Samuel P. Shannon, esprit égocentrique dans la deuxième sphère qui ne se soucie pas de la progression spirituelle ou de l’Amour Divin du Père

8 Janvier 1917
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Je suis Samuel P. Shannon.
Laissez-moi vous dire que vous et le Docteur avez besoin que quelqu’un s’occupe de vos qualités mentales, car vous êtes les hommes les plus crédules que j’ai entendus parler depuis longtemps. J’ai entendu ce que vous venez de dire en référence à vos expériences en rapport avec ces écrits et aux efforts faits par les esprits pour vous convaincre que vos communications provenaient des esprits supérieurs, même des esprits des Cieux Célestes, et je regrette que vous soyez si faible au point de croire toutes ces réalités fausses et flatteuses qui vous ont été exprimées. Comme je suis un esprit qui ne connaît et n’aime que la vérité, et que je ne désire voir personne être trompé, je me sens obligé de vous dire que vous n’avez reçu par écrit que des esprits trompeurs, qui prennent grand plaisir à vous faire croire que vous avez reçu des communications qui n’ont pas été égalées par les écrits que tout autre médium dans le monde entier a reçus.
Bien sûr, vous avez reçu de merveilleuses vérités et de belles paroles, mais elles ne sont que le fruit des efforts d’esprits qui pensent connaître toute la vérité du monde des esprits. Et je vous conseille d’oublier ces réalités et de n’écouter que les esprits qui sont honnêtes et qui savent ce qu’ils écrivent. Je suis l’un de ceux qui sont capables de vous dire les vérités qui existent dans notre monde des esprits et qui sont seulement nécessaires à la connaissance des mortels. Vous avez reçus de nombreux écrits sur l’Amour Divin et ses effets sur les âmes des hommes, faisant d’eux, pour ainsi dire, des Dieux. Et je tiens à dire que le seul Amour Divin est l’amour pur qui existe dans le cœur des esprits qui ont été purifiés du péché, et dont l’intelligence a été développée au plus haut degré. Alors mes amis, abandonnez cette croyance en l’Amour Divin, et mettez tous vos efforts à cultiver vos facultés mentales.
Et il y a un autre type d’amour dont on vous a parlé, et dont la croyance vous a apporté une grande satisfaction, et a créé en vous l’attente d’un bonheur merveilleux et extatique lorsque vous entrerez dans le monde des esprits, et c’est l’amour entre âmes. Il est insensé de croire à un tel amour. Nos âmes sœurs sont nos acquisitions de connaissances, et non des esprits féminins. Les femmes ici sont très semblables à ce qu’elles sont sur terre, et elles aiment un homme pendant un certain temps, puis se fatiguent et en cherchent un autre. Je remercie Dieu qu’elles n’aient jamais pu me tromper ! Je vois tellement la trahison de ces esprits féminins que je les fuis, et en conséquence, ils m’appellent le « détesteur de femmes », et c’est ce que je suis, et je ne le regrette pas.
Mes compagnons ne sont que des esprits comme moi, ayant une amitié les uns pour les autres, mais aucune réalité telle que ce qu’ils appellent l’amour, surtout l’amour entre âmes-sœurs. Un jour, mais pas avant de nombreuses années, vous viendrez dans le monde des esprits, et je vous prie de me laisser vous avertir avant de venir, de ne pas croire ce qui vous été dit sur cet amour entre âmes, et ,si vous écoutez et suivez mon conseil, vous serez sauvé d’un grand malheur. Je vous écris ainsi en tant qu’ami et bienfaiteur, et vous devez croire que je suis tout à fait impartial et honnête dans ce que je vous dis. Je vis dans la deuxième sphère, où il y a beaucoup d’esprits intellectuels qui trouvent beaucoup de bonheur et de satisfaction dans le développement de leur mental, et ne sont pas troublés par les femmes, ou le fantôme de ce qu’on appelle l’Amour Divin.
Il m’arrive de rencontrer des esprits qui prétendent avoir l’Amour Divin, et d’autres qui prétendent avoir des âmes sœurs, mais je ne leur prête aucune attention, et je les considère comme des fanatiques et des esprits trompés. Eh bien, ils sont différents de nous en apparence. Ils semblent être beaucoup plus brillants et, comme ils le prétendent, plus heureux. Mais cela est dû uniquement au fait qu’ils sont frivoles, c’est-à-dire qu’ils ne se soucient jamais de l’enquête sur les réalités importantes de ce monde des esprits, et qu’ils voltigent de sphère en sphère comme s’ils n’avaient rien d’autre à faire que de trouver de l’amusement et du plaisir dans leurs manèges, comme j’ai entendu certains d’entre vous, mortels, l’exprimer.
Oui, ils ne semblent être confinés à aucune sphère, et c’est quelque chose que je ne comprends pas bien, car nous qui sommes tellement plus substantiels et qui travaillons si dur pour apprendre les vérités, nous ne pouvons pas passer dans la sphère supérieure. Je ne comprends pas cela, et mes associés non plus. Mais il se peut que ces esprits dont je parle aient si peu d’importance que les gardiens des sphères supérieures n’y prêtent pas attention. Du moins, ils ne sont jamais arrêtés dans leur déplacement de notre sphère vers les sphères supérieures.
Eh bien, je vais examiner ce que vous suggérez et, comme vous le dites, cela ne peut pas faire de mal, et comme je peux consacrer suffisamment de temps à l’enquête sur l’un de ces esprits, je pense que je vais le faire, simplement pour savoir quelle est leur idée de la raison pour laquelle ils ont une telle liberté de mouvement et pas nous. Je vois l’Indien qui vous sert de guide et il est, dans une certaine mesure, un autre de ces esprits stupides. Il dit que je suis un esprit merveilleux dans mon propre mental et que si je continue à développer mon opinion sur mon importance et ma grandeur, je serai bientôt assis à la droite de Dieu. Il semble sérieux, mais je ne sais pas s’il faut penser qu’il est en réalité impressionné par mon apparence et ma grandeur intellectuelle, ou s’il s’exprime avec ironie. Mais je suppose qu’il est sérieux car, en tant qu’Indien, il ne peut pas avoir un grand développement intellectuel et doit être impressionné par mes qualités supérieures.
Eh bien, mon ami, je suis heureux d’avoir pu vous écrire ce soir et d’avoir pu exprimer mes pensées amicales, car je suis un amoureux de l’humanité et je souhaite faire tout le bien que je peux à mon prochain. Je dois m’arrêter maintenant, car un esprit qui se dit votre âme-sœur, vient à moi et me dit que j’ai été assez complaisant, et, bien entendu, désireux de m’éloigner d’elle, comme de toutes les autres femmes, je dois partir ; mais vous devez penser à ce que j’ai écrit.
Votre ami,
Samuel P. Shannon,
un ancien scientiste anglais.144


144 Dans son contexte, cette communication est risible, mais elle illustre un problème sérieux pour la médiumnité en général – le fait qu’il existe des esprits très opiniâtres dont la connaissance est limitée et qui, sans un critère permettant de les mesurer, pourraient être prises au sérieux. Un très bon guide de la pertinence d’un esprit est en fait son humilité couplée à l’amour qu’ils affichent et leur manque de volonté de contrôler ceux qu’ils guident. Dans mon cas Je devient immédiatement méfiant lorsqu’un esprit croit en la réincarnation, mais bien-entendu cela fonctionne pour moi car je suis certain de l’inexactitude de cette croyance. (G.J.C.)

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/samuel-p-shannon-self-opinionated-spirit-vol-4-pg361/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s