Jean : Que fait l’esprit de l’homme quand il quitte le corps physique pour l’éternité ?

29 Mai 1916
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, Saint-Jean, Apôtre de Jésus.
Je viens ce soir partager avec vous une vérité essentielle qui, je sais, vous intéressera.
La question a souvent été posée : « Que fait l’esprit de l’homme lorsqu’il quitte le corps physique pour l’éternité ? »
Beaucoup d’esprits, je le sais, vous ont écrit à ce sujet et certains d’entre eux ont décrit leurs expériences personnelles, mais dans toutes les informations que vous avez reçues, il y a des faits qui n’ont pas été mentionnés. et je vais les décrire brièvement.
Lorsque l’esprit quitte le corps, il y a rupture de la corde d’argent, comme on l’appelle, et toute connexion entre l’esprit et le corps est ainsi coupée pour l’éternité. Cet esprit ne peut jamais plus entrer dans ce corps, et aucun autre esprit ne le peut, bien que, je le sais, certains spiritualistes affirment qu’un autre esprit peut habiter le corps rejeté. Mais tout cela est faux, car aucun esprit ne pénètre jamais dans le corps qui a autrefois été la demeure d’un autre esprit, et, par conséquent, les affirmations de certains sages de l’Orient qu’une telle chose puisse être possible, n’a en fait aucun fondement.
Lorsque la corde d’argent est coupée, aucun pouvoir connu du monde des esprits ou des esprits de la sphère supérieure ne peut ressusciter ce corps et provoquer la manifestation de la vie, et, par conséquent, dans les miracles mentionnés dans la Bible, où il est dit que les morts ont été ramenés à la vie, il faut comprendre que ce lien entre l’esprit et le corps n’a jamais été brisé.
Dans ces temps anciens, comme maintenant, il y avait des personnes qui avaient l’air d’être mortes, et, en ce qui concernait la connaissance humaine, elles étaient mortes. Cependant elles étaient vraiment dans un état qu’on peut appeler vie suspendue. En l’absence de signes de vie apparaissant à la conscience des hommes, on pensait que la mort avait eu lieu. Pourtant, en aucun cas, où les morts supposés ont été élevés à la vie, le mortel était vraiment mort.
Comme Lazare vous l’a déjà dit, quand Jésus lui a ordonné de se lever, il n’était pas mort, et il en était de même pour tous les autres morts supposés appelés à la vie. Quand ce lien a été rompu, il y a certaines lois chimiques affectant le corps physique, et certaines lois spirituelles affectant l’esprit, qui rendent absolument impossible à l’esprit d’entrer à nouveau dans le corps ; et comme vous avez été informés, nous tous, les mortels, les esprits et les anges également, sont régis par des lois qui n’ont aucune exception, et ne varient jamais dans leurs fonctionnements. Aussi je dis que, lorsque l’esprit et le corps se séparent, c’est pour toute l’éternité, et l’esprit devient alors de lui-même, une chose séparée, contrôlée entièrement et exclusivement par des lois régissant le corps d’esprit.
Avec l’entrée de l’esprit dans le monde des esprits, vient l’âme, toujours enfermée dans ce corps spirituel et, d’une certaine manière, contrôlée par ce corps, qui est aussi, dans certains cas, contrôlé par l’âme. Le corps spirituel n’a pas, par lui-même, le pouvoir de déterminer son propre emplacement ou destin, parce que la loi d’attraction qui opère dans ce cas particulier, opère sur l’âme, et la condition de l’âme détermine sa localisation, et comme le corps spirituel est la couverture de l’âme, il doit aller là où cette loi d’attraction décrète que l’âme doit demeurer.
Bien que l’esprit, les facultés mentales et les sens ont leur place dans le corps spirituel, la loi dont je parle n’opère pas sur ces facultés, comme le montrent tous les esprits qu’il connaît par observation, aussi bien que par expérience. Le pouvoir combiné de toutes ces facultés ne peut pas faire avancer un corps spirituel sur le chemin du progrès, à moins que de telles facultés n’aient, par leur influence sur l’âme, fait changer sa condition ; et en matière de simple avancement mental ou moral, cela peut être fait.
Ainsi, je le répète, la condition de l’âme détermine la localité ainsi que l’apparence du corps spirituel, et cette loi d’attraction est si exacte que, dans ses opérations, il n’y a aucune chance, en raison de l’application de cette loi, que le hasard s’interpose et place le corps spirituel dans un lieu qui ne lui est pas destiné. Ainsi, lorsque le corps spirituel entre dans le monde spirituel, il doit aller et occuper le lieu que son âme enfermée détermine qu’il doit occuper. Aucune interposition d’amis spirituels ou l’amour d’un parent ou d’un mari ou d’un enfant ne peut empêcher ce destin, bien que pendant un certain temps, jusqu’à ce que l’âme ait réellement pris conscience de sa condition de séparation de la vie mortelle, ces relations ou amis peuvent retenir le corps près de son lieu d’entrée dans la vie spirituelle, même si ce lieu est d’un environnement et d’un bonheur plus beaux que celui auquel il est destiné. Mais cette situation ne dure pas longtemps, car la loi fonctionne, et quand l’âme entre en pleine conscience, elle entend l’appel et doit obéir.
