Job commente le livre que M. Padgett était en train de lire, lequel n’incorpore que l’amour naturel et non l’Amour Divin.

19 Février 1919
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Je suis, Job.
Permettez-moi de dire quelques mots ce soir sur un sujet qui est important pour l’humanité et pour l’avenir de l’homme.
Je vois que vous avez lu un livre qui prétend transmettre les communications d’un esprit qui se dit doté d’une mission divine pour enseigner aux hommes les vérités de l’âme, du chemin de l’immortalité et de la vie. Eh bien, vous pouvez accepter ce qui est dit avec un certain degré de vérité quant à la condition des esprits qui progressent dans le développement de leur amour naturel, et quant aux faits qui attendent une âme après qu’elle ait quitté la vie mortelle. Beaucoup des affirmations contenues dans les écrits sont vraies et devraient être acceptées et mises en pratique par les mortels qui désirent une connaissance du vrai chemin vers un royaume de l’âme purifiée et vers une réconciliation avec Dieu sur le chemin du renoncement.
Dieu est bon, et non l’être haineux et impitoyable que vos croyances orthodoxes enseignent et qui est toujours le même, maintenant comme aux jours d’autrefois où la conception que les hommes avaient de Lui était déterminée par leurs propres idées de ce que Dieu devrait être, et de ce que les hommes devraient croire de Lui. Mais il y a beaucoup de choses enseignées dans les écrits du livre qui ne sont pas vraies, bien qu’en accord avec la connaissance possédée par les auteurs et adaptée à la condition du médium par le biais duquel les messages ont été délivrés. Les auteurs étaient des esprits très développés, intellectuellement et moralement, et ils avaient une connaissance des vérités qui étaient de puissantes expositions de la vérité telle qu’ils la connaissaient. Cependant, au-delà du fait que les hommes doivent, pour devenir purs et saints, faire ces choses que la loi d’harmonie dans leur amour naturel exige, ils ne pouvaient enseigner.
Or, bien que tout cela soit vrai, ils ne connaissaient pas les vérités supérieures qui rendent un homme, ou l’âme d’un homme, divin et uni au Père et ne pouvaient l’enseigner parce qu’ils n’en avaient aucune connaissance, et, seulement dans la mesure où ils savaient, leurs enseignements doivent être acceptés comme vérité. Ils étaient bien en avance dans leur interprétation des révélations contenues dans la Bible, à la fois sur Dieu et sur Jésus, et de la destinée finale de l’homme et leurs révélations devraient être acceptées en lieu et place des enseignements de la Bible. Ils connaissaient non seulement les lois de Dieu comme traitant de l’homme dans sa relation au bien et au mal, mais aussi les lois sur la libération de l’homme des conséquences de ses actes et de ses actions terrestres, et sur sa libération des conséquences de ses mauvaises actions.
J’aimerais écrire maintenant, mais le rapport est rompu. Bonne nuit.
Job.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/job-comments-on-the-book-that-mr-padgett-was-reading-vol-3-pg312/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s