La médiumnité et l’esprit du mortel.

30 Novembre 2001

Bonjour, mon frère. Je sais que tu as espéré recevoir un message alors que tu étais à Quito, mais tu dois comprendre qu’il n’y a pas eu d’opportunité. J’ai beaucoup plus de messages à partager avec toi, mais nous avons tout le temps de le faire. Nous n’allons pas essayer d’établir des communications à tout prix.  Nous pouvons nous permettre d’attendre un moment favorable.

Quelle surprise ! Que dis-tu ? Maintenant ils t’accusent aussi de plagiat. Eh bien, mon ami, quand ils disent qu’une grande partie de ce qui est dans les messages que tu écris peut se retrouver dans divers livres et pages web, ils ont raison. Tu te rappelles qu’une fois nous t’avons conseillé d’étudier la Bible, afin que tu t’informes du contexte historique. Et effectivement, à notre grande satisfaction, tu l’as fait. Te souviens-tu de ce que Jean a écrit sur la transmission d’un message ?

[H : Jean a écrit :46

« Mais, comme nous vous l’avons dit précédemment, notre capacité à utiliser ton cerveau est régie par des lois, et l’une de ces lois est qu’une haute pensée ne peut pas être transmise par un cerveau humain qui n’est pas dans une condition qui le qualifie à recevoir la pensée, tout comme le cerveau, en ce qui concerne la simple connaissance matérielle, ne peut pas recevoir une conception ou la compréhension d’une part de vérité intellectuelle dont il n’a pas eu connaissance et la transmettre. Un cerveau ne peut pas être employé ou utilisé par l’esprit humain pour faire connaître ou présenter un problème en géométrie, tant que ce cerveau n’a jamais été employé par l’esprit pour acquérir une connaissance des principes de la géométrie. Il s’agit d’une analogie incomplète, mais elle peut servir à illustrer ce que je veux dire.

Lors de la conception par l’esprit humain d’une vérité, matérielle ou spirituelle, le cerveau doit être utilisé afin de manifester ou de faire connaître cette conception. C’est absolument vrai lorsque l’idée ou la pensée prend sa source dans l’esprit de l’homme qui utilise son propre cerveau pour formuler ou manifester cette idée ou la pensée. L’esprit peut avoir la pensée ou la connaissance de certaines branches du savoir, cependant lorsqu’il n’a jamais utilisé le cerveau pour mettre cette pensée ou connaissance en forme concrète, le cerveau ne peut pas la manifester ou la transmettre. Cette loi s’applique spécifiquement aux capacités du cerveau lorsque l’esprit de l’homme qui détient ce cerveau s’essaie à l’utiliser ou le contrôler. Tu vois donc qu’il est possible pour l’esprit humain d’avoir la pensée et la connaissance de choses sans qu’il lui soit possible d’utiliser son cerveau pour les exprimer. » (Jean – lois de communication, Vol. II) – Fais-tu allusion à cela ?]

Oui, je fais exactement référence à cela. Reformulons le sujet en termes moins compliqués. Quand nous voulons transmettre des connaissances matérielles, par exemple des données et des événements de la vie de Jésus, il est beaucoup plus facile pour nous de le faire lorsque le médium en a déjà une certaine connaissance. Nous pouvons utiliser les connaissances qui sont déjà là et disponibles pour les mortels. Il est beaucoup plus difficile de transmettre des idées totalement nouvelles. Nous aurions à commencer par l’alphabet, pour ainsi dire, comme nous le faisons quand nous parlons des sphères du monde spirituel, quand nous parlons de Dieu, des Cieux Célestes, des enfers, de certaines lois spirituelles, etc.. Ce genre d’informations sans fondement solide dans l’entendement mortel est beaucoup plus sujet à erreurs dans sa transmission. Par conséquent, ce que tu reproduis dans les messages est certainement déjà une information contenue dans un manuel. Mais nous pouvons approfondir cette connaissance supposée et en souligner les erreurs. C’est beaucoup plus facile qu’à partir de zéro.

Tu remarqueras que M. Padgett a reçu, relativement, peu  d’informations historiques. Et la raison est tout simplement qu’il n’avait pas beaucoup de connaissances historiques. Étais-ce en raison d’un manque de temps ou parce que Jésus avait besoin de toutes ses capacités pour transmettre des vérités plus élevées ? Combien de messages M. Padgett a t-il reçu sur des sujets que nous pourrions qualifier de banalités ? Non, ce n’était pas un problème de temps, mais de connaissances.

En revanche, dans les messages reçus par le Dr Samuels, nous trouvons un précieux contenu historique, en particulier sur l’Ancien Testament, parce que le Dr Samuels avait, en tant que Juif, une base solide et une bonne connaissance de la langue Hébraïque. Je ne pourrais pas transmettre des messages de la même profondeur sur l’Ancien Testament à travers toi, car tes connaissances de l’histoire sont bien inférieures. Mais, en ce qui concerne le Nouveau Testament, les choses sont différentes.

