un immense honneur pour nous de pouvoir reprendre. Et il y a des gens ici qui seraient heureux de savoir que tu peux faire cela pour eux.

Kathryn : Merci beaucoup.

Arthur : Maître, je sais que mon frère Sam est présent, je ne pense pas qu’il manquerait ça pour rien au monde. Au départ, j’allais poser un million et demi de questions sur mes proches, mais je pense que j’aimerais me limiter à mon frère, Sam, et à mon père, Adolph Finmann. J’aimerais savoir comment ces deux-là s’entendent et j’aimerais aussi savoir où en est mon père dans sa progression. Si mon père est présent, j’aimerais lui dire que j’ai le sentiment de lui avoir essentiellement pardonné. J’ai le sentiment d’avoir essentiellement laissé partir toute cette colère, ce ressentiment et cette peur que je ressentais à son égard et je veux lui dire que je lui suis reconnaissant pour tout le bien qu’il m’a fait et dont j’ai été aveuglé pendant de nombreuses années à cause de cette colère et de ce ressentiment. Et donc je me demandais si lui ou Sam auraient quelque chose à me dire ?

Jésus : Ton père a été avec toi et a reçu beaucoup d’informations de Sam, surtout par ton intercession, encore une fois parce qu’il est parfois plus facile pour les mortels d’atteindre un esprit, et il progresse.

Arthur : Où en est-il dans sa progression ?

Jésus : Il est dans le premier, il passe assez bien, il va bien. C’est un sacré exploit, vous savez, de pouvoir s’écarter suffisamment du plan terrestre pour se repérer spirituellement, pour ainsi dire, et il y est parvenu. Il est un peu timide en ce moment.

Arthur : Est-ce que Sam a quelque chose à me dire ?

Jésus : Il souhaite vous remercier d’être là pour jouer avec tous ses bons amis.

Arthur : (riant) Merci, Maître.

Carol : Maître, j’ai une question un peu difficile à formuler, mais j’aimerais avoir quelques précisions. Il semble que beaucoup d’églises et de personnes ont interprété votre vie et votre travail de manière si différente. Et, bien sûr, vous savez que les gens débattent sans cesse de ce que vous avez fait, comment vous l’avez fait et quand vous l’avez fait, etc. et qu’ils ont des duels verbaux très animés et passionnés. Et dans le travail que nous avons fait et que nous continuons à faire, nous ne voulons pas vraiment entrer dans cette énergie. Comment pouvons-nous aborder cette controverse sans nous y complaire ?

Dave : Maître, je suis très heureux d’avoir entendu que les membres de ma famille « là-haut » sont si disposés et, je sais, très capables de venir prier avec moi alors que je cherche l’Amour Divin. Mais il y a deux personnes que je n’ai pas mentionnées, ou si je l’ai fait, très, très brièvement, et j’aimerais savoir si elles aimeraient que je leur fasse des prières ? L’une est mon père légitime, Robert Lampron, et l’autre est mon beau-père, ou était mon beau-père là-bas, le comte Lorenz. Maintenant, avant que vous ne répondiez à la question, j’ai eu une expérience inhabituelle avec le comte Lorenz ; il y a eu une nuit où j’ai senti très fortement que le comte demandait mon pardon et mes prières. Je ne suis pas sûr que ce soit nécessairement authentique, mais je l’ai ressenti et j’ai donc effectivement prié pour lui. Ma perception était-elle exacte à ce moment-là ? Et l’un ou l’autre souhaite-t-il que je continue dans cette voie et que je prie pour lui ? Et est-ce que l’un ou l’autre a quelque chose à me dire ?

Jésus : Votre beau-père est en effet venu vous voir et a demandé votre pardon car, comme vous le savez, il a été cruel envers vous et il est très désolé. Ayant eu l’occasion de voir l’amour en vous, il se sent honteux de savoir qu’il aurait pu être aussi méchant qu’il l’a été envers vous. Il vous demande de continuer à prier pour lui car il a besoin de vos prières. Il est dans l’obscurité.

