Nous laissons les esprits sombres écrire

28 Mars 1915
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, Hélène.
Tu as eu un sacré siège d’esprits malheureux et j’espère que tu as leur a fait tout le bien possible. Mais tu ne dois pas continuer ainsi plus longtemps car nous ne pensons pas que ce soit préférable.
Eh bien, nous étions ici tout le temps et nous les avons laissés écrire, parce qu’ils semblaient être anxieux et avaient tellement besoin d’aide. Nous comprenons que tu nous les as tous envoyés pour trouver le chemin, et nous sommes prêts à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider. Le dernier sera le plus difficile à convaincre et M. Riddle aura l’occasion de s’exprimer, mais je suppose qu’il appréciera, car il est a un un mental très argumentatif.
Eh bien, mon chéri, tu as assez écrit pour ce soir et tu dois arrêter. Je suis heureux que le Maître soit venu te voir à nouveau. Il est certainement intéressé par ton bien-être. Et tu ne dois rien craindre : les promesses il les tiendra et il est capable de les tenir. Fais-lui seulement confiance. Nous devons arrêter. Tu es fatigué.
Avec tout mon cœur, beaucoup d’étreintes et de baisers.
Je suis ta véritable et affectueuse,
Hélène.

Ce message ne figure pas dans les volumes publiés. Il a été transcrit et présenté à l’occasion du 100e anniversaire de 2014 par Paul King.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/unpublished-messages-of-james-padgett/helen-writes-how-happy-she-is-to-be-back-in-contact-unpublished/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s