Hélène informe M. Padgett sur les conditions de vie d’un médium qu’il a visité, sur les conseils d’un ami, pour connaître le genre de travail qu’ils faisaient au nom du Royaume

21 Janvier 1916
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, Hélène.
Eh bien, mon cœur, nous avons été quelque peu déçus ce soir de ne pas avoir l’occasion d’écrire comme nous l’avions convenu, et tu l’as été aussi, je le sais. J’étais avec toi chez Mme Miller, et j’ai vu et entendu ce qui s’est passé, et bien qu’il n’y ait rien de très édifiant dans les délibérations, c’était tout de même agréable en raison du nombre élevé des esprits présents et de leur bonheur évident de pouvoir communiquer.
L’esprit qui écrivait à travers toi était un esprit que je ne connaissais pas, qui était des plans inférieurs, et qui n’avait pas beaucoup de développement.
Les guides de Mme Miller ont parlé à travers elle, et Minnie est une petite indienne très mignonne et spirituelle et est très fidèle à son médium.
L’autre Mme Miller était très intéressée et le conseil qu’elle a reçu de Rolling Cloud est bon, et si elle se procure le médicament et le donne à sa mère, elle trouvera un certain soulagement. Ces Indiens en savent beaucoup sur la guérison et aident très souvent les mortels dans leur maladie. Oui, elle était très impatiente d’entendre parler de ses perspectives de devenir une femme libre et, bien que je puisse difficilement lui en vouloir, les esprits ne sont pas autorisés ou enclins à donner beaucoup de réconfort aux mortels qui ont dans leur âme les désirs qu’elle avait.
Je connais l’état de M. Miller, il est très précaire, car il peut mourir à tout moment. Son cœur n’est pas en bon état et ses reins sont très malades, et pire encore, il est obsédé par un mauvais esprit ivre qui ne le laissera pas sortir de leur emprise s’ils peuvent l’en empêcher ; et, à cause des circonstances et de son environnement, il me semble qu’ils seront en mesure de garder son contrôle sur lui. Nous avons un certain pouvoir, mais pas aussi grand que tu le penses. S’il ne fait pas lui-même le nécessaire pour accepter notre aide, nous ne pouvons rien faire pour lui, car c’est sa condition qui donne à ces esprits le pouvoir de le contrôler, et s’il ne fait aucun effort pour rompre le rapport entre lui et eux, nous ne pouvons pas faire grand chose pour l’aider réellement. Telle est cette loi d’attraction sur laquelle je t’ai écrit.
Eh bien, c’est une femme de bon cœur, mais pas une femme qui te serait bénéfique d’un point de vue spirituel, car elle est très mondaine dans ses désirs et ses pensées et ne prête presque jamais d’attention à l’avenir. Je le sais, non seulement par ce qu’elle a dit, mais aussi par l’état de développement de son âme qui montre qu’elle ne permet pas souvent à son âme d’avoir une communion avec les choses supérieures de l’univers de Dieu ; et je te dis que la condition de l’âme est un indice sûr des pensées et aspirations de la personne.
Oui, bien sûr, elle a une âme sœur, mais je ne sais pas qui il est, et il n’est pas important pour le moment de le découvrir, car elle ne pense pas aux âmes sœurs, mais aux choses matérielles de la vie, et son principal désir est d’obtenir de l’argent. Je ne dois pas écrire plus et tu dois aller te coucher. Les autres membres du groupe viendront t’écrire plus tard.
Alors, avec tout mon amour, je te souhaite une bonne nuit.
Ta vraie et bien-aimée,
Hélène.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/on-healing-mr-miller-vol-3-pg387/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s