Jésus : Né sans péché

28 Août 1986
Reçu par D.L.

Je suis maintenant ici pour vous écrire, mon cher frère en Christ, et je viens vers vous, cette nuit, pour répondre à vos questions et à celles de B.R. Quant au sujet de ma naissance sans péché, c’est un sujet que je sais avoir été source de confusion pour beaucoup. Le fait est simplement que je suis né de l’Esprit Saint dans le sens où Dieu m’a conféré le privilège d’exercer mon libre arbitre sans être gêné par aucune tendance au péché. Et, ainsi, j’ai reçu la condition adamique de libre choix dont jouissaient nos premiers parents. Dans leur cas, cependant, ils ont choisi de ne pas suivre la demande du Père de rechercher Son Amour, alors que mon choix a été d’accepter cette invitation.

La possibilité de recevoir cet Amour, comme ce fut le cas pour nos premiers parents, a donné à l’humanité une nouvelle occasion d’accepter l’Invitation du Père. Ainsi, dès mon plus jeune âge, un désir inné, si vous voulez, de chercher l’Amour du Père s’est implanté en moi. Bien entendu, j’ai eu le libre arbitre de refuser cette invitation, comme l’ont fait les premiers parents. Mais, dans mon cas, j’ai saisi cette occasion. Et, ce faisant, le Cœur nouveau est né dans l’humanité, comme en témoigne ma personne.

Aucune dispense spéciale ne m’a été accordée, sauf en ce sens que je n’étais pas gêné par une quelconque tendance au péché. Cependant, comme vous devez le savoir, les premiers parents avaient également une condition d’âme vierge similaire. Cependant, dans leur cas, leurs désirs matériels dépassaient leur nature spirituelle et c’est ce qui les a conduit à pécher et à ne pas obtenir l’Amour qui leur était possible de demander.

B.R. voudrait savoir comment il a fut possible que je naisse sans péché, et je peux seulement dire que c’était dans la volonté et le désir du Père qu’une personne comme moi ait une seconde chance d’embrasser ce que les parents originels avaient perdu. Si j’avais choisi de ne pas embrasser cette chance, comme les premiers parents, le privilège de recevoir l’Amour du Père aurait peut-être été retiré une fois de plus à l’humanité. Cependant, dans ma propre nature, il n’y avait aucun désir de ne pas saisir cette opportunité. En fait, en tant qu’enfant, et même avant que je sois pleinement conscient de la disponibilité de l’Amour Divin, mon âme était de telle nature qu’elle désirait vouloir recevoir cet Amour. Et, au fur et à mesure que je devenais un homme, ce n’est que lorsque j’ai acquis une meilleure compréhension que mon désir pour l’Amour de Dieu s’est intensifié jusqu’à ce que l’Amour devienne une possession consciente au sein de mon âme. Si je n’avais pas eu cette nature originelle, tout comme d’autres ont une nature orientée vers d’autres types d’activités, mon développement n’aurait peut-être pas été aussi rapide qu’il l’a été. C’est comme le grand pianiste doué d’une capacité ou d’un penchant exceptionnel dès le début de sa vie.

Il viendra un temps où le don sera mieux compris en général. C’est-à-dire que pour atteindre Ses Buts et enrichir l’humanité, le Père bénit souvent des individus avec des capacités ou inclinations exceptionnelles, et mon don était dans le domaine spirituel.

J’encourage B.R. à poursuivre ses tentatives de réception par la pensée, car il commence à connaître un certain succès dans ce domaine. Il aura plus de succès, comme vous, grâce à la pratique et à l’application d’une plus grande foi dans sa capacité à recevoir et pour que nous puissions vraiment envoyer.

J’espère avoir répondu de manière satisfaisante à vos questions et à celles de B pour le moment. Avec le temps, notre capacité à communiquer à travers vous et d’autres personnes progressera, et beaucoup d’autres personnes seront engagées au service de la diffusion des vérités du Père à l’humanité. Continuez le bon travail, mes collègues, et sachez que j’apprécie profondément tous vos efforts d’amour pour la propagation de la Vérité et l’avancement de la cause qui consiste à amener de plus en plus l’humanité sous le parapluie de la Protection du Père. C’est tout ce que je souhaite dire pour le moment, à part que vous avez bien reçu ce message, et que votre capacité de réception s’améliore. En attendant notre prochaine communication, je vous remercie donc de m’avoir donné l’occasion de vous transmettre un message pour le bien des autres. Je vous aime, chacun d’entre vous, et je suis très heureux de tous les efforts que vous déployez avec amour dans les différentes tâches qui vous attendent et que vous accomplissez si bien.

Vous êtes fatigués maintenant, et je dois arrêter. Je vous laisse maintenant avec tout mon amour, mon appréciation et mes bénédictions, ainsi que celles du Père.

Je suis votre ami et votre frère,

Jésus de la Bible
et
Maître des Cieux Célestes.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-1984-2000/jesus-born-without-sin-dl-28-aug-1986/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s