Entends ta voix intérieure. 

17 Août 2001

C’est moi, Jésus.

J’ai observé que tu avais passé la journée entière à réfléchir au message transmis au mois de Juin dernier; et, principalement, à la partie où j’ai parlé de la voix intérieure, en rapport à la question posée par Geoff. Cela m’a beaucoup  impressionné. Tu t’es demandé si toi aussi tu pourrais développer cette capacité – la capacité d’entendre clairement ta « propre voix intérieure ». J’écris « propre voix intérieure » entre guillemets, car, en fait, ce n’est pas ta voix, elle semble venir de ton intérieur, mais en fait c’est une voix d’origine externe – c’est notre voix, la voix des esprits.

Toutes les personnes ont la capacité de percevoir cette voix intérieure et en fait, tout le monde l’entend, mais dans la plupart des cas, ils ne l’écoutent pas. Et il y a trois raisons pour cela. Tout d’abord, il est difficile de la distinguer de tes propres pensées, parce que nous, les esprits, devons utiliser les instruments que l’homme met à notre disposition, c’est à dire son esprit. Et dans cet esprit, nous formulons les réponses ou les suggestions que nous voulons transmettre. Bien sûr, cette voix ne se manifeste pas distinctement et puisqu’elle est originaire de ton cerveau, tout comme tes pensées font partie de ton mental, avec cette exception que cette voix fut implantée en toi, imprimée en toi, comme en ce moment je te transmets ces pensées.

Comment peux-tu alors être capable de distinguer si ce que tu perçois, sent et « entend » vient de nous, et n’est pas une émanation de ton propre esprit ? J’avoue que c’est difficile, mais en ce moment même, tu peux déjà donner toi-même la réponse : Notre voix arrive accompagnée de certaines sensations ; tu as l’impression que tu « n’entends » pas dans ta tête, dans ton cerveau, mais que tu ressens plutôt quelque chose, qui est formulée dans ta poitrine, dans ton cœur et que ceci est une sensation très similaire à celle que tu perçois quand l’amour s’écoule en toi, transmettant l’impression que ta poitrine se contracte, mais c’est une sensation agréable et heureuse. Tu ressens le même bonheur maintenant et en fait, je peux t’assurer, qu’en fait, tu expérimentes l’arrivée de ce grand amour que le Père Céleste nous accorde dans sa bonté infinie.

Comme je l’ai dit, notre venue et notre manière de communiquer sont  accompagnées de certaines sensations qui permettent de se rendre compte de ce que tu ressens. Les informations que tu reçois ne sont pas formulées par ton esprit mais sont quelque chose qui vient de l’extérieur – du monde que tu ignores encore – du merveilleux monde des esprits.

Je dois t’expliquer que la première raison, pour laquelle les gens ne la perçoivent pas, ou pourquoi ils refusent de percevoir, ce type de communication : Simplement, ils la confondent avec leur propre fantaisie. Mais Il y a une autre raison. Imagine l’âme comme un récepteur radio. Tu te souviens encore de ces vieux appareils, qui, tout  en transmettant les sons, transmettaient également un bruit de fond sonore. Tu peux parfois encore entendre ce phénomène aujourd’hui. Lorsque tu conduis une voiture avec la radio allumée, et que tu te déplaces hors de la portée de la station de radiodiffusion, le bruit de fond s’intensifie, interférant avec la réception radio et rendant plus difficile, alors,  de comprendre l’orateur.

C’est ce qui arrive de la même façon avec l’âme. L’âme a une puissance potentielle de réception, de percevoir nos voix, d’être à l’écoute du monde des esprits. Mais outre le travail d’écoute de la « station de radio », c’est-à-dire, d’élever ta spiritualité, de te préparer avec des pensées spirituelles, et avant tout d’avoir une attitude soutenue correspondante, d’autres facteurs interviennent et brouillent la réception claire de nos messages et nos conseils.