Dave : Il les a. Je lui ai pardonné dans mes propres prières.

Jésus : Oui.

Dave : En fait, j’ai toujours essayé de le gagner avec amour, toujours.

Arthur : Le tuer avec amour.

Jésus : Votre père va mieux et il veut vous dire merci. Il est très reconnaissant.

Dave : Et où est mon père à ce stade ?

Jésus : Votre père arrive dans le premier du plan terrestre. Mais il a vu votre exemple et il a senti vos prières et elles sont bonnes. Et le fait qu’il puisse dire « merci » est un grand pas pour lui.

Dave : Eh bien, il y a une chose qui m’a un peu surpris, tout le monde semblait faire des progrès fantastiques l’année dernière et j’espérais que peut-être une, deux ou trois de ces personnes, mes amis, mes parents, auraient fait ce dernier grand pas vers les cieux célestes. Je pense à des gens comme tante Lil, et je pense à mon ex-femme, Trudy, et je pense à de nombreux amis comme Joe Pagnozi, un ami de ma femme, Donna, et à Baum, Stanley, beaucoup de gens. Il y en a tellement là-haut que j’ai parfois l’impression que je pourrais tous les avoir là-haut, … juste aller.

Kathryn : Il n’y a pas d’urgence, ils nous ont dit qu’il n’y avait pas d’urgence.

Dave : Je sais qu’il n’y a pas d’urgence, mais en fait, quand il y en a dans une certaine sphère, ils disent qu’ils ne sont pas pressés. Bill Reilly, par exemple, a dit que vous savez et quand il était là-haut dans le cinquième, et que Eileen May est dans les cieux célestes et …

Jésus : Parfois, vous comprendrez que ces esprits sont détenus parce qu’ils aident en fait d’autres personnes à ce moment-là, et cela les aide à progresser d’une certaine manière. Mais ces sphères sont en fait assez immenses, donc…

Dave : Je sais que Sarah se retenait pour son mari sur terre. Je me suis demandé s’ils étaient des âmes sœurs ? Je n’ai pas posé cette question, je ne pense pas. Harry et Sarah Mandel. Je sais qu’elle était folle de lui.
Bon sang : Il y a beaucoup d’amour là-bas.

Dave : Eh bien, nous allons garder cela en suspens pour quelque part dans le … eh bien, OK. Maître, je suppose que nous sommes arrivés à ce moment où nous allons devoir vous dire au revoir, mais nous voulons certainement avoir de vos nouvelles. Vous finissez toujours pour nous et s’il y a quelque chose que vous aimeriez que nous fassions tous, ou que l’un d’entre nous fasse cette année en tant que projet ou autre, faites-le nous savoir.

Bon sang : Je vous encourage à essayer de travailler ensemble, à communiquer plus souvent ensemble, à chercher l’aide des autres. Si vous avez juste besoin de conseils, parler avec quelqu’un qui prie pour l’Amour Divin et qui a foi en cet amour pour guérir et nous montrer le chemin, est très important, c’est une ressource précieuse. C’est pourquoi je vous encourage à vous tenir la main, souvent. Nous vous aimons tellement et nous voulons que vous ressentiez cet amour chaque jour de cette année. Je vous remercie de m’avoir donné l’occasion de partager avec vous aujourd’hui et j’espère que vous repartirez tous plus forts et plus clairs sur la manière de mener à bien votre mission, qui est de mettre cet amour au monde. Vous êtes l’amour dans ce monde, s’il vous plaît, voyez vous ainsi. Je vous aime.

Tous : Oh, nous vous aimons aussi !

Dave : Et nous aimons tous les esprits. Que Dieu vous bénisse tous d’être venus aujourd’hui. Je vous remercie. Amen, amen. Et que Dieu bénisse notre merveilleux Médium (applaudissements tout autour). Merci. Vous ne nous avez jamais laissé tomber.

Fin de la séance de transe.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s