Socrate : Écrit sur son expérience lors de sa progression.

8 Juillet 1915.
Reçu par James Padgett.
Washington D.C.

C’est moi, Socrate, le Grec.
J’ai su que vous pensiez à moi et j’ai été attiré par votre pensée. Si un tel esprit est en rapport avec vous ou a une qualité d’âme similaire ; l’état d’âme est une attraction puissante.
J’ai été avec vous antérieurement et il y a une relation qui se développe de par vos qualités d’âme. Je crois maintenant à la doctrine chrétienne de l’immortalité de l’âme et dans les enseignements de Jésus sur la façon d’obtenir l’Amour Divin du Père, comme vous le faites, et, par conséquent, nos qualités d’âme sont similaires.
Je suis maintenant un adepte du Maître et je crois en sa mission Divine sur terre, bien qu’il ne soit pas venu sur terre au temps où je vivais. Après mon passage dans le monde des esprits, j’ai réalisé ma croyance dans la continuité de la vie après la mort et j’ai vécu dans le monde des esprits de très nombreuses années après la venue de Jésus avant que j’apprenne et croit en sa plus grande vérité de l’immortalité.
Bien sûr, quand j’enseignais j’avais seulement l’espoir, qui était presque une certitude, que je continuerais à vivre pour l’éternité, mais je n’avais aucun autre fondement que la croyance aux déductions de mes raisonnements ainsi que les observations des rouages de la nature.
J’avais entendu parler des visites des esprits des défunts, mais je n’avais jamais eu aucune expérience personnelle dans cette direction, mais je croyais facilement en cela.
Ma conviction en la continuité de la vie était si forte qu’elle équivalait à une certitude, et donc, au moment de ma mort, j’ai consolé Platon et mes autres amis et disciples en leur disant qu’ils ne devaient pas dire que Socrate allait mourir, mais plutôt dire que son corps allait mourir ; son âme vivrait pour toujours dans les champs Élyséens. Ils me croyaient, et Platon, par la suite, a développé ma conviction.
Et Socrate n’est pas mort, mais dès que son souffle a quitté le corps, ce qui ne fut pas très douloureux même si la fatale ciguë a fait son travail sûrement et rapidement, il est entré dans le monde des esprits comme une entité vivante, pleine de bonheur à cause des réalisations de ses convictions.
Mon entrée dans le monde des esprits ne fut pas sombre, mais pleine de lumière et de bonheur, car je fus accueilli par certains de mes disciples qui m’avaient précédé et qui avaient beaucoup progressé dans leur développement intellectuel. J’ai alors pensé que mon lieu de réception était le paradis des bons esprits, car j’ai rencontré de bons esprits qui m’ont accompagné chez moi. J’ai alors cru que j’étais dans la maison des bénis ; et je suis resté là pendant de nombreuses années, appréciant l’échange des esprits et les fêtes de la raison.
Et comme je continuais à vivre, j’ai progressé jusqu’à ce que finalement je sois entré dans la plus haute sphère intellectuelle et devenu un esprit beau et lumineux, selon ce qui m’a été dit, et j’ai enseigné les choses d’un esprit développé.
J’ai rencontré beaucoup d’esprits d’une grande puissance de pensée et de beauté ; et mon bonheur fut au-delà de la conception que j’avais sur la terre. Beaucoup de mes anciens amis et disciples m’ont rejoint et nos réunions étaient toujours joyeuses. Platon est venu et Cato et d’autres.
Les années sont passées et j’ai continué ma vie de plaisir intellectuel et de profit, avec beaucoup d’esprits développés dans leur mental et leurs pouvoirs de la pensée, jusqu’à ce que notre existence soit un régal continu d’échanges de pensées lumineuses et mémorables.
J’ai traversé les sphères à la recherche de la connaissance et l’information sans restriction et j’ai trouvé les principes de nombreuses lois du monde spirituel.
J’ai rencontré, dans beaucoup de sphères, des esprits qui m’ont dit être les anciens prophètes et enseignants Hébreux ; et ils enseignaient toujours leur Dieu Hébreu, qui, prétendaient-ils, était le seul Dieu de l’univers et avait fait de leur nation son peuple favori ; mais je n’ai pas trouvé qu’ils étaient très différents de nous – je veux dire ce qu’ils appelaient les esprits des nations païennes. Ils n’étaient pas supérieurs à nous dans l’intellect, et ils ne vivaient pas dans des sphères plus élevées que celles où nous vivions, et je ne pouvais pas découvrir que leur moralité était plus élevée que la nôtre.
Mais ils ont insisté sur le fait qu’ils étaient le peuple favori de Dieu et qu’ils étaient, selon leur compréhension, supérieurs à nous tous et vivaient dans une communauté qui leur était propre. Je ne connaissais pas simplement leurs conditions d’âme, mais, alors j’observais que la condition d’âme détermine l’aspect de l’esprit, je n’ai pas perçu que leur aspect était plus beau ou plus divin que les nôtres et j’ai conclu que leur Dieu n’était pas meilleur ou plus grand que le nôtre.
Je n’ai pas vu Dieu et n’ai rencontré aucune personne qui ne l’ai vu ; j’en ai donc déduit que Dieu était devenu simplement un objet de spéculation, et j’ai préféré avoir le Dieu de ma propre conception à celui qu’ils prétendaient avoir.