Tu vis dans un monde bruyant, matériel, qui ne te laisse guère le temps de te consacrer à ce qui est beaucoup plus important parce que potentiellement éternel : le développement de l’âme. En fait, ce n’est pas vraiment exact, parce qu’il y a largement le temps, tout le temps, dans le monde de le faire, mais les distractions et les amusements sont si grands, que les gens ne prennent pas le temps de se consacrer aux choses spirituelles. On peut dire que cette atmosphère agit comme un bruit de fond extrêmement fort. Leurs pensées de colère sont comme l’assourdissement des vagues de l’océan, comme le surf bruyant, qui couvre notre intention d’entrer en contact avec toi. Par conséquent, tu dois travailler pour réduire le volume de ce bruit de fond inférieur, et ce n’est pas difficile à faire. Prends le temps ; retire-toi de ce monde de temps à autre. Pour cela tu n’as pas besoin d’entrer dans un monastère, non, tu dois juste te retirer au calme, dans un endroit silencieux, une chambre séparée, un coin dans la forêt ou dans le parc à proximité où tu pourras rester un certain temps seul, seul avec nous et avec Dieu. Tu seras surpris de la rapidité avec laquelle tu percevras l’élévation de nos conseils et directives.

Lorsque je vivais sur la terre, le monde était plus calme ; bruyant, oui, mais nous avions plus de moments à consacrer à la contemplation, du moins ceux d’entre nous qui savaient apprécier le cadeau inestimable de la liberté. Comme garçon, en étudiant les Écritures Hébraïques, j’ai ressenti, plusieurs fois, très clairement cette voix intérieure et j’ai toujours été rempli de beaucoup de bonheur.

Comme nous te l’avons déjà communiqué dans les autres messages, je suis né sans péché ; c’est à dire que je suis né sans ces incrustations qui déforment l’âme, et c’est très important de le prendre en considération. Ces incrustations sont la troisième raison qui explique pourquoi toi, et bon nombre d’entre vous, avez tant de mal à recevoir nos conseils. Tu peux comparer ces incrustations à une couche isolante assourdissant notre voix, et, ceci, en combinaison avec le bruit de fond susmentionné, rend la perception de nos conseils et messages presque impossible.

Par conséquent, en plus de la retraite et la méditation, il y a un autre travail que tu dois faire afin d’améliorer la réception. Tu dois enlever, arracher et éliminer, ces incrustations. Et il n’y a qu’un seul instrument à utiliser dans ce but : La Prière. Nous sommes attirés par la prière et plus important encore, elle attire l’Amour de Dieu, et, conjointement, nous pouvons alors entreprendre les travaux de nettoyage, le détachement des pièces étrangères à l’âme, comme le corail qui couvre le navire coulé.

Adolescent, j’ai fréquemment choisi de me retirer. Dans mes moments libres, j’aimais escalader le sommet des collines, me retirer dans la forêt, et là, dans l’atmosphère apaisante de la nature, entrer en conversation avec le Père céleste. Ma mère appelait ceci « mysticisme », cette étrange communion avec la nature. Oui, en quelque sorte, c’était vrai, mais encore plus, c’est le contact avec mon Père Céleste, mes conversations avec lui, et le bonheur immense offert par cette proximité avec notre créateur, qui, pour moi, ne vivait pas loin dans son ciel, mais très proche, si proche en fait, que je pouvais facilement me tourner vers lui et partager tous mes soucis et préoccupations.

Tu me demandes si c’était une conversation ? Oui, c’était vraiment des conversations, et elles continuent toujours, encore plus claires, plus transparentes et translucides. Alors que tu reçois maintenant ces impressions, des questions et des doutes se forment dans ton esprit. La même chose s’est passée avec moi, cependant la réponse est arrivée immédiatement, comme dans ton cas. Est-ce je réponds à tes questions ? N’es-tu pas celui qui, en quelque sorte, mène la présente communication par le biais de tes questions et doutes ? Ah, tu commences à réaliser ! Et tu te sens très heureux ; c’est un des moments des plus heureux dans ta vie et tu peux le répéter – nous pouvons le répéter ! Nous attendons ton appel, mais nous attendons aussi que tu réunisses les conditions nécessaires afin que nous puissions réellement profiter de cette opportunité.

Mon cher frère, nous sommes impatients d’obtenir ce contact étroit avec toi, avec vous tous. Alors, donne nous l’occasion, prépare toi, branche-toi, et tu vivras, ici sur terre, dans des moments célestes, des moments dont vous pouvez tous vous réjouir, si seulement tu peux te préparer et contribuer au partage de cette entreprise mutuelle.

Réfléchis à tout ceci, écoute -moi, et que Dieu vous bénisse tous.

Jésus

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/contemporary-messages/messages-sorted-year/messages-2001/hearing-your-inner-voice-hr-17-aug-2001/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s