Il est vrai que nous pourrions aller beaucoup plus profondément. Par exemple, je pourrais te dire que Philippe, le tétrarque qui vivait comme un cheik arabe, voyageait avec son trône et jugeait juste là, dans le désert, les plaintes et les accusations de ses bien-aimé arabes et qu’il n’a pas fait cela simplement parce qu’il comptait sur les nomades pour rester au pouvoir. Lorsqu’il a vécu à Rome, comme invité de l’empereur (ou plutôt, en otage), il a vu des choses qui l’ont simplement dégoûté. Les Romains ne furent pas des guerriers, des hommes féroces comme certaines personnes l’ont cru dans son pays natal, au moins une grande partie de leur noblesse ne l’était pas. Beaucoup étaient des paresseux efféminés, qui vivaient seulement pour manger, participer à des orgies, s’amuser et rire de leur cruauté. Il a connu Rome comme les plébéiens communs ne l’ont jamais connue. Et cela l’a dégoûté. Ce ne fut pas le cas de son frère Antipas. Lui copia plutôt le mode de vie romain dans sa vie postérieure comme tétrarque. Par contre Philippe n’a pas trouvé de valeur en cela. Lorsqu’il fut finalement déclaré tétrarque pour la partie nord-est du Royaume de son père, un pays qu’il ne connaissait même pas, il lui aurait été naturel de rechercher le soutien du peuple de culture Gréco-romaine dans les villes. Mais non, il a rejeté cette culture. Bien sûr, il construisit et rebaptisa des villes en l’honneur de la famille impériale romaine, mais il l’a juste fait pour maintenir l’approbation de l’empereur. Mais dans la « vraie vie », il se retirait des villes et des coutumes qu’il rejetait et rejoignait les Bédouins, vivant comme l’un d’entre eux, appréciant les structures archaïques de leurs tribus et devenant l’un d’entre eux. Son grand amour étaient les simulations d’attaque et de combats entre les Bédouins, ce qu’on appelle les fantaisies, il était comme ces gens modernes qui s’enfuient de la civilisation et se réfugient dans la nature. Et il a bien fait. Il a vécu une vie calme et sécurisée ; Il n’y a eu aucune perturbation majeure de son règne, même les zélotes juifs dans son territoire ont ciblé d’autres territoires pour leur travail destructeur, comme la Galilée et la Judée.

Mais cette information, que tu ne trouveras pas dans les manuels scolaires, n’est d’aucune utilité pour nous. Quelle est l’utilité de savoir que Philippe était petit et maigre ? Ce n’est pas notre but de décrire les aspects inconnus des souverains de l’antiquité. Non; nous voulons présenter une photo historique de façon à ce que le lecteur puisse comprendre le contexte sociologique et économique dans lequel Jésus a vécu.

Donc, cher frère, s’ils te critiquent, laisse-les te critiquer. S’ils disent ce que tu fais du plagiat, acceptes le. Mais suis ton chemin. Tu as trouvé ton destin, ne t’égare pas.

Es-tu vraiment effrayé ? Effrayé de quoi ? Nous transmettons des messages afin que tu puisses les publier; ce n’est pas pour ton amusement personnel. Tu sais déjà ce que la  peur signifie. C’est le vide de l’âme. C’est l’expression d’une âme manquant de foi.

Les gens te parlent de leurs problèmes, et tu essaies de donner des conseils, pour les aider, pour les conforter. Mais comment penses-tu y parvenir lorsque ta foi est si faible ? Tout ce que tu as entrepris dernièrement a donné de bons résultats. Pas une seule fois tu as été blessé. Tu as trouvé la paix. Et une simple critique te dérange tellement que tu perds cette paix ? Ce n’est pas possible !

Prends garde. La médiumnité nécessite un certain équilibre émotionnel. Si tu perds ta tranquillité d’esprit, tu perds ton cadeau. James Padgett l’a perdue temporairement; le Dr Samuels l’a définitivement perdue à cause de ses conflits personnels. Fais attention que cela ne t’arrive pas à toi aussi !

Aie confiance et prie plus. Ce n’est pas si difficile. Recevoir la vérité, communiquer la vérité et vivre la vérité. C’est ce que nous attendons de ta part. N’oublie pas que je suis toujours avec toi, que je prie pour toi et avec toi. J’ai toujours un œil sur toi, et chaque fois que tu as  besoin d’un coup de main, je serai là.

Que Dieu te bénisse.

Judas.

______________________________

46 Voir le message transmis par Jean à travers James Padgett le 4 Janvier 1918 :

http://new-birth.net/tgrabjvol2/bible15.htm

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s