La première expérience

Esprit : Aman
Date : 5 Juin 2005
Lieu : Aptos, Californie
Médium : A.R.

Nous sommes venus en réponse à votre demande de clarification sur la nature de notre « désobéissance » en n’acceptant pas le don de l’Amour Divin de Dieu. Oui, nous sommes ces deux personnes que l’on appelle Adam et Eve, et je vais à nouveau essayer d’expliquer notre expérience. Je suis Aman, ou Adam, et j’ai le privilège de pouvoir bénéficier de cette opportunité. Vous savez peut-être que je suis détenteur de cette grâce, l’Amour Divin, et que j’habite les Cieux Célestes avec mon âme sœur, Amon.

Lorsque nous avons pris conscience de nous-mêmes en tant que créations spéciales de Dieu, nous étions conscients de notre relation avec Dieu à travers notre nature d’âme (par opposition à notre nature animale). Nous étions parfaits, et nous jouissions de la plénitude de la puissance qui accompagne la perfection. Nous ne manquions de rien dans notre vie terrestre, car il suffisait de choisir ce que nous voulions et cela nous appartenait. Nous comprenions le fonctionnement des lois naturelles et, à cette époque, nous étions en parfait équilibre avec toutes les autres créations. Nous étions au-dessus de tout besoin de rechercher notre survie, tant notre compréhension et notre contrôle des forces de la nature étaient puissants, et il nous plaisait de pouvoir utiliser notre pouvoir pour accomplir ce que nous voulions.

Mais une raison importante pour laquelle nous jouissions d’une condition aussi exaltée était que nous possédions l’âme, cette partie de nous qui nous relie à Dieu, notre créateur. Nous étions suprêmement conscients de Sa présence et, dans une certaine mesure, nous étions également conscients de Son amour qui attendait notre désir de le recevoir.

Comme des enfants fascinés par un nouveau jouet, nous étions inconscients de cette force d’amour qui nous appelait – jusqu’à ce qu’on nous demande de choisir si nous la voulions, ou si elle ne ferait pas partie de nos vies. Il n’y avait aucun doute sur la Volonté de Dieu de nous faire recevoir cet amour, et nous étions donc dans la balance, Créateur et créé, dans nos esprits comme des égaux.

Ah, ce fut la première erreur de notre pensée, car nous étions si épris de notre pouvoir et de nos privilèges que nous ne pouvions concevoir que Son amour puisse nous aider, et nous soupçonnions que, d’une certaine manière, il pourrait diminuer notre pouvoir. En considérant que Sa volonté et Son amour étaient en dehors du champ de notre propre volonté, nous avons choisi de rejeter l’offre de Son amour.

Mais en fermant la porte à cet amour qui, à un moment de notre existence sur terre, était si proche qu’il semblait nous éclairer de l’intérieur, nous avons immédiatement reconnu son absence, car c’est comme si une lumière s’était éteinte.

J’aimerais suggérer que notre choix a été la première « expérience » – par opposition à la « grande expérience » consistant à accepter ce don si amoureusement offert par Dieu. Tout comme un bon scientifique doit tester ses hypothèses à maintes reprises afin de ne laisser aucun doute sur leur véracité, et appliquer ses théories de toutes les manières possibles, nous avons été contraints de prouver que nous étions égaux à Dieu, et tout aussi puissants.

Dieu a respecté notre volonté de rechercher cette fin, et nous étions conscients qu’Il continuait à nous aimer. Nous n’avons pas perdu de vue sa propre volonté de nous unir à lui, mais c’est notre orgueil qui nous a empêchés de rechercher Sa miséricorde, et notre arrogance qui nous a empêchés de reconnaître notre erreur. En effet, cette erreur était si grave qu’il semblait que nous devions renoncer à notre propre pouvoir si nous la reconnaissions, et nous nous sommes donc engagés à découvrir la limite de notre propre potentiel.

Dieu attendait l’âme qui, une fois de plus, prendrait conscience de la présence de Son amour et l’accepterait comme le cadeau qu’il était. Au cours des nombreuses générations de notre progéniture, nous n’avons pas oublié que Dieu était notre Créateur et qu’à une époque, nous avions une relation spéciale qui Le rendait proche de nous. Nous avons entretenu ce souvenir et avons cru en sa véracité, et il en est résulté une tribu de personnes qui ont également cru en Dieu, et qui ont essayé d’obéir à Sa volonté et de suivre Ses conseils délivrés par ses anges.

Au moment où une âme humaine a de nouveau entendu frapper à la porte, Jésus a ouvert cette porte et a été le premier à recevoir cette grâce, qui a inondé le cœur de ceux d’entre nous qui connaissaient son potentiel, maintenant réalisé.

C’est ainsi que s’est achevée la première expérience et qu’a commencé la plus grande – celle de la transformation de l’âme humaine par son Union et Réconciliation avec l’âme de Dieu.

Merci d’avoir pris ce temps avec nous,

Aman.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-2005/the-first-experiment-ar-5-june-2005/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s