Emerson, un habitant de la sixième sphère, parle de sa pureté

6 Mars 1919
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Je suis Emerson.
Permettez-moi d’écrire ce soir sur un sujet qui est important pour l’humanité et que si peu de mortels connaissent ou conçoivent dans leurs enseignements et leur philosophie. Je suis un de ceux qui habitent la sixième sphère, où la pureté primitive du premier homme est retrouvée et où le péché ou l’aliénation de Dieu n’a pas d’existence. Vous ne le savez peut-être pas, mais c’est un fait, la pureté de cette sphère est telle que les âmes des hommes ne trouvent que ce qui rend l’homme semblable à Dieu, et le rend heureux et satisfait de son existence et des attributs et de la nature divine avec lesquels il a été créé et que Dieu, dans l’infinité de ses pouvoirs, a décrété que l’homme devait posséder et dont il devait jouir au maximum de ses capacités.
Je suis celui dont vous avez lu le livre140 ce soir et qui a été attiré par le fait que vous vous intéressiez à ce livre et que vous recherchiez les vérités de l’âme qui y sont exposées. L’âme est une personne qui, bien qu’individualisée, fait partie de la grande âme, et qui, dans ses aspirations et ses pensées sur les réalités qui sont pures et en harmonie avec l’âme, est totalement satisfaite et unie avec le Père de la lumière et de l’amour.
Cette sphère est celle où seule l’âme parfaite peut vivre et s’épanouir et sentir ses qualités divines de perfection, et aucune âme qui ne s’est pas débarrassée du péché ne peut y entrer. Je sais seulement que nous qui habitons cette sphère avons ce sentiment de pureté et de perfection qui a été accordé à nos premiers parents et qui, par eux, a été perdu au moment de leur désobéissance. Cette âme est très semblable à la grande âme du Père et n’a pas besoin des qualités que vous avez connues sur terre comme celle qui vous fait réaliser que le Père a pour l’homme une existence plus élevée et plus grande que l’homme parfait.
Eh bien, j’ai perdu mon rapport et je dois arrêter. Bonne nuit,
Emerson.


140 Ralph Waldo Emerson (25 Mai 1803 – 27 Avril 1882) était un essayiste, conférencier et poète américain, qui a dirigé le mouvement transcendantaliste du milieu du XIXe siècle. Il était considéré comme un champion de l’individualisme et un critique clairvoyant des pressions compensatoires de la société, et il a diffusé ses pensées à travers des dizaines d’essais publiés et plus de 1500 conférences publiques à travers les États-Unis.
Emerson s’est progressivement éloigné des croyances religieuses et sociales de ses contemporains, formulant et exprimant la philosophie du transcendantalisme dans son essai de 1836, « Nature ». À la suite de ce travail novateur, il prononça, en 1837, un discours intitulé « The American Scholar », qu’Oliver Wendell Holmes, Sr. considérait comme la « Déclaration intellectuelle d’indépendance » de l’Amérique. Il a aussi écrit, en 1841, un essai intitulé « The Oversoul ». (Source : Wikipedia)

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/emerson-an-inhabitant-of-the-sixth-sphere-speaks-of-its-purity-vol-4-pg348/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s