Pendant de longues années, j’ai continué à vivre de cette façon, jusqu’à ce que, au cours de mes pérégrinations, je rencontre une sphère où je ne pouvais pas entrer. J’ai commencé à me renseigner et on m’a dit que c’était une des sphères d’âme dans laquelle vivait un grand souverain ou Maître appelé Jésus qui avait, depuis ma venue au monde des esprits, établi un nouveau Royaume. Il était le fils choisi de Dieu en qui il vivait ; et que seulement ceux qui avaient reçu l’Amour Divin de ce Dieu pouvaient entrer dans ce domaine ou devenir ses habitants. J’ai ensuite cherché plus d’informations et, continuant ma recherche, j’ai appris que cet amour avait été donné aux hommes et aux esprits au moment de la naissance de Jésus sur terre, et qu’il était disponible pour tous ceux qui pourraient le chercher selon la manière qu’il enseignait. Qu’il était le plus grand fils de ce Dieu et qu’il n’y avait aucun autre moyen que celui montré par ce fils d’obtenir cet Amour ou d’entrer dans les sphères de l’Âme.
J’ai donc réfléchi à cette nouvelle révélation et laissé passer de nombreuses années avant que je ne devienne convaincu que je pourrais apprendre quelque chose et en bénéficier en cherchant ce chemin et cet Amour ; et, après un certain temps, j’ai commencé à chercher. Mais vous devez savoir que moi-même et les autres esprits qui me ressemblaient nous vivions dans les sphères où le mental était la source de nos activités et nos jouissances. Nous ne pouvions pas entrer dans ce qu’on appelait cette sphère de l’âme alors que les habitants de cette sphère d’âme pouvaient venir dans notre sphère sans entrave.
Et, parfois, j’ai rencontré et conversé avec certains de ces habitants. Un jour, j’ai rencontré un esprit appelé Jean, qui était un esprit très beau et très lumineux et, au cours de notre conversation, il m’a parlé de cet Amour Divin de son Dieu et du Grand Amour et de la mission de Jésus. Il m’a montré certaines des vérités enseignées par Jésus et la façon d’obtenir cet Amour Divin et m’a pressé de le chercher.
Ce qui était étrange pour moi, c’est qu’aucun critère intellectuel n’était requis dans la recherche de cet Amour – seulement les désirs et les aspirations de mon âme et l’exercice de ma volonté. Cela semblait si simple – si facile – que j’ai commencé à douter qu’il y avait une quelconque réalité dans ce qu’on m’avait dit, et j’ai hésité à suivre les conseils de cet esprit, Jean. Mais il était si affectueux, et son visage était si merveilleux, que j’ai décidé d’essayer et j’ai commencé à prier ce Dieu et j’ai essayé d’exercer la foi comme il m’avait dit. Après un moment, ce qui m’a le plus surpris fut le fait que j’ai commencé à avoir des sensations nouvelles et inexplicables, et avec elles un sentiment de bonheur que je n’avais jamais éprouvé auparavant, ce qui m’a fait penser qu’il devait y avoir une certaine vérité dans ce qui m’avait été dit. Et j’ai continué à prier plus fort et à croire avec plus de certitude. J’ai continué à faire ces efforts jusqu’à ce que, enfin, le grand réveil vint que j’avais en moi un Amour que je n’avais jamais connu auparavant dans mon âme, et un bonheur que toutes mes activités intellectuelles n’avaient jamais pu me procurer.
Eh bien, il n’est pas nécessaire de vous parler plus en détail de mon expérience vis à vis de l’obtention et du développement de cet Amour. Mais j’en suis devenu rempli, et je suis enfin entré dans la Sphère de l’Âme, et ce que j’ai vu est au-delà de toute description.
J’ai rencontré Jésus et je n’avais aucune idée qu’il puisse y avoir un esprit aussi glorieux, magnifique et aimant. Il était si gracieux et semblait tellement intéressé par mon bien-être et le progrès dans les vérités qu’il enseignait.
Pouvez-vous vous étonner que je sois devenu un chrétien et un de ses disciples ? Par la suite, j’ai appris ce qu’est la Vraie Immortalité et que je fais partie de cette Immortalité. Je vois à quel point ma conception et mon enseignement de l’immortalité étaient limités. Seul cet Amour Divin peut donner aux Esprits l’Immortalité, et rien de moins n’est que l’ombre d’un espoir, tel que je l’avais.
Je suis maintenant dans une sphère qui n’est pas numérotée; mais est très élevée dans les Cieux Célestes, et non loin de quelques-unes des sphères où vivent les disciples du Maître. Je progresse toujours, et c’est la beauté et la gloire du développement de l’âme – où il n’y a pas de limite – alors que mon développement intellectuel était limité.
Je dois arrêter maintenant car j’ai écrit plus que je n’aurais dû le faire. Mais je reviendrai vers vous prochainement pour vous parler de certaines des vérités que j’ai apprises.
Votre ami et frère,
Socrate :
le philosophe grec d’autrefois, mais maintenant un Chrétien.
Un message contemporain a été reçu de Socrate.

Note :  Cinq autres personnalités historiques Salomon, Samuel, Aaron, Sarah, Platon partagent également leur progression vers les Cieux Célestes.

Lien vers le message original en anglais : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-1/socrates-writes-his-experience-in-his-progress-vol-1-pg288/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s