Jacques : Convaincre la famille

21 Octobre 1997
Reçu par DL

Je suis avec vous maintenant, Jacques, votre ange guide spécial, frère de Jésus, et, comme vous le savez, un ange Céleste. Nous sommes très heureux de vous annoncer que vous avez fait une forte sacrée impression sur vos cousins et leurs compagnons, en particulier J____ et E____, même si personne n’a été moins impressionné par vous et par ce que vous avez dit sur les sujets que vous avez abordés avec eux. Il est vrai que tous ceux qui entendent parler de l’Amour Divin ne l’embrassent pas immédiatement ou ne le recherchent pas pour diverses raisons inhibitrices, mais cela ne nous dégage pas de la responsabilité de tenter de faire faire à tous ceux que nous informons la « Grande Expérience », comme vous aimez le dire, qui consiste bien sûr à tester l’hypothèse de l’existence de l’Amour Divin en expérimentant la prière pour voir si elle peut être atteinte.

Et vous avez raison d’informer vos auditeurs qu’ils ne doivent pas se décourager si, au début, ils ne réussissent pas, mais qu’ils doivent redoubler d’efforts et s’efforcer encore plus de mettre en jeu les désirs de leur âme, et ne pas se contenter de prières mentales ou même de paroles élevées qui ne parviennent pas à l’oreille attentive du Père.

Mais vous avez particulièrement bien réussi ce week-end, non seulement dans vos présentations en tant que telles, mais aussi dans votre comportement qui témoigne de votre passion et de votre conviction que vous croyiez totalement à ce que vous communiquez. Pour convaincre les autres, il faut donner l’exemple d’une foi inébranlable dans le communicateur lui-même envers ce qui est témoigné. Cette conviction qui est communiquée, tout comme le bon vendeur, est ce qui amène les gens à croire que ce que vous vendez quelque chose de grande valeur. Mais, bien entendu, ils doivent faire beaucoup plus pour obtenir réellement l’Amour du Père, et cela ne dépend pas tant de la présentation captivante du communicateur ou de l’enseignant, mais de la disposition d’esprit de l’auditeur à fournir l’effort d’âme nécessaire pour obtenir des résultats positifs.

Avec le temps, tous vos cousins, et certains de leurs compagnes – très probablement E____ – feront la tentative de communiquer avec notre Père dans le but de tester l’existence et la réalité de l’Amour Divin. Tout dépend, bien sûr, du degré de scepticisme ou d’ouverture que chacun d’entre eux apporte à la tentative elle-même, en plus de l’ingrédient le plus vital de tous : le degré de désir de l’Amour lui-même.

Mais, comme vous savez tout cela, je ne continuerai pas à faire des sermons. Je veux juste vous féliciter pour le grand effort que vous avez fait pour tenter d’amener plus d’âmes dans le Pli du Père. Et, comme vous l’avez dit, votre exigence n’est pas de convaincre mais d’informer. Et nous tous ici devons dire qu’il y a très peu de choses que vous n’avez pas communiquées d’importance à vos cousins et à leurs conjoints. Vous avez fait une belle présentation et nous voulons tous vous féliciter pour votre travail.

Ce fut une visite très utile et nous nous sommes réunis pour un certain nombre de raisons réconfortantes, dont la moindre n’était pas de transmettre le message de votre tante J____ à ses enfants. Elle est ravie de voir à quel point vous avez réussi, et elle était effectivement avec vous et ses enfants pour chaque minute de vos présentations. Elle était également en larmes, mais c’était des larmes de grande joie de voir et de savoir à quel point elle était elle-même aimée, ainsi que de réaliser que le message qu’elle voulait faire passer était effectivement en train de s’imposer parmi les auditeurs. Il n’y avait pas un œil sec dans la maison ici, car nous avons tous mélangé nos larmes avec les vôtres. Notre paradis est constitué de ces expériences merveilleuses. Et lorsque nous voyons un tel amour, une telle sincérité et une telle solidarité à un haut niveau partagés sur terre, nous considérons cela comme un événement rare mais très spécial, et nous nous sentons privilégiés d’en faire partie en en étant témoins.

J____ souhaite vous remercier à nouveau personnellement, en vous disant qu’elle n’aurait jamais imaginé que vous puissiez lui apporter une telle joie et un tel message à ses enfants. Elle vous réserve mille baisers lors de votre venue et elle vous en a déjà donné beaucoup à ce moment-là et à mon dernier décompte.

En ce qui concerne R____, elle affirme, tout comme nous, qu’il était dans un état, non pas tant de déni, mais de manque de conscience au plus profond de sa propre tristesse à la mort de sa mère. Il se souvient d’avoir craqué, mais il préfère penser qu’il a surmonté son chagrin assez rapidement et plutôt bien, et que ses sœurs ont eu plus de mal à s’adapter que lui. Bien sûr, l’accent étant mis sur leur chagrin et leur adaptation, il lui est devenu plus facile de réprimer certains de ses propres sentiments. Mais, bien sûr, il a profondément ressenti la perte de sa mère et il le ressent toujours, malgré ses propos contraires. En tout cas, quel que soit le degré de contact qu’il a avec ses propres sentiments de perte et de chagrin, le message partagé par sa mère lui a donné un certain élan. Il lira ce message de nombreuses fois au fil du temps, et ce message lui-même contribuera grandement à aider à surmonter le remords qui subsiste encore en lui aujourd’hui.

Ainsi, à part votre présentation sur l’Amour Divin, beaucoup de bien sera tiré de la communication de J_ à vous et à ses enfants. Comme N_ l’a dit, le message a apporté un grand réconfort à toutes les personnes concernées, et ce n’est pas une petite bénédiction en soi. Et, donc, pour citer mon frère, Jésus : « Bravo, bon et fidèle disciple ! » Tu as ajouté un autre joyau à ta couronne de vertu que personne ne peut te prendre et qui sera une source de plaisir éternel lorsque tu arriveras dans le monde des esprits pour voir la couronne que vous aurez encore plus complètement façonnée au moment où vous serez prêts à la réclamer.

Eh bien, mon brave D____, je pense que c’est une bonne étape pour le premier message de la journée. Vous avez des questions ?

(Oui, qui sera le deuxième communicateur ? Est-ce que ce sera un Céleste, un parent, quelqu’un dont je n’ai pas encore entendu parler) ?

Oui, ce sera un autre Céleste dans votre groupe d’esprit. Comme il vous a été dit, vous avez six Célestes qui vous soutiennent. Vous avez eu des nouvelles de trois d’entre eux – votre mère, votre fils et moi-même. Nous allons bientôt vous présenter le quatrième. Vous pouvez arrêter maintenant.

Jacques, le frère cadet de Jésus.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-1984-2000/james-convincing-the-family-dl-21-oct-1997/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s