Hélène commente le sermon de Billy Sunday, sur le fait que ses enseignements sont orientés vers le progrès de l’âme et de l’homme parfait.148

Le 9 Janvier 1918
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, Hélène.
Eh bien, mon cher, j’étais avec toi, ce soir, et j’ai vu que le sermon de Billy Sunday ne t’a pas beaucoup profité, et, bien sûr, ne pouvait pas le faire, parce que le prédicateur n’a rien dit qui puisse nourrir l’âme affamée. Il a dit de très bonnes choses pour montrer aux hommes, et aux femmes, ce qu’ils doivent faire pour rendre la vie sur terre plus heureuse et, si les auditeurs écoutent et suivent les conseils, ce sera fructueux. Cependant, rien n’a été dit pour aider le progrès de l’âme.
J’ai vu que tu n’avais pas beaucoup de sympathie pour les méthodes et les paroles du prédicateur et que tu pensais qu’il y avait trop d’hilarité, et pas assez de respect, dans le cadre d’une rencontre destinée à ouvrir l’âme et à aider au développement de ces qualités qui conduiront à l’amour du Père et aux Cieux Célestes. Néanmoins, certaines choses qu’il a dites feront du bien à certaines personnes.
Tu ne dois pas oublier que les enseignements du Maître étaient doubles. Pour ceux qui n’étaient pas en mesure d’entendre et de comprendre ses vérités spirituelles supérieures, il prêchait ces choses qui, si elles étaient suivies, rendraient les hommes et femmes meilleurs et les feraient progresser dans le développement de leur amour naturel. Dans ce dernier effort, le prédicateur fera du bien et son travail ne doit pas être sous-estimé, car tous les hommes ne sont pas égaux dans leurs conditions, intellectuelles ou spirituelles. Et d’ailleurs, ici et là, dans ses prédications, certaines vérités qu’il prononce peuvent, par son influence sur le cœur de ses auditeurs, amener ces derniers à penser plus profondément à des choses spirituelles, de nature supérieure, et ainsi leur âme peut être ouverte à l’influence des esprits qui ont l’Amour Divin dans leur âme, et d’où peuvent découler les aspirations de ces auditeurs pour cet Amour du Père.
Tout ce qui est dit et qui tend à faire progresser un esprit vers l’une ou l’autre des conditions de l’amour doit être encouragé, car le Père travaille à Sa manière, et souvent l’Amour entre dans l’âme de l’homme, l’homme n’étant pas intellectuellement conscient de ce que l’Amour est. Quiconque n’est pas contre nous dans ce travail est, dans un certain sens, avec nous, car le salut des hommes est l’objet de tous nos efforts ; et si nous ou les mortels ne pouvons éveiller les âmes mortes à une vie dans une condition supérieure, alors nous devons travailler pour les amener dans cet état qui les amènera à un état d’amour naturel purifié. Ils sont tous les enfants de Dieu, et s’ils ne deviennent pas Ses enfants bien-aimés dans le sens divin, alors Il veut qu’ils deviennent les esprits purs que les premiers parents étaient avant la chute. Alors ne critique pas ou ne regarde pas de haut le travail de ce prédicateur parce qu’il ne montre pas aux hommes le vrai chemin vers les Cieux Célestes, ou parce qu’il dit et fait des choses qui peuvent ne pas paraître respectueuses. Dieu regarde le cœur et les intentions et les formes d’expression utilisées par le prédicateur ne sont pas importantes, sauf qu’elles peuvent avoir pour effet de détourner une âme des vérités que le prédicateur peut communiquer. Tous les hommes ne sont pas identiques et les prédications de l’homme, alors qu’elles peuvent, comme certains le disent, dégoûter certains auditeurs, d’autres seront affectés par elles et la bonne volonté sera accomplie.
J’écris ceci parce que je vois que tu es enclin à critiquer le prédicateur et à conclure que ses enseignements ne sont pas propices au progrès spirituel. Eh bien, comme il te l’a été dit, la grande majorité des hommes et des esprits ne deviendront jamais des habitants des Cieux Célestes, mais ce n’est pas une raison pour ne pas leur enseigner la manière qui aura tendance à les purifier de leurs péchés en ce qui concerne l’amour naturel. Ceux qui ne deviendront pas anges doivent devenir des hommes purifiés, et tout ce qui les aidera à devenir ces derniers est approuvé par le Père et Il le favorise.
Eh bien, chéri, je n’écrirai pas plus maintenant car je vois que tu as froid et que tu dois aller au lit. Mais rappelle-toi que, bien que tous les hommes ne deviendront pas des habitants des sphères de l’âme dans le Royaume Céleste, cependant ils sont frères, et les frères favorisés doivent essayer d’aider, de toutes les manières possibles, les frères moins favorisés à obtenir ce que le Père a conçu pour eux, même s’ils refusent ou négligent de chercher et d’obtenir le grand but d’Amour Divin et d’Immortalité. Alors aime-moi et prie le Père pour Son Amour, et avec toute la sincérité de ton âme, remercie-Le d’avoir trouvé le chemin vers Son Grand Amour et les demeures du Ciel Divin.
Et ce que je t’ai dit, je le dis au Dr Stone, car je vois que ses pensées sont un peu semblables aux tiennes. Vous pensez tous deux que, si un prédicateur ne peut et ne montre pas le chemin du Royaume Céleste, son travail ne mérite guère de considération et est en-deça des tâches qui sont celles qu’un sauveteur d’âmes devrait accomplir. Il en est ainsi, tous ne peuvent enseigner les vérités supérieures, car ils ne les connaissent pas ou ne les comprennent pas ; mais ce fait ne doit pas vous faire penser, ni à quiconque connaît les vérités, que ce travail, lorsqu’il est sincère et bénéfique dans son enseignement moral, ne doit pas être enseigné. J’ai pensé qu’il valait mieux écrire ceci ce soir, afin que tu ne te fasses pas une fausse idée de ce que les hommes, qui ne peuvent enseigner les grandes vérités, devraient ou ne devraient pas enseigner. Tous les hommes ne sont pas dans cette condition d’âme et d’amour et il devrait leur être enseigné le chemin qui les mènera à ces demeures dans les cieux qui leur appartiendront par leur libre arbitre.
Je t’aime mon cher mari, et je suis plus proche de toi dans tes pensées, et je ne veux pas que tu es des mauvaises pensées, qu’elles quelles soient, même si tu penses bien dans un grand nombre de choses et les plus importantes. Prie et laisse ta foi grandir et crois que nous sommes tous avec toi en train d’essayer de te diriger dans le droit chemin. Celui qui sait est plus anxieux, que n’importe lequel d’entre nous, que ta connaissance des vérités se développe, et tes expériences, découlant de cette connaissance, t’apportent, avec une force plus convaincante, les vérités, que Dieu est Amour, et ton Dieu. Bonne nuit.
Ta vraie et bien-aimée,
Hélène.149
________________
148 Cette rubrique, telle qu’elle a été publiée à l’origine, est beaucoup plus longue : La femme de M. Padgett, Hélène fait des commentaires sur le sermon de Billy Sunday, sur le fait que ses enseignements sont dirigés vers le progrès de l’âme et de l’homme parfait. Cependant, cette orientation dans les enseignements religieux ne doivent pas être découragés, car ils conduisent à la pureté, même si ce n’est pas à la divinité de l’âme. BillySunday est un prédicateur évangéliste. (G.J.C.)
149 Ce message est publié dans le Volume III (deuxième partie) et le dans Volume IV (deuxième partie).

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/helen-makes-comments-on-billy-sundays-sermon-vol-3-pg303/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s