Ainsi vous voyez, les amis et les êtres chers dans la vie spirituelle accueillent avec l’amour, la bonté et la consolation, l’esprit nouvellement arrivé. Cependant, la séparation doit avoir lieu et chaque âme doit trouver sa résidence selon ce que ses propres qualités ont déterminé. Et pourtant, la consolation mentionnée est réelle car, dans de nombreux cas, si ce n’était pas le cas, l’esprit solitaire connaîtrait la peur, l’égarement et toutes les sensations indicibles d’être abandonné.
Vient alors un moment où chaque âme doit rester seule et, dans sa faiblesse ou sa force, réaliser qu’aucune autre âme ne peut porter son chagrin, prendre ses fardeaux ou entrer dans ses souffrances, Et ainsi se réalise l’énonciation que chaque âme est son propre gardien et seule responsable de sa propre condition.
Bien entendu, dans de nombreux cas, les amis aimants peuvent visiter cette âme dans son lieu de vie et offrir consolation, aide, encouragement et instruction. Cependant, dans certains cas, cela ne peut pas être possible car, comme cette âme est alors mise à nu, toutes ses difformités, ainsi que les péchés et les mauvaises qualités viennent devant elle, et jettent ainsi autour d’elle un mur, pour ainsi dire, qui empêche les bons amis et les êtres aimés d’apparaître.
Et ainsi de nouveau opère la grande Loi d’Attraction, car alors que ces amis plus élevés ne peuvent venir en aide à cette âme, cependant d’autres esprits d’âmes et de qualités semblables peuvent devenir ses associés, et rendre une assistance comme l’aveugle peut conduire les aveugles dans leurs déplacements. Et je voudrais dire ici, nonobstant ce que certains de vos maîtres spiritualistes ont dit, que l’âme a son emplacement aussi bien que sa condition.
La condition que j’ai décrite ci-dessus est la destinée de quelques âmes peu après être devenues des esprits, elle est déplorable, et vous pouvez penser que de telles âmes sont abandonnées par les influences aimantes des esprits du ministère de Dieu, et laissées seules dans le triste lieu de leurs habitations. Mais tel n’est pas le cas, car alors qu’elles sont privées de la présence, pour elles, des esprits supérieurs, les influences de l’amour et de la compassion découlent de ces esprits, et parfois ils seront ressentis par les solitaires. Comme ces influences sont ressenties, les pauvres âmes commencent à avoir un éveil qui fait disparaître peu à peu le mur de leur réclusion jusqu’à ce que, à un moment donné, les esprits supérieurs remarquent qu’ils peuvent manifester leur présence à ces infortunés.
Et, d’ailleurs, tout esprit, aussi déchu qu’il soit, a un travail à faire, même si cela peut sembler insignifiant et, parmi ces esprits de conditions semblables, certains sont un peu plus avancés que d’autres. Alors, en vertu d’une loi que ceux qui ont le plus progressé aident ceux qui ont le moins progressé, ces derniers sont souvent aidés d’une manière ou d’une autre.
Maintenant ce que j’ai écrit s’applique bien sûr aux esprits méchants, vils et sans aucun développement d’âme dans la voie du bien. Cependant, un principe similaire se manifeste dans les conditions de tous les esprits du plan terrestre, bien que plus ils sont élevés dans ce plan, plus ils ont de possibilités de recevoir de l’aide et de progresser. Au sujet de ces derniers, et de l’opération des pensées et des qualités morales sur la condition et le progrès de l’âme, je vous écrirai plus tard.
J’ai assez écrit pour ce soir, je vais vous laisser et, avec mon amour et mes bénédictions, je vous souhaiterai une bonne nuit.
Votre frère en Christ,
Jean

Note du traducteur : les termes corps esprit ou corps spirituel sont synonymes. Ils correspondent à « l’enveloppe » qui entoure l’esprit (l’âme) durant sa vie terrestre ou durant sa vie dans l’au-delà.

De même les expressions monde des esprits ou monde spirituel sont identiques et correspondent à la résidence des esprits après la fin de leur vie terrestre.

Ce message est aussi publié dans le Volume III à la page194. Pour plus de détails, consultez cette page.

Un résumé complet des sphères que l’homme peut atteindre après la mort est présenté sur cette page. Il est également disponible, en anglais, sous forme d’un livret de 46 pages en format pdf et e-book et imprimé ici.

Lien vers le message original en anglais : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-1/what-does-the-spirit-do-when-it-leaves-the-physical-body-vol-1-pg293/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s