Les Âmes à la création, le Développement et la Dématérialisation.

25 juillet 1961 et 20 Avril 1962

C’est moi, Jésus.

Je veux vous écrire sur les questions qui sont source de questionnement pour quelques-uns des membres Californiens de la Fondation de l’Église de la Nouvelle Naissance au sujet de la création du Messie comme une âme et le Divin Amour comme un enfant que le Messie a reçu du Père.

En premier lieu, tous les êtres humains, puisqu’ils sont les enfants du Père, sont bénis, dans la mesure où ils doivent leur existence à leur l’âme, et la possibilité de la vie éternelle avec Lui, à l’Amour et la miséricorde du Père. Ces âmes sont venues en existence parce qu’Il les désirait être des contreparties de Lui-même, l’aidant à faire son travail et Le glorifiant, âmes de Son Âme, et cependant des individus libres dans le grand don du libre arbitre. Que ces âmes aient été amenées à l’existence comme un acte de création de l’âme, ou si elles sont le résultat d’actes distincts, et à quel moment dans l’éternité du temps de Dieu, n’a pas été révélé car les forces et les âges sont impliqués de sorte que l’homme ou l’esprit n’en a pas de conception réelle. Si l’homme en tant qu’enregistreur du temps, remonte à seulement quelques milliers d’années, et en tant que créature sur terre à seulement quelques millions d’années, l’homme le plus ancien n’a pas connaissance des vastes éons de temps avant même la création du système solaire, et aucun système de mesure du temps n’a été trouvé pour déterminer une telle période, car, à partir de maintenant, le temps est mesurable par l’espace, et les marques d’espace qui existaient à l’époque, ou au temps de la création de l’âme ne sont plus présentes. Les âmes sont créées, selon ma compréhension, à partir de l’âme de Dieu comme une projection de la Volonté de Son Âme, d’une manière qui jusqu’ici est restée inconnue aux esprits des Cieux Célestes, car, si nous pouvons comprendre la Volonté du Créateur dans une certaine mesure et cherchons à aider à accomplir Sa Volonté, nous n’avons pas le pouvoir de créer des âmes car nous ne sommes pas Dieu. Nous pouvons simplement devenir des âmes possédées de l’essence divine de Dieu dans les limites et la réalisation de l’immortalité de l’âme, mais nous administrons les âmes des hommes et des esprits, en tant que Frères Aînés, après leur incarnation et la possession et la conscience de l’individualité, dans la vie mortelle et dans le monde des esprits.

Les âmes à la création, à ma connaissance, sont douées, dans certaines proportions, avec les merveilleuses qualités du Père, diminuées de la qualité divine, de sorte que de cette manière, elles sont soumises aux bonnes et mauvaises influences de leurs ancêtres, et avec son LIBRE ARBITRE, l’homme peut se tourner vers le Père pour éliminer les maux de son âme et obtenir la qualité divine par la prière au Père pour Son Amour. Quand le premier homme est apparu, il avait une âme parfaite avec l’intuition qu’il avait été créé par le Père et une norme de conduite qui, bien que seulement intuitive ou inconsciente, l’éleva au-dessus des autres créatures, dépourvues d’âme, vivant sur la terre. De cette façon il possédait un double jeu d’émotions, celui découlant de son état comme une créature de Dieu, et inhérente au niveau de la base animale, et l’autre provenant de sa position comme un être humain, implantée avec une âme créée par le Père pour la vie et le développement supérieur, pour la réalisation des valeurs spirituelles. L’homme aurait pu éliminer les éléments animaux indésirables en lui, conservé la perfection de son âme et devenir possédé de l’Amour Divin, et, en communion avec Dieu, il aurait prié le Père pour cet Amour, mais il ne l’a pas fait. Il a alors perdu par son acte la potentialité de le recevoir, contaminé son âme avec ces actes de nature animale qui ne sont pas en harmonie avec la nature de Dieu, brutalisé son âme au point où elle est devenue non-opératoire et en sommeil, et il est devenu comme les bêtes dans les champs, fonctionnant seulement sur le niveau de l’animal. C’est à partir de ce point que l’homme a commencé à faire sa lente reconstruction, et c’est la raison pour laquelle l’homme est né avec des maux si incrustés autour de son âme qu’ils agissent comme une partie de son âme, ce qu’ils ne sont pas, et il doit faire des efforts considérables pour les retirer.

