Jean – Importance de la prière pour que l’âme puisse se développer et que les œuvres suivent.

Ce qui s’est vraiment passé à la Pentecôte.

5 Octobre 1915
Reçu par James Padgett.
Washington D.C.

C’est moi, Jean, l’apôtre de Jésus.

Je suis l’apôtre, et vous n’avez pas besoin de me juger comme votre ami l’a dit, car aucun esprit ne peut se faire passer pour moi quand je suis présent. Vous devez donc me croire et essayer de recevoir ce que je peux écrire ce soir, dans la foi, et vous découvrirez que vous en tirerez profit. Je suis venu principalement pour vous dire que j’ai écouté la conversation entre vous deux42 et la lecture du Sermon sur la Montagne qui nous a été donné par le Maître dans les jours d’il y a longtemps, comme vous diriez.

Quand ce sermon a été prononcé, nous n’étions pas dans un état de grand développement spirituel, et nous n’avons pas compris sa signification intérieure, et quant à sa signification littérale, nous pensions qu’il n’était pas destiné aux affaires pratiques de la vie. Les gens, je le sais, pensent qu’à cette époque, nous étions très développés spirituellement et avions une compréhension des grandes vérités enseignées par le Maître, qui étaient supérieures à ce que les hommes ont maintenant, mais je vous dis que c’est une erreur. Nous étions des hommes relativement ignorants, des pêcheurs par occupation, et nous n’avions aucune éducation au-dessus du travailleur ordinaire de l’époque, et, lorsque Jésus nous a appelés à devenir ses apôtres, nous avons été aussi surpris et hésitants que vous l’avez été lorsque la mission similaire vous a été déclarée.

Notre connaissance est venue avec notre foi dans les grandes vérités que le Maître enseignait, de notre observation des grandes puissances qu’il manifestait, et aussi de l’influence de son Grand Amour. Mais, lorsque les hommes pensent que nous avons facilement compris les grandes vérités qu’il a enseignées, ils se trompent. Ce n’est qu’après la descente de l’Esprit Saint, sur nous, à la Pentecôte, que nous sommes devenus pleinement en accord avec le Père, ou que nous avons pleinement apprécié les grandes vérités que le Maître avait enseignées.

Bien sûr, nous avons appris beaucoup de choses que les hommes de l’époque ne savaient pas, et nos âmes se sont développées dans une large mesure, mais pas assez pour nous amener à une connaissance du sens merveilleux des vérités qui ont libéré les hommes et les ont amenés à l’unisson avec le Père. Dans votre conversation de ce soir, vous avez discuté de la valeur relative de la prière et des œuvres, et vous n’étiez pas d’accord avec le prédicateur, que les œuvres sont les grandes choses pour développer les hommes en amour et apporter un grand bonheur dans le monde, et que la prière n’est pas d’une telle importance.

Maintenant laissez-moi, en tant qu’esprit et en tant qu’homme qui a travaillé sur terre et prié sur terre, dire, avec une autorité qui découle de l’expérience réelle et la connaissance qui vient de l’observation, que, de toutes les choses importantes sur terre pour les hommes qui cherchent le salut et le bonheur et le développement de l’âme, la prière est la plus importante, car la prière apporte du Père non seulement l’amour et les bénédictions, mais la condition de l’esprit et l’intention qui amènera les hommes à faire les grandes œuvres que le prédicateur Admoneste les hommes à s’engager pour.

La prière est la cause de la puissance donnée aux hommes, elle leur permettra de faire toutes les grandes œuvres qui seront source de récompense pour celui qui les fait, de bonheur et d’avantage pour celui qui les reçoit.

Ainsi, vous voyez que les résultats ne peuvent jamais être aussi grands que la cause, car la cause, dans ce cas-ci, non seulement donne aux hommes cette capacité de travailler, mais aussi leur permet d’aimer et de développer leur âme et d’inspirer toutes les bonnes et vraies pensées. Les œuvres sont souhaitables et, dans certains cas, nécessaires, mais la prière est absolument indispensable. Que vous et votre ami42 compreniez et ne doutez jamais que, sans la prière, les œuvres des hommes ne seraient pas disponibles pour accomplir le grand bien que l’homme accomplit déjà aujourd’hui pour son frère.

Priez, et les œuvres suivront. Travaillez, et vous pourrez faire le bien, mais l’âme n’en profitera pas, car Dieu est un Dieu qui répond à la prière, par les ministères de ses anges et par l’influence de son Esprit Saint, qui travaille sur la partie intérieure ou réelle de l’homme.

Je vais arrêter maintenant. Ainsi, avec mon amour pour vous deux, je suis votre frère en Christ,

Jean.43
_____________________
42 Dr Leslie R. Stone était présent.
43 Ce message est également publié dans le volume le volume IV des messages reçus par James Padgett.

