Martin Luther, réformateur, est très impatient que les Vérités qu’il connaît maintenant soient connues de ses disciples.

29 Mai 1916
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Martin Luther, l’ancien Moine et Réformateur. Je désire continuer mon message, si cela vous est agréable. Eh bien, nous allons essayer.
Durant ma vie terrestre j’ai fermement cru ce qui était contenu dans nos doctrines et enseignements, et j’ai été sincère dans l’essai d’amener d’autres à croire ce que je croyais et enseignais. Cependant, après ma longue expérience du monde des esprits et mes communications avec Jésus et ses apôtres et d’autres à qui les vérités du Père sont venues, je réalise, et sais, que plusieurs de mes enseignements étaient incorrects et ne devraient pas plus longtemps être crus par ceux qui prennent part au culte dans les églises qui portent mon nom. Ma doctrine de la foi – la justification par la foi – est totalement fausse en ce qui concerne son fondement, et il est impossible de comprendre, par mes enseignements et les principes de l’église, ce qui peut juste être compris par la foi. Notre foi fut fondée sur la prétention que Jésus était une partie de la Divinité et le seul fils engendré du Père, qui a tant aimé l’homme pécheur qu’il a fait mourir son fils aimé, et sans péchés, sur la croix, afin que la justice divine puisse être apaisée, et que le fardeau des péchés des hommes soit pris d’eux et placé sur Jésus. Ah, c’est une terrible erreur, et a amené tellement de croyants à un état d’obscurité et de privation de l’Amour Divin du Père. Non, de tels objets de foi n’ont en fait aucun fondement et une telle foi ne peut pas justifier l’homme pécheur ou l’amener à l’union avec le Père, afin qu’il devienne un enfant racheté de Dieu.
Jésus ne faisait pas partie de la Divinité, et il n’a pas été engendré de la façon que j’ai enseigné et que mes disciples croient. Il était le fils de l’homme, et seulement le fils de Dieu, par le fait qu’il avait reçu dans son âme l’Amour Divin du Père, qui l’a rendu comme le Père dans beaucoup de Ses attributs de la Divinité.
Dieu n’a pas envoyé Jésus sur terre pour mourir sur la croix, pour régler toute dette ou apaiser le courroux de son père jaloux et en colère, car ces qualités ne sont pas des attributs du Père – seul l’amour, la sympathie et le désir que les hommes ont de se détourner de leurs péchés et de se réconcilier avec lui, sont Ses attributs qui affectent le salut des hommes. Aucune mort de Jésus ne pouvait rendre l’homme moins pécheur ou le rapprocher du Père et la foi de l’homme dans cette affirmation erronée est la foi dans une erreur et n’a jamais été justifiée par elle.
Jésus est venu sur terre avec la mission de sauver l’humanité de ses péchés, et cette mission devait être effectuée de deux manières seulement : d’une part en déclarant à l’homme que le Père lui avait ré-octroyé le privilège de recevoir l’Amour Divin, et d’autre part en montrant à l’homme la voie selon laquelle le privilège pourrait être exercé, afin que cet Amour Divin devienne le sien et qu’il puisse ainsi faire partie de la Divinité du Père et lui assurer l’Immortalité. D’aucune autre manière l’homme ne pourrait être sauvé, rendu un avec le Père ; et la foi en ces Vérités, qui en fait des choses de possession et de propriété par les hommes, est la seule foi qui justifie.
J’écris ceci plus particulièrement pour mes disciples afin qu’ils puissent apprendre les vérités essentielles de leur salut et changer leur foi, dans le sacrifice de la mort et le sang de Jésus, en la foi dans le ré-octroi de l’Amour Divin et dans la nouvelle vérité pour laquelle Jésus a été envoyé pour montrer la voie vers cet Amour, et qu’ainsi, et en aucune autre manière, il devienne le Chemin, la Vérité et la Vie.
Je sais que l’acceptation de ces vérités les éloignera de leurs croyances et que beaucoup refuseront d’accepter mes nouvelles déclarations de la vérité. Néanmoins, ils doivent accepter, car la vérité est la vérité et elle ne change jamais, et ceux qui refusent de l’accepter sur la terre, devront l’accepter lorsqu’ils viendront au monde des esprits. Ils seront alors dans une condition où ils verront et sauront que leurs anciennes croyances sont fausses et ne reposent sur aucune base solide. Cependant il y aura un danger que lorsque de nombreux croyants, réalisant la fausseté totale et l’inexistence de ce qu’ils croyaient être vrai, deviennent des infidèles ou des vagabonds dans la vie de l’esprit, sans l’espoir de Salut ou de devenir des enfants rachetés de Dieu.
Je réalise pleinement les erreurs de mes enseignements sur la terre et la responsabilité qui m’incombe pour ces enseignements qui s’étendent encore et je suis presque impuissant à y remédier. Ainsi, j’écris ce message en espérant qu’il puisse être publié dans votre livre des vérités.
Moi, Luther, l’ancien Moine et réformateur ,déclare ces vérités, avec toute la puissance de mon âme, basées sur la connaissance dans laquelle il n’y a pas l’ombre d’une erreur, et que j’ai acquis de l’expérience non fondée sur les révélations revendiquées à l’homme par la voix de Dieu. Ma connaissance est vraie et rien qui ne s’y oppose peut être vrai, et les croyances et la foi d’un homme, ou de tous les habitants de la terre, ne peuvent pas changer la vérité d’un iota.
L’église Catholique romaine enseigne la communion des saints, et j’ai déclaré la communion des esprits et des mortels, qu’il s’agisse de saints ou de pécheurs. Cette église enseignait la doctrine du Purgatoire et de l’enfer, et je déclare qu’il y a un enfer et un purgatoire et que la probation existe dans les deux endroits. A un certain moment, dans un lointain futur, les deux places seront vidées de leurs habitants, et certains deviendront des enfants rachetés de Dieu et des habitants des Cieux Célestes et d’autres deviendront purifiés dans leurs amours naturels et les habitants des sphères purement spirituelles.
Je prie et désire que mes disciples puissent devenir des habitants des Cieux Célestes et participent à la Nature Divine du Père et de l’Immortalité. A eux je dis, prêtez l’oreille aux Vérités que Jésus a et va leur révéler à travers les messages qu’il vous adresse, car dans les Vérités qu’il doit déclarer, ils trouveront la vie éternelle et la consécration avec Dieu, qu’ils ont, pendant tant d’années, cherché dans l’obscurité et la déception.
Je ne vais pas écrire plus ce soir, mais je reviendrai bientôt pour révéler d’autres vérités vitales, si vous pouvez m’accorder un peu de temps.
Avec tout mon amour et bénédictions, je suis
Votre frère en Christ,
[Martin Luther]

Lien vers le message originel en Anglais : https://New-Birth.net/padgetts-messages/true-Gospel-Revealed-Anew-by-Jesus-volume-1/Martin-Luther-One-Time-Monk-and-reformer-vol-1-pg330/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s