C’est la connaissance de l’homme qu’il a une âme, qui est intrinsèquement pure, de s’efforcer à devenir lui-même un meilleur être humain. C’est la vie morale et éthique, qui a été prescrite par Hammurabi (un Roi Seéitique régnant à Babylone vers 1728-1686 Av J.C) et Moïse se tient sur le Livre des Morts Égyptien, mais il donne la pureté de l’âme comme son ultime récompense. La prière pour l’Amour du Père, non seulement purifie plus rapidement, mais aussi transforme l’âme de l’homme en une Âme Divine, le premier exemple fut fourni par moi, à savoir, Jésus Ben Joseph, le Messie de Dieu et Maître des Cieux Célestes.

La question qui suscite beaucoup d’intérêt aujourd’hui est la question de savoir quand je suis devenu le Messie – à la création de mon âme par Dieu au milieu des éons sans âge du passé, ou au moment où je me suis incarné comme une âme incarnée dans le sein de ma mère, Marie, ou à la naissance. J’ai déjà dit que Dieu crée, ou a créé, les âmes, avec Ses grandes qualités, d’une manière connue seulement de Son âme, mais sans la divinité, que ses qualités possèdent. L’âme est soumise aux influences, bonnes ou mauvaises, des ancêtres et le moment de la naissance est aussi influent, dans la mesure où la loi de Dieu du temps et l’effet qualitatif sont également en vigueur pour tous.

Pour afficher d’une seule façon le fonctionnement des Lois de Dieu du temps, vous pouvez comprendre que les conditions sur le temps de ma naissance ont souligné l’imminence du Messie sur la terre. Daniel, l’histoire d’un prophète par son nom, a travaillé à travers une vision de Dieu que le temps de la fin, plus précisément, le temps de la fin de la dispensation Hébraïque et le début du temps du Messie lui-même, dont j’ai eu connaissance par le biais de l’étude et la révélation, devait commencer son enseignement de l’Amour Divin par ce que vous appelez 26 A.D.

Pourquoi a t-il été donné à Abraham, Moïse et les prophètes d’être ce qu’ils étaient? Ils ont agi comme ils l’ont fait parce qu’ils avaient des âmes humaines, des âmes non divines, je dois le répéter. En raison de leur constitution et de l’hérédité humaine, des lois de Dieu du temps et d’effet qualitatif, et en raison de leur utilisation de leur LIBRE ARBITRE, également une Grande Loi de Dieu, ces âmes ont généré des activités dans la direction qu’elles ont prise et parce que les circonstances de leur temps les obligeaient à le faire afin de se réaliser en tant que personnalités humaines et individualités.

Pourquoi il a été donné à l’homme d’être Adam ou Eve? Tout comme certaines âmes incarnées deviennent de grands peintres, de grands scientifiques (ils ne pouvaient pas devenir de grands scientifiques avant leur âge de science, même s’ils étaient pourvus avec les plus grands talents), et de grands philosophes, les prophètes sont devenus de grands hommes de la volonté de Dieu parce que leurs âmes individuelles ont été équipées grâce à la dotation, à diverses forces travaillant à travers eux et grâce à leur utilisation du Libre Arbitre, lors des circonstances ou des situations historiques exigeant leur action.

