Jésus : Le flux et reflux de l’amour divin.

1er Octobre 1989
Reçu par D.L.

Très cher Maître, Jésus, comme je suis sûr que vous le savez, compte tenu de votre récente visite et des impressions reçues, K____ et J____ cherchent des éclaircissements concernant les « reflux » et les « flux » de l’Amour Divin du Père, et si ce processus rythmique a lieu périodiquement ou non, indépendamment de la condition spirituelle de l’homme. C’est-à-dire, y a-t-il des périodes de temps où le Père laisse couler Son Amour à travers l’univers, et d’autres périodes de temps où Il retire cet Amour à Lui-même, peut-être pour le « recharger » ? J____ se réfère à votre sermon sur Osée dans lequel vous affirmez qu’Osée était conscient que l’Amour Divin débordait en Dieu plus de 750 ans avant votre venue, et se demande pourquoi cela se passait si longtemps avant votre apparition sur terre.
Elle se demande aussi si l’Amour de Dieu aurait été retiré, même si l’homme n’avait pas été désobéissant et s’il avait perdu la Grâce, ce qui coïncide peut-être simplement avec une période de « reflux » qui aurait de toute façon eu lieu.
Enfin, elle se demande s’il n’y a pas d’autres créatures dans l’univers, peut-être semblables à l’homme, qui pourraient aussi avoir bénéficié de la disponibilité de l’Amour du Père jaillissant de Sa Demeure.
Je prie afin de recevoir parfaitement vos pensées, j’accueille maintenant votre présence et votre message d’amour de ce jour.

