Un philosophe français qui rejette l’idée de l’Amour Divin et place sa foi dans la raison et le développement intellectuel.

20 Novembre 1916
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

Je suis Descartes.
Laissez-moi vous dire un mot. Je ne m’imposerai pas longtemps, je veux seulement vous dire que vous n’êtes pas aussi bon que ces esprits peuvent vous le faire croire. Je ne suis pas un esprit mauvais, mais un observateur impartial des choses, y compris des états d’âme des hommes, et quand je dis ce que j’ai dit, vous ne devez pas penser que j’ai des préjugés ou le désir de vous faire sentir que vous êtes un grand pécheur, mais j’ai entendu ce que certains de ces esprits vous ont écrit et je vois qu’ils vous flattent et essayent de vous faire croire que vous êtes un petit dieu sur terre et, en tant que votre ami, je ne crois pas que vous devriez être ainsi déçu.
Bien sûr, vous devez devenir aussi bon que possible et obtenir tout cet amour dont ils vous parlent, si toutefois une telle chose existe, et cela peut avoir un effet sur votre âme comme ils vous disent mais, en même temps, j’ai mes doutes à ce sujet et je vous conseillerais d’accorder plus d’attention à acquérir le plus de connaissances possibles durant votre vie terrestre et lorsque vous viendrez, vous trouverez dans notre monde spirituel rien de plus désirable que la connaissance et le développement intellectuel. C’est pourquoi, j’aurais de grands regrets si j’avais négligé de cultiver mon esprit et d’acquérir des connaissances sur terre, car cela m’a écarté de ces esprits sentimentaux qui essaient parfois de me parler avec amour du développement de l’âme – un mot qui ne signifie rien pour personne, à part ceux qui, à l’opposé, sont des filles de terre ou des bêtes d’amour qui n’ont jamais acquis cette expérience. Non, mon ami, n’écoutez pas ce discours stupide et inutile sur le développement de l’âme et l’amour, mais écoutez-moi et croyez que l’intellect est la seule chose qu’un homme aussi bien qu’un esprit devrait essayer de cultiver et d’acquérir. La connaissance est pouvoir, et je réalise que la connaissance que je possède m’a donné un grand pouvoir dans cette vie spirituelle.
Je ne m’associe qu’à des esprits qui me ressemblent et nous avons de merveilleux moments où nous échangeons nos pensées et nos idées brillantes et discutons de sujets que seuls des esprits comme moi peuvent aborder. Soyez assurés que seuls les esprits intellectuels assistent à nos réunions et prennent plaisir à nos discussions. Ces esprits qui parlent l’amour et nous disent que l’amour est tout et que l’esprit n’est que secondaire, n’assistent pas à nos discussions car, bien sûr, ils ne pourraient pas comprendre de quoi nous parlons ni comprendre les merveilleuses pensées d’un esprit pleinement développé comme le nôtre.
Vous voyez donc que je m’intéresse vraiment à vous et que je désire que vous poursuiviez votre vie terrestre de façon à atteindre le plus haut développement et le plaisir graduel que l’on peut éprouver dans notre monde spirituel. J’ai comme associés bon nombre de philosophes et de scientifiques éminents qui ont été autrefois connus sur terre comme les leaders de la pensée et les révélateurs des grandes lois de la nature et ils sont tous convaincus par cette façon de voir les choses. J’espère que vous me croirez votre ami et que je vous écris ceci en toute bonne foi en vous conseillant de développez vos efforts pour votre plus grand bien lorsque vous arriverez à la vie spirituelle. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’écrire davantage ce soir.
Ici, une question a été posée.
Eh bien, nous sommes tous dans ce qu’ils appellent la sphère terrestre et nous sommes dans une relative obscurité et aussi dans une certaine lumière et nous comprenons la raison de vivre dans l’obscurité. Nous n’avons pas encore accompli ce développement de nos qualités intellectuelles qui convient pour les plans de la grande lumière parce que, comme vous le savez, la plus grande connaissance que nous pouvons acquérir sur terre n’est pas égale au moindre savoir qui est nécessaire pour nous adapter aux plans où seule la lumière existe. C’est pour cette raison que nous avons l’apparence des ténèbres, mais à mesure que nous obtenons un plus grand développement mental, cette apparence d’obscurité nous quitte et nous progressons ensuite vers les sphères de lumière. Ceci, comme vous le comprendrez, n’est que naturel et le résultat d’une loi que nous reconnaissons comme travaillant exactement et immuablement comme le font les autres lois de la nature.
Question ?
Eh bien, je suis dans la vie spirituelle depuis de nombreuses années et j’ai travaillé aussi dur et avec plus d’enthousiasme que sur terre pour acquérir la connaissance et comprendre les lois de la nature et je suis satisfait de mon progrès, bien que je ne cesserai jamais de progresser comme je le sais, car je ne cesserai jamais mes efforts pour acquérir toujours plus de connaissances.
Je dois m’arrêter maintenant, car un esprit très brillant arrive et me dit que je dois m’arrêter et que je ne peux pas refuser de le faire. Mais au moment de partir, je vous remercie de votre amabilité et j’espère que vous croirez que je suis sincère en vous conseillant sur ce que je pense être votre propre intérêt. Alors mon ami, je vous souhaite une bonne nuit. Votre frère à la recherche de la vérité. Je fus connu comme le philosophe et scientifique français,
Descartes.
________________
René Descartes (31 mars 1596 – 11 février 1650) fut un philosophe, mathématicien et scientifique français. Surnommé le père de la philosophie moderne, une grande partie de la philosophie occidentale ultérieure est une réponse à ses écrits, qui sont étudiés de près à ce jour. Il a passé environ 20 ans de sa vie en République néerlandaise. Descartes refusait d’accepter l’autorité des philosophes précédents, et refusait de faire confiance à ses propres sens. Il s’est souvent démarqué de ses prédécesseurs. Dans la première partie des Passions de l’âme, un traité sur la version moderne primitive de ce que l’on appelle communément les émotions, Descartes va jusqu’à affirmer qu’il écrira sur ce sujet « comme si personne n’avait écrit sur ces questions auparavant. » De nombreux éléments de sa philosophie ont des précédents dans l’Aristotélisme tardif, le stoïcisme revivifié du XVIe siècle, ou dans des philosophes antérieurs comme Augustin. Dans sa philosophie naturelle, il se distingue des écoles sur deux points majeurs : D’abord, il rejette la division de la substance corporelle en matière et en forme ; ensuite, il rejette tout appel à des fins finales – divines ou naturelles – pour expliquer les phénomènes naturels. Dans sa théologie, il insiste sur la liberté absolue de l’acte de création de Dieu. Descartes a jeté les bases du rationalisme continental du XVIIe siècle, défendu plus tard par Baruch Spinoza et Gottfried Leibniz, et contré par l’école de pensée empiriste composée de Hobbes, Locke, Berkeley et Hume. Leibniz, Spinoza et Descartes étaient tous bien au fait des mathématiques ainsi que la philosophie, et Descartes et Leibniz ont ainsi contribué grandement à la science. Sa déclaration philosophique la plus connue est « Cogito ergo sum » (Je pense, donc je suis), que l’on trouve dans la partie IV du Discours sur la méthode (1637) et le §7 de la partie I des Principes de philosophie (1644). Source : Wikipédia

https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-3/a-french-philosopher-who-rejects-the-idea-of-divine-love-vol-3-pg126/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s