Le juge Syrick décrit la loi spirituelle de « faire aux autres » ainsi que sa progression vers la septième sphère

21 Décembre 1917
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, le juge Syrick.
Eh bien, mon vieux, comment vas-tu ce soir ? Je parle ainsi afin que tu saches que je me sens aussi amical que lorsque j’étais sur terre, et que tu sois assuré que je suis plus amical que lorsque je te parlais des mystères de l’invisible. Maintenant, bien sûr, je connais un grand nombre de choses qui étaient pour nous, à cette époque, mystérieuses, et je sais que le mystérieux n’existe que dans l’esprit des homme. Ce que nous appelons vérité et mystère dans notre univers ne sont que des termes artificiels commodes pour cacher notre manque de connaissance.
Eh bien, Padgett, je suis heureux de pouvoir t’écrire à nouveau, car cela me fait très plaisir de pouvoir le faire. Bien sûr, je suis très souvent avec toi, j’écoute ta conversation et celle de tes amis, et je lis les messages que tu reçois. Il y a tellement d’esprits autour de toi, tous désireux d’écrire, que je ne peux pas parfois écrire car, comme tu le sais, nous donnons toujours la préférence aux autres chaque fois que nous connaissons leurs désirs. C’est l’une des choses que nous apprenons et que nous appliquons dans notre vie ici, au fur et à mesure que nous progressons. Non seulement nous faisons aux autres ce que nous voudrions qu’ils fassent pour nous, mais nous faisons aux autres ce que nous savons être pour le bien de ces autres. Nous essayons de nous effacer, et à mesure que nous avançons dans la possession de l’amour, nous trouvons de moins en moins difficile de nous sacrifier pour le bien des autres ; et ce qui est merveilleux, c’est qu’en faisant cela, nous sommes plus heureux et nous réalisons que nous ne devrions pas vivre uniquement pour nous-mêmes. Eh bien, tu vas commencer à penser que je suis un prédicateur, et d’une certaine façon je le suis, mais ce que je dis, je sais que c’est vrai, et ce n’est pas le résultat d’une quelconque spéculation.
Je progresse et je suis maintenant dans la septième sphère, et si je tentais de vous dire ce que cela signifie, et si je pouvais le faire, tu penserais que je suis soit un conteur surpassant l’auteur des Mille et une nuits, ou que tu es victime de ton imagination et de tes sens. Mais c’est un fait que la beauté et les merveilles de cette sphère sont au-delà de ma capacité à décrire ou de ta capacité à comprendre.
Rose, bien sûr, est avec moi, et nous sommes très heureux. Quelle chose merveilleuse que cet amour d’âme-sœur ! Maintenant, je me rends compte que le bonheur qui est le mien compense toutes les périodes de solitude de mes vieux jours de célibataire sur terre, et, comme je vois que ton ami est un pauvre célibataire solitaire, je veux lui dire que lorsqu’il viendra dans le monde des esprits et qu’il aura son âme-sœur pour l’aimer et le chérir, il oubliera qu’il a toujours été un célibataire solitaire sur terre et regrettera seulement qu’il ne soit pas devenu un esprit bien avant d’entrer dans ce monde auquel tant de gens redoutent de penser. J’ai parfois été présent lorsque certains de ses amis Catholiques lui ont rendu visite52 et ont tenté de l’anéanti. Bien que tu puisses nous considérer comme des esprits sédentaires et pieux, nous avons néanmoins beaucoup apprécié cette rencontre surtout lorsque nous avons vu que ces prêtres étaient vénérés et qu’ils avaient perdu toutes les batailles, comme tu peux le dire.
Je ne le connaissais pas sur terre, mais je sens que je le connais très bien maintenant, et je souhaite lui dire qu’il fait un travail merveilleux et exceptionnel, et qu’il fait et a fait beaucoup de bien parmi ces gens qui sont dominés par les prêtres. Il ne le sait peut-être pas, mais c’est un fait que lorsqu’il entre dans ces controverses avec les prêtres, ils ne sont pas les seuls esprits présents. Beaucoup de leurs disciples les accompagnent pour voir l’ennemi de leur église anéanti ; et ils entendent ce qui peut être dit et voient les résultats. Par conséquent, beaucoup d’entre eux sont amenés à réfléchir et à chercher l’aide des nombreux esprits élevés qui sont toujours présents, prêts à apporter l’aide dont ils ont besoin ; et beaucoup de ces adeptes sont, par les moyens mentionnés, sauvés de leur purgatoire et de leurs croyances erronées. Je voudrais écrire davantage sur ce sujet et décrire les scènes réelles qui accompagnent ses rencontres avec ces prêtres, ne serait-ce que pour l’encourager, mais je ne peux pas le faire ce soir.
Eh bien, Noël sera bientôt là. Nous avons le sentiment de Noël, mais ce n’est pas exactement comme vous l’avez sur terre. Nous avons la présence visible actuelle de Jésus et nous ressentons son amour, et nous savons qu’il est né et qu’il est maintenant le Christ vivant, aimant et universel dans ses enseignements et ses manifestations de l’Amour du Père. Je te souhaite, ainsi qu’à ton ami et au Dr Stone, un joyeux Noël et je tiens à te dire que beaucoup de tes amis spirituels passeront la journée avec toi et t’apporteront, en cadeau, leur amour, leurs prières et leurs meilleurs vœux de bonheur.
Bonne nuit, mon vieil ami, et que Dieu te bénisse,
Syrick.
_______________
52 Eugène Morgan était le médium qui a été choisi par Jésus pour aider les esprits sombres.

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-4/judge-syrick-described-the-spiritual-law-of-do-unto-others-vol-4-pg130/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s