Et ce fut ainsi que moi, Jésus Ben Joseph, je suis devenu le Messie. Il n’a pas été prédestiné que je devienne le Messie, sauf que j’étais constitué dans l’âme à ma naissance pour cette mission. Je me suis déterminé sur cette mission par exercice de mon libre arbitre; et les circonstances, à savoir l’emprise Romaine de fer sur la Palestine, l’apparition de la Nouvelle Alliance au pays de Damas, la retraite de la mer morte parmi les Esséniens, la publication par Enoch du Testament des Douze Patriarches, l’Assomption de Moïse, les Psaumes de Salomon, la montée du Chassidisme suite à la catastrophe du Second Temple vivant, la croissance des Sadducéens et du Parti Pharisaïque, dont mon père était un membre et un admirateur des enseignements de Hillel, la réalisation que le Divin Amour ne deviendrait pas une réalité pour l’humanité, sauf si moi, Jésus, je le prêchais, et que le Temple, ainsi que le peuple, seraient finalement détruits, en raison de l’intransigeance Zéalotique face à la brutalité romaine. Les circonstances, je le répète, ont exigé que je me donne à cette mission, même si elle s’est terminée par ma mort, que je savais devoir confronter et subir, non pas à cause d’un quelconque mysticisme, comme maintenant prêché dans les églises, mais parce que l’humeur et la violence de l’époque l’exigeaient.

A la naissance, Dieu ne m’a pas accordé délibérément l’Amour Divin, mais j’ai reçu quelques petites potions de celui-ci dans mon âme parce que mon âme, constituée de façon à comprendre le sens de Dieu, comme les autres comprennent le grand art, la science ou la littérature, a éprouvé la nostalgie de l’Amour Divin sans que j’aie conscience, comme enfant, que ceci avait effectivement lieu, et ce fut seulement plus tard, alors que je continuais à étudier tout en aidant mon père Joseph dans son atelier de menuiserie, que j’ai compris ce qui arrivait.

Non, je n’ai pas bénéficié de l’Amour Divin dans mon âme avant la naissance, mais mon âme, comme je l’ai dit auparavant, était déjà prédisposée, à la naissance, à le recevoir sans pensée consciente. C’est pourquoi il y a des membres des églises orthodoxes qui ont, et reçoivent, une partie de l’Amour Divin sans en être conscients, tout simplement parce que leurs églises respectives ne prêchent pas l’Amour Divin. Beaucoup d’entre eux auraient été indigné et l’auraient rejeté comme étant contraire à la doctrine s’ils en avaient été informés, mais j’espère qu’avec le temps, ils en seront informés, si ce n’est pas sur la terre alors dans la vie de l’esprit. Cependant, ces personnes éprouvent un afflux de l’Amour Divin Amour quand leurs âmes sont éveillées à l’émotion, peut-être par l’élévation de la musique d’église, cherchant la communion avec le Père comme un désir sincère. Donc, vous voyez que l’Amour Divin, comme je l’ai déjà dit de nombreuses fois antérieurement, pénètre dans l’âme à la suite d’un désir de l’âme, et non en raison d’une prière offerte seulement avec le cerveau – ce doit être une prière sincère venant de l’âme, ou pour le dire d’une autre manière, une prière sincère venant du cœur. Le Père ne déverse pas Son Amour sur ceux qui ne le cherchent pas; et c’est pourquoi je ne cesse de répéter « priez le Père pour Son Amour. » Ces choses sont des miracles en effet, mais seulement dans le sens que toute la vie est un miracle, toute la création un miracle, l’âme humaine et la transformation de cette âme humaine dans une âme Divine. Mais au lieu de «miracle», un mot qui est si largement utilisé et mal compris par les églises orthodoxes, nous utilisons une expression qui correspond plus justement au fonctionnement ineffable de voies du Père – Son amour.

Je tiens à souligner deux principes importants de l’Amour Divin. D’une part, il n’a jamais été à la disposition de l’humanité avant ma naissance, car il a été donné sur la terre, et non pas dans le monde des esprits, et, en fait, j’ai prêché sa disponibilité dans le monde des esprits après la crucifixion. D’autre part le Père n’accorde pas cet Amour Divin si cette âme ne le cherche pas dans la prière fervente. Voilà pourquoi, mon âme, prédisposée à devenir le Messie par constitution, n’a jamais été prédestinée à le devenir, mais j’ai seulement choisi d’être le Messie et entrepris de prêcher les «bonnes nouvelles» de ma propre volonté, parce que j’ai rencontré le défi des circonstances historiques qui prévalaient. En effet, il n’était pas prédestiné que je devrais mourir sur la croix, mais je n’ai pas non plus cessé de prêcher quand j’ai pris conscience de l’opposition des grands prêtres et de la barbarie Romaine qui ont rendu mon arrestation et ma mort certains, parce que, dans la prédication de l’Amour Divin, j’étais fidèle à ma mission comme le Messie de Dieu, et ait été, et je suis, fidèle à Lui.

