Les tentatives de suicide de Judy Garland

12 Octobre 2008
Santa Cruz, Californie
Reçu par FAB

C’est moi, Judy Garland.

Laissez-moi vous parler de mes tentatives de suicide. Oui, comme vous vous en doutez, elles m’ont fait beaucoup souffrir ici. Ce fut la lutte la plus difficile ici. Cela m’a plongé dans l’obscurité, et pendant un moment, je fus vraiment perdue.

Mais j’avais de la bonté dans mon âme. Vous l’avez senti dans mon comportement et mon chant. Vous, et beaucoup d’autres, avez ressenti de ma part une grande chaleur attachante, et c’était en moi, et c’était sincère. Je sentais que le spectacle me donnait la possibilité d’apporter de la joie aux autres. Je n’étais pas capable de gérer ma vie personnelle avec succès, et c’était plus que partiellement à cause des pressions injustes du monde des studios du show-business, et de ce qui s’en est suivi.

Alors oui, comme vous le savez, une tentative de suicide, même si elle n’aboutit pas, est un délit très grave. J’aurais aimé le savoir sur terre. Mais j’ai lutté et suivi les conseils d’un bel Ange avec diligence. Ma bonté d’âme s’est combinée à un grand désir d’être libérée de mes ténèbres, et c’est ainsi que j’ai réussi, et que le bonheur est venu à moi. J’ai été très énergique dans la poursuite du bonheur car sur terre, j’avais le même désir intense de bonheur, qui m’a toujours échappé.

Au début, le monde des esprits fut un grand choc, mais après avoir pris mes marques, j’ai vu que je pouvais m’échapper de ma prison des ténèbres. Il m’a été dit comment faire, et j’ai suivi. J’ai toujours été une âme ambitieuse. Cela a été partiellement contrecarré par ma confusion et par les pressions injustes d’une carrière dans le show-business. Mais je n’ai jamais perdu cette étincelle d’espoir qu’un jour, je trouverais le bonheur et la paix.

Nous, les esprits, nous ne sommes pas éternellement condamnés aux ténèbres. C’est la toute première chose que ce cher Ange m’a dite. Il l’a dit avec une telle conviction que je ne pouvais que le croire. Bien sûr, au début, la lutte a été très difficile. Mais comme je persistais à prier pour l’Amour de Dieu (car c’était la méthode pour sortir de ma misère qu’il m’avait expliquée), certains changements se sont produits en moi. Ce processus s’est accéléré – plus j’essayais, plus cela devenait facile. Je sais que vous avez tendance à douter qu’un péché aussi grave qu’une tentative de suicide puisse être réparé aussi rapidement, mais le progrès dépend de la volonté d’un esprit, et si la volonté est forte, comme l’était la mienne, alors le succès est plus rapide. C’est mon désir passionné de bonheur et de paix, qui a été continuellement contrecarré sur terre, qui a été le moteur qui m’a poussé, car j’ai perçu que j’avais une chance de posséder ce qui n’a jamais été à moi – une vie entière de désir frustré m’a poussé à m’efforcer, jusqu’à ce que le prix soit à moi. Et combien je fus reconnaissante que finalement, ce que je désirais ardemment se soit réalisé.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-2008/judy-garlands-suicide-attempts-fab-12-oct-2008/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s