Lien vers le message originel en Anglais : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-2/john-importance-of-prayer-vol-2-pg114/

Jean – Importance de la prière pour que l’âme puisse se développer et que les œuvres suivent.

Ce qui s’est vraiment passé à la Pentecôte.

5 Octobre 1915
Reçu par James Padgett.
Washington D.C.

C’est moi, Jean, l’apôtre de Jésus.
Je suis l’apôtre, et vous n’avez pas besoin de me juger comme votre ami l’a dit, car aucun esprit ne peut se faire passer pour moi quand je suis présent. Vous devez donc me croire et essayer de recevoir ce que je peux écrire ce soir, dans la foi, et vous découvrirez que vous en tirerez profit. Je suis venu principalement pour vous dire que j’ai écouté la conversation entre vous deux42 et la lecture du Sermon sur la Montagne qui nous a été donné par le Maître dans les jours d’il y a longtemps, comme vous diriez.
Quand ce sermon a été prononcé, nous n’étions pas dans un état de grand développement spirituel, et nous n’avons pas compris sa signification intérieure, et quant à sa signification littérale, nous pensions qu’il n’était pas destiné aux affaires pratiques de la vie. Les gens, je le sais, pensent qu’à cette époque, nous étions très développés spirituellement et avions une compréhension des grandes vérités enseignées par le Maître, qui étaient supérieures à ce que les hommes ont maintenant, mais je vous dis que c’est une erreur. Nous étions des hommes relativement ignorants, des pêcheurs par occupation, et nous n’avions aucune éducation au-dessus du travailleur ordinaire de l’époque, et, lorsque Jésus nous a appelés à devenir ses apôtres, nous avons été aussi surpris et hésitants que vous l’avez été lorsque la mission similaire vous a été déclarée.
Notre connaissance est venue avec notre foi dans les grandes vérités que le Maître enseignait, de notre observation des grandes puissances qu’il manifestait, et aussi de l’influence de son Grand Amour. Mais, lorsque les hommes pensent que nous avons facilement compris les grandes vérités qu’il a enseignées, ils se trompent. Ce n’est qu’après la descente de l’Esprit Saint, sur nous, à la Pentecôte, que nous sommes devenus pleinement en accord avec le Père, ou que nous avons pleinement apprécié les grandes vérités que le Maître avait enseignées.
Bien sûr, nous avons appris beaucoup de choses que les hommes de l’époque ne savaient pas, et nos âmes se sont développées dans une large mesure, mais pas assez pour nous amener à une connaissance du sens merveilleux des vérités qui ont libéré les hommes et les ont amenés à l’unisson avec le Père. Dans votre conversation de ce soir, vous avez discuté de la valeur relative de la prière et des œuvres, et vous n’étiez pas d’accord avec le prédicateur, que les œuvres sont les grandes choses pour développer les hommes en amour et apporter un grand bonheur dans le monde, et que la prière n’est pas d’une telle importance.
Maintenant laissez-moi, en tant qu’esprit et en tant qu’homme qui a travaillé sur terre et prié sur terre, dire, avec une autorité qui découle de l’expérience réelle et la connaissance qui vient de l’observation, que, de toutes les choses importantes sur terre pour les hommes qui cherchent le salut et le bonheur et le développement de l’âme, la prière est la plus importante, car la prière apporte du Père non seulement l’amour et les bénédictions, mais la condition de l’esprit et l’intention qui amènera les hommes à faire les grandes œuvres que le prédicateur Admoneste les hommes à s’engager pour.
La prière est la cause de la puissance donnée aux hommes, elle leur permettra de faire toutes les grandes œuvres qui seront source de récompense pour celui qui les fait, de bonheur et d’avantage pour celui qui les reçoit.
Ainsi, vous voyez que les résultats ne peuvent jamais être aussi grands que la cause, car la cause, dans ce cas-ci, non seulement donne aux hommes cette capacité de travailler, mais aussi leur permet d’aimer et de développer leur âme et d’inspirer toutes les bonnes et vraies pensées. Les œuvres sont souhaitables et, dans certains cas, nécessaires, mais la prière est absolument indispensable. Que vous et votre ami42 compreniez et ne doutez jamais que, sans la prière, les œuvres des hommes ne seraient pas disponibles pour accomplir le grand bien que l’homme accomplit déjà aujourd’hui pour son frère.
Priez, et les œuvres suivront. Travaillez, et vous pourrez faire le bien, mais l’âme n’en profitera pas, car Dieu est un Dieu qui répond à la prière, par les ministères de ses anges et par l’influence de son Esprit Saint, qui travaille sur la partie intérieure ou réelle de l’homme.
Je vais arrêter maintenant. Ainsi, avec mon amour pour vous deux, je suis votre frère en Christ,
Jean.43
_____________________
42 Dr Leslie R. Stone était présent.
43 Ce message est également publié dans le volume le volume IV des messages reçus par James Padgett.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s