Et maintenant la deuxième question sur la résurrection. La question de savoir si je me suis levé immédiatement de mon corps après la mort, ou si je suis resté dans le corps jusqu’à l’enterrement, on peut répondre en déclarant rapidement que la première hypothèse est correcte.

Lorsque Luc a écrit dans le Volume I, page 326, et au 3e paragraphe, dans LE VRAI ÉVANGILE RÉVÉLÉ A NOUVEAU, « Dématérialisation du corps de Jésus, » et « Après que le tombeau ait été scellé Jésus est ressuscité, » c’était tout simplement une façon de parler, et indiquait simplement qu’à partir du moment de la fermeture de la tombe, ou l’inhumation officielle, j’ai commencé ma vie comme un esprit, alors que, jusqu’à ce moment-là, j’ai simplement accompagné le corps, de l’extérieur, et observé les événements, en attendant que le rituel de l’enterrement ait été dûment accompli.

Il faut rappeler qu’à la mort, d’innombrables cellules individuelles restent vivantes pour quelques jours, et même les cheveux vont continuer à croître, jusqu’à ce que la privation de substance apporte leur disparition totale. La libération de la force cosmique sur le corps provoque une accélération rapide de la mort cellulaire ou moléculaire, la mort, ainsi que l’évaporation corporelle par une sorte d’action thermique. J’ai appliqué l’énergie cosmique qui a causé la disparition de l’homme dans l’ordre court, l’énergie qui a toujours existé dans l’univers est connue de la science moderne dans une mesure limitée, et sera peut-être un jour utilisée par l’homme.

En ce qui concerne l’élimination sélective des éléments de l’univers, chaque mortel le fait non seulement en mangeant ou buvant, mais aussi en respirant l’air autour de lui. Il le fait non seulement pour reconstituer l’énergie nécessaire, mais aussi pour remplacer les atomes dans son corps, qui sont perdus en quasi-totalité en l’espace d’une année.

L’air et la nourriture fournissent ainsi l’ensemble du cadre mortel, une fois qu’un enfant est né au sein de son corps, résultant d’un processus naturel, qui se déroule dans le corps lui-même. L’élimination sélective spirituelle des éléments cosmiques éternels pour donner une apparence de chair est conforme à un processus de construction des molécules organiques autour d’un corps esprit. Cette reconstruction, ou « amatérialisation », a eu lieu d’une manière similaire à celle dans laquelle l’ectoplasme emprunté à des médiums est utilisé pour permettre à un corps esprit d’être visible aux yeux des mortels.

Mais le processus de transformation de la matière cosmique en substance semblable à la chair, sans le bénéfice d’un organisme corporel, s’est produit à partir de l’énergie spirituelle appliquée avec l’Amour Divin à la masse avec un effet plutôt inverse de ce qui se passe dans la désintégration. À la naissance, la croissance corporelle et la désintégration des forces naturelles dans le corps est opérative conformément à la loi naturelle, mais dans le cas de la dématérialisation et de l’accumulation moléculaire, ou, comme je l’ai dit, de « l’amatérialisation », la force spirituelle est appliquée de l’extérieur au corps ou à un corps-esprit.

À vous tous, qui m’aidez dans mon travail d’amener les vérités du Père et le Royaume, je veux répandre mes bénédictions sincères de l’amour. et demander au Père de vous bénir avec sa grande bénédiction de l’Amour Divin.

Votre frère aîné,

Jésus de la Bible et Maître des Cieux Célestes.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s