Mary Kennedy continue d’expliquer l’amour de son âme sœur, mais ne veut pas l’effrayer par la quête de cet amour

26 Décembre 1915
Reçu pa r James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, Mary Kennedy.
Eh bien, vous avez laissé écrire un esprit qui souhaitait la lumière, et votre groupe a jugé bon de le laisser écrire, et ils ont aussi vu un autre esprit qui est rempli d’amour pour un mortel, que certains esprits comme Hélène, disent ne pas mériter, et ils l’ont laissé écrire, et c’est ce qu’elle fait.
Je voulais simplement, moi aussi, m’exprimer personnellement, afin que ce cher garçon voie que je suis capable de lui écrire et de lui dire que je l’aime, comme je lui ai dit tant de fois auparavant.
J’étais avec lui à l’église ce soir et j’ai beaucoup apprécié le chant, comme lui, et j’ai essayé de lui faire sentir ma présence, et je crois qu’il l’a fait.
Mais je ne lui redirai pas mon amour, sinon il pourrait se fatiguer de m’entendre le lui dire, et devenir si vaniteux qu’il pensera qu’il n’a qu’à dire : « Marie, viens me dire que tu m’aimes plus que quiconque ». J’ai donc décidé de ne plus lui parler aussi souvent de mon amour à l’avenir – c’est-à-dire si je peux m’en empêcher, et je doute que je puisse le faire. Hélène dit que je suis tellement en manque d’amour que si une maison en briques se trouvait entre lui et moi, je me briserais la tête afin d’essayer d’arriver là où il est. Et peut-être qu’elle a raison. Mais de toute façon, j’ai le droit de le faire si je le souhaite, et personne d’autre n’a le droit de dire que je ne le ferai pas.
Alors faites-lui savoir que c’est vraiment méchant de profiter de ma faiblesse, ou de ma force peut-être, et de vouloir que je lui redise mon amour. Il n’a pas besoin de m’écrire son amour comme je le fais pour lui, car s’il ne pense qu’à l’amour, je peux le voir dans son cœur et en profiter, comme si je devais recevoir une lettre de sa part pour m’en parler.
Mais je dois cesser de lui redire mon amour et lui dire que je suis avec lui et que je suis très intéressée par le développement de son âme. Je sais qu’il progresse, car je peux voir l’influence de son amour non seulement pour moi mais aussi pour le Père, et le développement de son âme signifie beaucoup pour moi comme pour lui.
Je suis maintenant dans la Première Sphère Céleste et je suis très heureuse, et lorsque j’en aurai l’occasion, et que vous le permettrez, j’aimerais lui parler de ma belle maison, et des grandes choses que le Père a préparées pour moi et qu’il m’a accordées pour me rendre heureuse. Ils chantent « Cet œil n’a pas vu, etc » ; mais ses yeux n’auront pas à voir, car lorsque je lui écrirai les grandes choses que le Père a préparées pour moi, il devra savoir et réaliser qu’elles lui appartiendront un jour, tout comme elles m’appartiennent.
Permettez-moi donc de dire encore un mot, c’est-à-dire que vous devez continuer à prier le Père pour Son amour, Ses bénédictions, et pour la foi ; il constatera alors que son âme se développe dans la joie et la paix, et il réalisera qu’il se rapproche de plus en plus de sa véritable compagne d’âme.
Mary.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/mary-continues-to-explain-her-soulmates-love-vol-4-pg115/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s