Mary écrit que seul l’Amour du Père, pour son âme sœur, Leslie, est important ce soir

5 Avril 191523
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, Mary Kennedy.
Vous avez eu des esprits ce soir qui sont sans doute reconnaissants d’avoir pu vous écrire, mais ils ne savent pas, que vous les connaissiez ou non sur terre, et aussi étrange que cela puisse paraître, ce que c’est que de vous aimer et de profiter de votre compagnie comme d’autres, dont je fais partie. Et pourtant je suis plus proche de vous et de ce cher garçon qui attend un mot de moi, que ne sont ou peuvent être ces autres esprits.
Hélène pensait qu’il était sage de laisser ces esprits écrire ce soir, car ils étaient si anxieux et voulaient tellement vous faire savoir qu’ils ne vous avaient pas oublié. Je ne parle pas de cet esprit frauduleux qui est venu et a pensé qu’il vous disait quelque chose qui vous surprendrait beaucoup. Cependant, laissez-moi vous dire qu’il a été pris comme la loi attrape parfois les fraudeurs de la terre. Cependant, il n’a pas été pris par la loi mais par amour, car si vous aviez entendu comment Hélène lui a parlé du grand Amour du Père, combien il en avait besoin et l’attendait, et combien cela le rendrait heureux, vous ne regretteriez pas qu’il soit venu et ait écrit.
Eh bien, il est l’un des très nombreux qui ne savent rien de cet Amour, et qui en ont tant besoin. Il réfléchit en ce moment et j’espère qu’il pourra en bénéficier.
Eh bien, je dirai quelques mots à Leslie, car je me sens assez sérieuse ce soir, et je veux lui dire qu’il ne doit pas laisser faiblir sa foi, douter sur la vérité de ce Grand Amour, ou sur le fait que je suis son âme-soeur véritable, et que je l’aime de tout l’amour d’une âme qui a beaucoup de l’Amour du Père.
Nous sommes ici en grand nombre ce soir, essayant de vous impressionner par notre amour et priant le Père de vous l’accorder, je veux dire Son Amour, en grande abondance.
Parfois, comme vous le savez, je suis tout à fait joyeuse, et comme certains esprits sédentaires peuvent le dire, frivole, mais ce soir, je ne ressens pas cela, car l’amour est avec moi dans une telle mesure, que je sens que je dois me rapprocher de mon chéri dans tout son sérieux. Il m’est si cher, et je suis si anxieuse qu’il se mette dans un état d’exaltation de l’âme que je ne sens pas que même mon amour de l’âme-soeur devrait intervenir. Que l’Amour du Père, seul, soit à lui ce soir.
Je suis avec lui, comme il le sait, et je suis heureuse lorsque je peux venir à lui. Dites-lui donc de prier davantage et de croire, et il trouvera un bonheur merveilleux qui viendra à lui.
Je n’écrirai pas plus maintenant, car Hélène dit que vous êtes fatigué.
Alors, avec mon amour pour lui, et mes meilleurs vœux pour vous, Je suis,
Mary.
__________________
23 Cette date est imprimée dans la première édition de ce 4ème volume, mais il n’y a pas d’entrée dans l’index (journal quotidien de James Padgett) pour cette date.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/mary-writes-that-only-the-fathers-love-is-important-vol-4-pg53/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s