Je suis maintenant ici pour écrire, mon bien-aimé ami et frère en Christ, et je suis de nouveau très heureux d’être à votre service et à celui des autres en essayant de répondre de manière satisfaisante aux questions qui m’ont été posées. Je suis votre ami et frère, Jésus de la Bible et Maître des Cieux Célestes, et je vais maintenant vous présenter les réponses que je vous ai données avant même cette communication formelle. Car je sais que vous êtes très sincère dans votre désir de ne recevoir que la Vérité, et je m’efforcerai de vous la présenter d’une manière qui soit claire pour vous et pour les autres, et qui satisfasse vos aspirations d’âme pour la Vérité.
Tout d’abord, permettez-moi de dire que l’Amour du Père est au cœur même et dans la nature de Son Être, et qu’Il ne serait pas notre Dieu, le Père Immortel, si, ne serait-ce qu’un instant, Il était privé de cet Amour. Deuxièmement, comme il vous l’a déjà été dit, cet Amour était à la disposition de nos premiers parents, mais s’est retiré d’eux suite à leur désobéissance et au refus d’admettre ou de chercher l’Amour offert par le Père. Mais, ce retrait de ce privilège ne signifie pas pour autant que Son Propre Amour a cessé de couler de Son Etre. Ce qui a été perdu, c’est simplement la capacité de l’homme à « puiser » dans cet Amour, si je puis l’exprimer ainsi ; car la qualité d’âme de l’homme, donnée pour lui permettre de recevoir cet Amour, lui a été enlevée et n’a été restaurée que lorsque je suis venu sur terre et suis devenu le premier fruit de la possibilité restaurée de le recevoir.
Il y a lieu de se demander pourquoi moi, et pas un autre, je suis devenu le premier récipiendaire du réoctroi de cet Amour, alors qu’Osée avait eu un aperçu de son existence 750 ans avant ma venue. La réponse est que, avant sa nouvelle effusion, le Père voulait évidemment préparer ses enfants à sa future disponibilité, ce qui nécessitait au moins une conscience mentale de son existence avant que quiconque ne la reçoive. Ainsi, non seulement dans le cas d’Osée, mais aussi dans les cas d’Ezéchiel, d’Ezéchias, de Jérémie, d’Isaïe et d’autres prophètes et réformateurs, l’effusion d’un Cœur nouveau a été annoncée et révélée plus ou moins à l’avance, à la nation israélienne en particulier, mais à destination du genre humain tout entier. Il ne manquait plus qu’un début pour ce privilège restauré et un premier bénéficiaire de ce don.
Il n’était pas à l’époque, mais il m’apparaît maintenant clairement que le Père avait besoin de la même condition d’âme immaculée d’un second « Adam » pour déterminer l’époque qui allait marquer le début du rétablissement de ce privilège. Non seulement il était nécessaire que ce Messie possède cette condition d’âme pure et sans péché pour recevoir d’abord cet Amour redonné, mais il était aussi nécessaire que l’humanité soit en mesure d’être persuadée de Sa réattribution à la fois par Son annonce préalable et par Sa réception par un être d’un caractère si pur et sans péché qu’au moins certains finiraient par reconnaître et croire que l’Amour de Dieu avait effectivement été redonné comme promis. S’il n’avait pas été connu au préalable que le Père avait l’intention de placer Son Amour dans le cœur des hommes, et que ceux-ci ne pouvaient alors plus pécher, alors ma réception de cet Amour et ma vie sans péché, qui a été mise à l’épreuve, n’aurait pas eu l’impact nécessaire pour me permettre d’être aussi persuasif que je le fus pour certains.
Comme je l’ai indiqué à beaucoup durant mon ministère, ma prétention d’être le vrai Messie du Père n’était rien de plus que l’accomplissement de ce qui avait déjà été prophétisé. Je ne suis pas venu pour changer la loi, mais pour l’accomplir. Et, en outre, j’ai soutenu la légitimité de ma revendication en vivant la vie sans péché prophétisée, ce qui n’aurait pas été possible sans la possession de cet Amour, et en démontrant Son existence dans mon âme par les Vérités que j’ai proclamées et les nombreux actes de guérison accomplis par le véhicule de cet Amour agissant par moi.
Et maintenant pour en venir plus précisément au cœur de l’une de vos questions, bien que j’aie fait référence à un possible « reflux » et « flux » de l’Amour que Dieu a accordé, je n’ai jamais eu l’intention de laisser entendre que cet Amour a cessé d’exister, ou qu’Il n’a jamais rayonné de la Grande Âme du Père. J’ai simplement utilisé ces termes pittoresques pour exprimer un événement plus facilement compréhensible concernant l’indisponibilité ou la disponibilité de Son Amour en termes de la capacité de l’homme à le recevoir. Lors de la création de nos premiers parents, comme tout au long de l’histoire, l’Amour du Père s’est sans doute répandu de Son Être en accord avec la Nature même de Son existence. Il m’est inconcevable qu’il n’y ait jamais eu un moment où la Source d’Amour n’ait pas rayonné de l’Âme du Père, car cet Amour est l’Énergie Vivante qui comprend l’Essence de Vie même de Son Être. Cependant, je peux dire avec certitude que cet Amour ne cessera jamais de s’écouler, tant dans le présent que dans le grand avenir. Ce qui s’est produit et qui peut se produire en cycles est la capacité donnée à l’homme d’y participer, selon la condition de son âme telle que déterminée par le désir du Père. Avec la potentialité donnée à l’âme de recevoir l’Amour de Dieu, l’homme peut continuer à chercher et à trouver cet Amour par une prière fervente à Lui pour son afflux. Mais cela n’est possible que si la potentialité de recevoir cet Amour – ce privilège, si je puis l’exprimer ainsi – demeure et ne se retire pas. Et, comme vous le savez, il est décrété que ce n’est pas l’Amour de Dieu qui sera retiré, dans le sens de sa disparition ou de son enfermement dans son âme, mais que le privilège d’y participer sera retiré au moment dit de la « seconde mort ». Et la question de savoir si ce privilège sera ou non rétabli pour les générations futures de l’humanité ne nous a jamais été révélée. Mais, comme je l’ai aussi dit, je ne peux concevoir que le Père ne prendra pas de dispositions futures pour que Son Amour soit réeffusé après la fermeture de nos propres portes Célestes fermées, car, connaissant le Grand Amour et la miséricorde du Père, je crois fermement que Son Amour pour tous Ses enfants ne cessera jamais, même s’Il leur retire le privilège de l’obtenir durant une période indéterminée, selon Son désir et Sa volonté, et ceci sera probablement suivi par sa re6effusion de Son Propre Amour et Miséricorde qui Le conduiront alors à l’accorder.
Mais si vous avez besoin d’une confirmation supplémentaire de la constance de l’Amour effleurant du Père depuis la Source de Son Être, comme je l’ai dit, et comme vous l’ont dit également beaucoup de mes frères Célestes, ceux d’entre nous qui ont reçu une partie de l’Amour du Père ne seront jamais privés de ce Don ou empêchés, pour l’éternité, d’en obtenir davantage. Et cela ne serait pas possible si cet Amour cessait un jour de couler de la Grande Âme du Père. Même lorsque les portes Célestes seront fermées, nous continuerons à tirer profit de la disponibilité toujours présente de cet Amour.
Et donc, il faut comprendre que la Fontaine d’Amour du Père ne cesse jamais de rayonner de Sa propre âme ; ce qui a été et peut continuer à être inconstant, c’est la capacité de l’humanité à l’accueillir.
J’aimerais pouvoir répondre à votre question quant à la possible existence d’autres âmes dans l’univers visible qui ont pu participer à l’Amour du Père, mais cette information ne nous a pas été révélée. Nous savons que notre monde spirituel est peuplé exclusivement d’anciens mortels de la terre, et il en est de même de nos Cieux Célestes. Cependant, considérant la grandeur insondable de notre Père, il ne nous serait pas surprenant qu’il y ait beaucoup d’autres mondes et cieux que Dieu a créés et dans lesquels résident d’autres de ses enfants à son image. Mais, comme je l’ai dit, nous n’avons pas connaissance de cela d’une façon ou d’une autre. Qu’il suffise de dire que l’immensité de nos mondes combinés est plus que suffisante pour occuper toute notre attention et encourager nos efforts incessants d’amour.
En résumé, j’espère avoir répondu de façon satisfaisante aux préoccupations de K___et J____ quant à la constance de l’Amour effleurant du Père, que l’humanité en soit consciente ou non ou qu’elle ait été douée du privilège du partage de l’âme. Ce message étant plus long que d’habitude, je vous laisse maintenant avec mon amour et mes bénédictions, et avec l’assurance que, pour nos administrateurs et pour plusieurs de nos membres de l’église, aucun d’entre vous ne connaîtra jamais l’indisponibilité de l’Amour du Père. Car à ceux qui ont reçu, Il est donné. Je suis
Votre frère et ami, Jésus.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-1984-2000/jesus-the-ebb-and-flow-of-the-divine-love-dl-1-oct-1989/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s