Hélène écrit que, bien que le Maître fût impatient d’écrire ce soir, il ne fut pas contrarié par lui

Le 5 Février 1916
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, ta vraie et bien-aimée Hélène.
Eh bien chéri, je vois que tu n’as pas envie d’écrire beaucoup ce soir, je ne dirai donc que quelques mots.
Le Maître était impatient de terminer son message, mais il a vu ton état et il ne fut pas contrarié que tu n’aies pas écrit. Mais sois en forme d’ici demain soir.
Eh bien, j’ai été avec toi aujourd’hui à ton bureau, ainsi qu’à l’église, et je t’ai aimé de tout mon cœur et de toute mon âme, et j’ai essayé de te faire sentir ma présence et mon amour.
Je pense que si tu vas te coucher tôt, tu te sentiras mieux le matin.
Eh bien, je le ferai, et demain soir, il viendra te dire ce qui est le mieux pour toi. Bien qu’il ne t’ait pas écrit depuis longtemps, il est souvent avec toi veillant sur toi. Je lui transmettrai ton désir et je sais qu’il fera ce qu’il y a de mieux.
Alors chéri, garde ton courage et ta foi et prie, et tu seras plus heureux et tu réaliseras tes désirs.
Bonne nuit, mon cher mari.
Ta vraie et bien-aimée,
Hélène.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/helen-writes-that-the-master-was-anxious-to-write-tonight-vol-3-pg202/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s